MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Accident mortel à Ste-Rose : La grande tristesse des "homicides involontaires"


Par - Publié le Vendredi 5 Juillet 2019 à 10:31 | Lu 4811 fois

Le 3 septembre 2016 à 7h15 du matin à Sainte-Rose. J.B, chauffeur-livreur de 21 ans, est en retard pour un rendez-vous dans le cadre du travail. On est samedi matin et lundi, il signe son CDI. Père d’une petite fille, c’est un bosseur qui a un casier judiciaire vierge. Mais ce jour-là, il décide de dépasser un premier véhicule. Sans incident. C’est au moment de dépasser un deuxième véhicule, un camion-benne