MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

▶️ Annick Girardin: "C'est un tsunami social que vit La Réunion"


Par - Publié le Vendredi 30 Novembre 2018 à 13:19 | Lu 11447 fois

Après un passage au Port Est en début de matinée, la ministre des outre-mer a pris la direction de Saint-Paul pour rencontrer une nouvelle délégation de gilets jaunes. Délégation dont la désignation a donné lieu à quelques tensions, certains manifestants contestant la sélection et réclamant un représentant par barrage routier. 

"Tout le monde a envie de parler, ça devient vite injouable", réagit Annick Girardin avant d'écouter les différents protagonistes. "C'est un tsunami social que La Réunion vit", qualifie-t-elle.

Extraits de ses déclarations : 

"La société est inégalitaire. Il y a deux niveaux de population. Ceux qui ont bénéficié de la départementalisation, des crédits européens, des crédits d'Etat, et tous ceux qui sont laissés au bord de la route. J'ai entendu depuis trois jours les cris de détresse"

Interpellée sur la préférence régionale, la ministre indique : "C'est quelque chose qu'on ne peut pas déclarer, mais qu'on peut faire. A compétence équivalente, on recrute d'abord un Réunionnais ou quelqu'un qui vit sur ce territoire. C'est un automatisme qui devrait être présent dans toutes les entreprises. Mais aussi dans les administrations. Il y aura cette mesure, qui ne s'appellera pas comme ça, mais la possibilité d'organiser davantage de concours sur le territoire"

Sur le bouclier qualité prix, elle répond : "On se moque de nous. Ce sont des produits qu'on n'a pas envie d'acheter, qui ne correspondent pas forcément à notre culture. Il faut qu'on le retravaille avec vous. Il faut que les grandes surfaces jouent le jeu, et que les intermédiaires jouent le jeu sur leurs marges".

Sur les entreprises : "Je me suis battue pour que les entreprises d'outre-mer aient des avantages par rapport à la métropole. Avant de venir j'ai négocié une enveloppe supplémentaire de 41 millions d'euros pour les entreprises. Mais il faut qu'il y ait de l'emploi qui soit créé, du dialogue social.

Au sujet des monopoles : "Au niveau de la concurrence, il y a des choses qui ne fonctionnent pas" (...) "Il y aura ici un groupe chargé de contrôler tout ce qui relève de la concurrence. J'annoncerai ce soir la manière dont ça va se passer".

Concernant les barrages routiers tenus par les gilets jaunes : "Il faut savoir arrêter un mouvement, il faut savoir sortir par le haut".

Egalement évoqué, l'octroi de mer : "Il faut travailler pour qu'il y ait moins de taxes sur un certain nombre de produits. Mais ça ne se fait pas en deux jours. Il va falloir travailler à l'accompagnement des collectivités. Je ne peux que demander à la Région de demander de créer un groupe de travail et demander à ce que vous soyez associés. Je ne peux pas aller plus vite. Il faut qu'on définisse ensemble les produits qui ne seront pas soumis à l'octroi de mer".

Sur la santé et les rapatriements sanitaires : "Il faut qu’il y ait un niveau qui soit égal à la métropole. Pour la prise en charge des voyages, je vais travailler avec les organismes sur ces questions d’accompagnement et je veux vous proposer un dispositif d’accompagnement".


Les échanges avec la première délégation à découvrir en vidéo : 



À 11 heures, la ministre a rencontré une seconde délégation : 

C'est le transporteur Didier Hoarau qui entame les échanges avec la question des carburants suivie, entre autres, par une "représentante des agriculteurs de l'Ouest" et une porte-parole d'un collectif des hauts de Saint-Paul.

Extraits d'intervention de la ministre :

Sur la concurrence : "Très rapidement, les autorités de la concurrence viendront sur l'île et entameront un travail important."

Sur les carburants : "La taxe sur les carburants est votée par le Conseil Régional. Le gel a été décidé, vous souhaitez qu'on aille plus loin. Je demanderai au Président de Région d'aller jusqu'à la supprimer, même si ce n'est pas ma compétence".  

Concernant l'agriculture : "Hier j'ai pris des engagements envers les entreprises agricoles. La production agricole est une priorité. L'ensemble des mesures mises en place le seront d'abord pour les agriculteurs, qui se sont en contrepartie engagés à créer 200 emplois dont 50 immédiatement. Je n'oublie pas les petits agriculteurs. Pour ce qui est de l'abattement, je ne reviendrai pas là-dessus, car c'est une mesure sociale (...). Je vous invite à aller voir les cellules d'accompagnement."

Au sujet de la participation citoyenne : "Avec le préfet, l'Etat va organiser un travail avec la population pour l'associer aux décisions prises en termes de soutien à la vie économique, avec notamment un 'compteur emploi'. Mais comment choisit-on les citoyens ? Ça peut être au niveau des communes, du Département, de la Région, de l'Etat. Ça peut être un collectif nommé, ou un tirage au sort. Je crois beaucoup à ce tirage au sort. On va le mettre en place ici, pour avis". 

Sur les revendications de manière générale : "On peut demander au préfet faire le tri dans les revendications. Il faudrait les mettre en ligne, qu'on les trie, et qu'on voit de quelle responsabilité ça relève".

A propos des augmentations annoncées : "J'ai rencontré beaucoup de gens qui n'étaient pas informés des augmentations du minimum vieillesse, des AAH et des allocations. Donc j'ai annoncé ce qui allait être mis en place"

Sur les CIMM (Centre des intérêts matériels et moraux) : "On a mis en place les CIMM, c'est un outil indispensable, mais je reconnais que les ministères le font de manière différente, certains jouent le jeu, d'autres non. J'ai demandé une évaluation pour rappeler à mes collègues qu'il y a une loi. Quand le poste est disponible, il faut qu'il y ait une priorité pour le Réunionnais". 



Samuel Irlepenne sur place


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ma sonnerie le 30/11/2018 10:43 (depuis mobile)

Vos conseillers ne sont pas competents madame la.ministre.

2.Posté par Proximaducentaure le 30/11/2018 10:51 (depuis mobile)

Je l''ai dit dans un autre post :HONTE à vous Madame qui vous prétendiez femme de gauche et qui en soutenant le gourou suprême MAC RON réagissez toutes les valeurs de la gauche. Mais il est vrai que vous êtiez de la gauche de Hollande, Annette et cie.

3.Posté par FIFI974- le 30/11/2018 11:10

A trop vouloir se faire passer pour les meilleurs médiateurs, on se plombe nous mèmes. Aucune proposition sérieuse et que des plats réchauffés. Le couillon de créole applaudit et est content.
Baisse des prix ? Ou té veut ? ben attende 3 mois ...
Les hommes politiques lé voleurs ? ... Ben mi aime a zot et mi félicite a zot, i faut créer un comité de surveillance .. dans 3 mois ...
Tout le monde lé content et nos représentants Gilets jaunes la fait bèze zot gueule.. Zot té croit que zot l'était ZORO et zot la passe pou des couillons

4.Posté par Proximaducentaure le 30/11/2018 11:25 (depuis mobile)

Ce qui est choquant c que c venant des anti GJ que viennent les propos les + virulents.Normal, ce sont des "nantis " qui profitent de la luttent des autres pour se goinfrer. C ça la solidarité d''1peuple ?Que les démunis crèvent et surtout la ferment

5.Posté par Proximaducentaure le 30/11/2018 11:28 (depuis mobile)

Juste vous remercier Pierrot de donner la parole à tous ici, sur ce site, sans censure. Chacun est et doit être responsable de ses actes, de ses écrits.

6.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 30/11/2018 11:31

Concernant les barrages routiers tenus par les gilets jaunes : "Il faut savoir arrêter un mouvement, il faut savoir sortir par le haut".
.....................................

En nivelant par le bas. Beau programme de baise sociale..

7.Posté par quimportemonnom le 30/11/2018 12:01

1800 net le SMIC pour un ouvrier ou employer non qualifié n'est pas une solution, mieux vaudrait demander l'application des conventions collectives et des grilles de salaire en fonction des compétences.

Ceux qui demandent le SMIC à 1800 euros net trouveraient il normal qu'un enseignant qui a bac+5 plus un concours très sélectif (qui peut les obliger à prendre un poste partout en France) gagne autant qu'un ouvrier non qualifié ?

8.Posté par Choupette le 30/11/2018 12:02

1.Posté par Ma sonnerie

Vous qui êtes expert es-communication, pourriez-vous développer cette vérité ?

2.Posté par Proximaducentaure

" ... MAC RON réagissez toutes les valeurs ... " ???

Euh oui, une explication peut-être, si c'est pas trop demander ... ?

9.Posté par Lartin le 30/11/2018 12:16

Le mouvement "gilets jaunes" s'appuie sur des revendications réelles et concrètes. Il y a dans cette action une dimension symbolique : "je mets ce gilet fluorescent pour me faire voir et me faire entendre".
Notre système soi-disant démocratique est à bout de souffle, il ne répond plus à l'attente des citoyens, dans l'essence même de notre représentativité. C'est en quelque sorte la faillite de nos institutions étatiques (président de la république, gouvernement, département, région, commune). La constitution française du 4 octobre 1958 a installé au fil des décennies, une nation française à deux vitesses : Les privilégiés et le "petit peuple". Il y a peut-être une perception complètement négative de cette Ve république, mais ce qui est certain, elle a créé des inégalités.
Il y a un constat amer et inquiétant à appréhender, c'est le nombre de non votants aux élections républicaines. La démocratie est en panne. Les français sont "overdosés" de la politique politicienne. Le fonctionnement vieux jeu des partis politiques et des institutions : 577 députés, 348 sénateurs, 1757 conseillers régionaux, 4108 conseillers départementaux. Ces assemblées coûtent très chères et sont malheureusement devenues inefficaces. Cette crise actuelle nous le démontre bien, car c'est le "peuple" qui demande des comptes, et qui veut créer une assemblée régionale ou nationale du citoyen. Est-ce une utopie, ou une émancipation de l'ancien monde ? Il faut que chaque individu se prenne en charge, et cette colère doit être utilisée dans le bons sens, pour servir nos revendications et améliorer notre existence. Il y a des comportements, qui au lieu de nous aider, nous font beaucoup de tort. C'est l'effet inverse de nos actions citoyennes. Piller, casser, bloquer, sans réfléchir, c'est priver nos amis salariés de leurs outils de travail. On se met nous-même, un peu plus, la tête sous l'eau. L'argent de nos impôts doit financer le travail et non l'assistanat. Il nous faut retrousser nos manches et travailler avant tout pour nous.

10.Posté par JANAC le 30/11/2018 12:45

Je suis pour les revendications des gilets jaunes, mais prendre en otage la population NON !

11.Posté par titi974 le 30/11/2018 12:57

Moi je me pose une question la ministre est là ok mais où est donc le président de région Didier Robert c’ est aussi à lui de se bouger pour diminuer l’ octroi de mer par exemple afin de faire baisser les prix....j’ai l’impression que la région est dirigée par un fantôme quand au département celui la est aussi aux abonnés absents ce qui me conforte dans le fait que ces institutions doublons devraient être dissoutes cela ferait des économies d’argent public car elles ne sont d’aucune utilité.

12.Posté par Zarin le 30/11/2018 13:02

Le cerf-volant, c'est aussi un sport de haute compétition !...

13.Posté par Encolere le 30/11/2018 13:06 (depuis mobile)

Mme la ministre . dire a propos de la préférence régionale "on peut pas le dire mais on peut le faire" c est pousser a l illégalité. Bravo pour une ministre de la république.
allez le dire aux gj en métropole. Mais a eux vous dites" soyez mobile" ???

14.Posté par Aborigène le 30/11/2018 13:17 (depuis mobile)

Vous courez courez pour du pouvoir d'achat. La terre est généreuse avez vous fait le long rêve? La nature et la terre n'abandonnent pas ses enfants car vous etes créé par celle-ci. Vivez simplement en harmonie avec la nature. La sagesse et le spirit.

15.Posté par Charles Durand du Brûlé le 30/11/2018 13:24

C'est très bien de demander une baisse des prix
Mais il ne faut pas perdre de vue que tous les consommateurs vont en bénéficier. Tant mieux me direz-vous !
Mais alors cela veut dire que les inégalités énormes vont persister entre le monde des nantis et le monde des modestes.
Puisque l'Insee estime à 7% la différence de niveau de prix entre La Réunion et la métropole il ne serait que justice que TOUS les minimas sociaux et le SMIC soient augmentés IIMMEDIATEMENT de 7 % au moins !
Le financement de cette augmentation serait réalisé , au moins en partie, par une baisse progressive des revenus de ceux qui bénéficient de 35, voire 53 % de plus qu'en métropole. Pas du jour en lendemain, mais étalé sur quelques années : cela s'est fait entre 1971 et 1979...L'Etat a les moyens de le faire dès le 1er décembre !
Un premier pas concret serait fait vers plus de justice sociale...

16.Posté par OKLM le 30/11/2018 13:28

Pk mon message envoyé depuis ce matin n'apparait pas. Problème de réseau ou cencure ???? OKLM

17.Posté par Papapio, Pères Amor le 30/11/2018 13:33 (depuis mobile)

Encore ne parlez vous pas des 90% de péres massacrés et dépouillés aux JAFs pour leur Nature, et dont la Nation a tant besoin pour Financer sa politique de Natalité. Dégueulasse hein ?! Suite du scandale des Enfants de la Creuse €€€

18.Posté par Charles Durand du Brûlé le 30/11/2018 13:40

De la part des "Gilets jaunes", c'est très bien de demander une baisse des prix.
Mais il ne faut pas perdre de vue que tous les consommateurs vont en bénéficier. Tant mieux me direz-vous ! Je suis d'accord.
Mais alors cela veut dire que les inégalités énormes vont persister entre le monde des nantis et le monde des modestes.
Puisque l'Insee estime à 7% la différence de niveau de prix entre La Réunion et la métropole il ne serait que justice que TOUS les minimas sociaux et le SMIC soient augmentés IIMMEDIATEMENT de 7 % : c'est un minimum !
Le financement de cette augmentation serait réalisé, au moins en partie, par une baisse progressive des revenus de ceux qui bénéficient de 35, voire 53 % de plus qu'en métropole. Pas du jour en lendemain, mais étalé sur quelques années : cela s'est fait ici entre 1971 et 1979...L'Etat a les moyens de le faire dès le 1er décembre !
Un premier pas concret serait fait vers plus de justice sociale...

Charles DURAND du Brûlé

19.Posté par OCTROI DE MER le 30/11/2018 13:48

Cela fait belle lurette (Lurel ?) que l'on s'acharne à répéter qu'il faut garder l'octroi de mer mais en le transformant radicalement. Comme au Québec, ce sont les clients qui doivent payer la taxe locale en même temps que la TVA à la caisse des commerces.
Actuellement, vous encouragez une illégalité qui consiste pour les importateurs à marger sur une taxe.
Il faut changer d'assiette et revoir certains taux.
Vous êtes sourde ou bête ?
Armand Gunet
"Réagissons !"
P.S. : Nous attendons votre proposition de RV pour vous rencontrer.

20.Posté par Gil et John le 30/11/2018 13:48

Didier HOAREAU qui roule en Porsche, c'est un GJ aussi? Mais quelle merde ce mouvement soit-disant populaire où l'on ne trouve que des petits dictateurs ou des gros blaireaux qui veulent encore plus d'assistance de la part de la métropole tout en se revendiquant indépendantistes. J'ai honte pour La Réunion.

21.Posté par Habitant le 30/11/2018 14:20

CLIENTELISME et MONOPOLE ou entente, ce sont vraiment 2 FLEAUX ici à la Réunion.
Ce sont là les raisons du chômage et de la vie chère.
Clientélisme car c'est tout le contraire de l'intérêt général. On a l'habitude d'embaucher ou de pistonner des proches ou des connaissances plutôt que des compétences.
Quant à l'économie, elle est tenue par quelques groupes qui ont tout pouvoir pour fixer leur prix.
Même sans transport et sans octroi de mer, des produits demeurent nettement plus cher qu'en métropole.
Puis vous en rencontrez souvent vous des entreprises à forte valeur, c'est à dire qui emploie des gens qualifiés, qui se créent? Pourquoi ces entreprises ne se créent pas à la Réunion, qu'est-ce qui les en empêchent?
C'est aussi pour cela que nos jeunes diplômés soient tous obligés de quitter notre île.
Quelle vision à moyen et à long terme nos dirigeants ont ils? Pas grand chose à mon avis.
Les monopoles ne sont pas que de l'ordre du privé non plus. Quand on veut prendre l'avion pour aller ailleurs que l'Hexagone, nous nous confrontons au monopole d'Air Austral; et nous devons payer une fortune pour aller dans les îles d'à côté, nous payons jusqu'à 10 fois plus cher par rapport un vol équivalent en distance à la métropole. Ça non plus ce n'est pas normal; pourquoi nous contraint on à ce monopole alors que nous payons déjà cette compagnie par nos impôts étant donnée qu'elle est publique?

22.Posté par Lib''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 30/11/2018 14:42

Moi mi dit fo na o moins un dizaine bougue chaque barage et nou deblok la moukat nou mm nou en démocratie lé gas aret planer nou la droit passer ta tout le monde la route oter. Ko sa i ve dire i fo laisser pac po gane traverser disons un autoroute

23.Posté par Proximaducentaure le 30/11/2018 14:55 (depuis mobile)

8.choupette. Je voulais dire " ... MAC RON BAFOUEZ toutes les valeurs ... " ??? .

24.Posté par taz.opinion le 30/11/2018 15:00

Il est clair que le Sud reste mobilisé et que les GJ renforceront le mouvement et les blocages. La ministre n'apporte et n'apportera aucune réponse tangible. Le Nord et l'Ouest semblent apaisés au regard du nombre de barrages officiellement indiqué. Bien entendu, chacun sait qu'il y en a bien plus que ce que les infos routières veulent bien laisser croire. Le Sud continuera la lutte car la ministre n'aura pas répondu aux attentes en négligeant ouvertement la souffrance de ceux qui travaillent et saignent sous la pression fiscale et n'aura plus à dire sur le coût de la vie - Elle pense fixer les prix elle-même s'il le faut !!! C'est cela !!! Elle aura alors en référence les restaurants à 200 € pour deux sans le vin de Darmanin et les Réunionnais continueront à payer le prix fort. Qui va croire que la ministre puisse faire pression sur la grande distribution ??? Quelques imbéciles mais certainement pas les Gilets Jaunes et du moins pas ceux du Sud de l'île.

25.Posté par jean claude payet le 30/11/2018 15:29

post 14 tu ne dois pas etre d'ici........continuons a defendre nos droits pour flinguer la planete et ce qu'elle nous offre, jettons notre merde dans les ravines, la mer et consommons a outrance donne a nou madame le misnistre du ble pour nous depouiller encore plus, critiquer le gaulois et l'insulter des que le 5 est loin, girardin a du se marrer en entendant le nionnais se faire comprendre, cette ile est une blague serieux.....et ce qui devez arriver arrive vou sous taperez sur la gueule dans pas longtemps

26.Posté par Lagarenne le 30/11/2018 15:31

Bravo Aborigène (14). Le jour où l'on aura compris qu'il ne faut pas courir derrière la consommation, on aura tout compris. Serez-vous plus heureux en roulant en Porsche ? Une simple voiture suffirait.
Il faut aider les plus démunis (et les vrais démunis) qui ne peuvent travailler et aider les autres à trouver du travail. Il existe beaucoup d'organismes d'aide en France.
Nous avons cette manie de chercher la faute et invectiver tout de suite nos dirigeants. Croyez-moi, si vous regardez un peu autour de vous, vous verrez que d'innombrables pays nous envient !!! Arrêtez de mettre tout sur le dos de Macron et suivez son travail de près, car ce n'est pas en claquant des doigts qu'il changera tout mais avec notre participation. Vous avez des idées, n'hésitez pas à lui écrire, au lieu de le traiter de tous les noms. Pour ma part, c'est une personne respectable et c'est notre Président, ne vous déplaise, élu au suffrage universel, donc par nous.
Et la simplicité de Annick Girardin mérite aussi le respect. Quand on est en colère, c'est souvent notre mal-être que nous faisons ressortir et au final, on est en colère contre soi et on s'insulte. L'AUTRE EST UN AUTRE TOI-MÊME. Respects à tous.

27.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 30/11/2018 16:19

Elle est venue pour jouer du pipeau (sens propre et sale figuré), et vu que les manifestants ne prennent même pas leur pied, c'est de l'arnaque totale comme les discours de MACRON et ceux des politiciens tous formés à l'école des arracheurs de dents.

Depuis l'élection de MACRON c'est une partie de poker-menteur avec le peuple (dans le passé c'était pareil car je le répépète:

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice » -George Orwell-)."
...................................................................................................................................................................................

Donc supportez d'être tondus. Quand on est macro compatible, on paye sa turpitude.

28.Posté par PEC-PEC le 30/11/2018 16:22 (depuis mobile)

La structuration des prix est une vaste arnaque, puisque les margesbeneficiqires tout comme l''octroi de mer se fait sur la valeur CAF, cout, assurance, fret, tout le monde fait de la marge sur les service en plus du produit....

29.Posté par zean le 30/11/2018 16:43

je comprends pas comment des parlementaires qui nous coutent chacun 21000 euros par mois (indemnité + frais personnels + frais de personnels puissent se désintéresser entierement du sort dels reunionnais en déclinant l'invitation de madame la ministre ,normalement les parlementaires sont le lien entre la population et le gouvernement ,ils n'avaient rien à proposer ou a demander ?
puisqu'ils ne servent pas à grand chose il faudrait supprimer plus de la moitié 7 deputes on reduit à3
4 senateurs 2 ou pas du tout 1 deputé europeen et meme chose dans tous les départements français
on fra une sacrée economie
des parlementaires à petite dose oui
des parle-menteurs a grande dose non

30.Posté par ravachol le 30/11/2018 16:50

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice » -George Orwell-). Merci post 27 de nous rappeler à la réalité sur les gilets jaunes.

31.Posté par Tulipe le 30/11/2018 16:51

C'est comme pour le BREXIT, une majorité d'anglais voulais le BREXIT et maintenant ils se retrouvent comme des couillons avec des dettes monumentales et ne une grande majorité ne veulent plus du BREXIT, les PRO BREXIT ont bizarrement disparus.
Après les grèves, les gilets jaunes seront disparus, moi j'aurais perdu mon emploi et c'est pas vous aideraient ma famille. Arrête un peu

32.Posté par mich le 30/11/2018 17:17

quand est ce qu un député....un maire...un élu du départemet...de la région va montrer l exemple....
en disant,voilà ,je suis solidaire ,je baisse ma rémunération de 10,20,30%....je suis solidaire du mouvement....non il préfère s engraisser et je pèse mes mots...
à quand la baisse du nombre de député ,de sénateur,de vice président de la région ou du département.....
dont beaucoup sont CUMULARDS....
j oubliai ces organismes,je devrai dire ...ces pompes à frics,CIVIS,CSUD,CINOR et j'en passe tellement ils
sont forts pour créer ces organismes qui ne servent à pas grand choses.....

33.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 30/11/2018 17:25

*CHARLES ! - par pitié, ne la ramenez pas trop...

*En plus, par deux fois !

34.Posté par Briandoht le 30/11/2018 17:46

Cette manifestation exceptionnelle voire inédite des GJ a eu le mérite de faire émerger les problèmes spécifiques de la population réunionnaise dont l'exécutif et tous les élus locaux doivent désormais ensemble les prendre en considération pour mettre en oeuvre dans les meilleurs délais les propositions concrètes et adéquates.

C'est vrai qu'on ne peut pas faire d'omelette sans casser les oeufs, mais pas au point de couper la branche sur laquelle on est assis. Les conséquences de cet évènement sont dramatiques avec des entreprises lourdement impactées et le chômage technique d’ampleur à la clé qui aggravent encore la situation précaire de l’île.
La facture très salée des pertes que l’état devra prendre en charge en partie augmentera significativement l’enveloppe globale liée à cette crise sociale.

35.Posté par Lauret le 30/11/2018 17:52 (depuis mobile)

Le courage de cette femme me rand admiratif, affronter tout ses gilets jaune qui quand il fallait apprendre à l’école a préféré la fuir maintenant il demande à avoir un salaire écale. trop facile......

36.Posté par travailleur le 30/11/2018 18:16

Marmaille ! arrête plaindre à zot comme z'enfants gâtés ! Retrousse zot manche et travaille bande fénéant ou bien laisse travailleur bosser ! Estime à zot heureux nous lé sous perfusion permanente de la France, mais li peut pas satisfaire toutes nos caprices à fond perdu ! Zot l'a imaginé un pays comme Maurice quossa i pense de nous ? Zot la point honte !

Zordi c'est un tsunami social que vit La Réunion et si demain un cyclone comme St Martin i frappe à nous, comment nous sera ! Ce sera le chaos et l'anarchie total !
Arrête si ou plaît !

37.Posté par vital le 30/11/2018 18:47

on retiendra deux choses de ces différents entretiens de la ministre avec les manifestants , la première ce sont deux femmes une à ST Paul et l'autre dans l'est qui ont su avec clarté , intelligence , voire avec passion exposer à madame GIRARDIN les problèmes que rencontrent les réunionnais , pour le reste c'était le bal des lamentations, des vociférations
. la deuxième chose que l’exercice auquel s'est prêtée la ministre sur le terrain ,c'était aux élus de la Réunion de le faire .ainsi une femme ministre est venue de la métropole donner une leçon à ces incapables , et leur montrer comment être à l'écoute de la population .
à ce niveau de responsabilité et d'incompétence on aurait pu s'attendre qu'ils tirent les leçons et qu'ils démissionnent en bloc que nenni , ils s'accrochent jusqu'à combien de temps encore

38.Posté par Viviroro le 30/11/2018 19:39 (depuis mobile)

Je voulais voir la Reunion je n''ai vu que Boucan Canot et le Maido.
Mon argent est resté dans ma poche. Tant pis pour la Reunion.
Les G J se sont tiré une balle dans le pied.

39.Posté par zeanluc le 30/11/2018 19:47

je voudrais dire à madame la ministre que je la trouve tres courageuse pour accepter de rencontrer autant de divers groupes de gilets jaunes d'autre avant vous n'a pas eu la meme délicatesse

40.Posté par microipi le 30/11/2018 20:30

1800 net par mois oh les mecs arrêtez de tirer sur la fumette vous êtes des doux rêveurs je vous laisse rêver et de croire au papa noel qui paiera la facture au final c'est le client qui est fou de se faire torpiller, soyez réaliste moi aussi je voudrais des choses mais j'ai un cerveau pour me poser des limites.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes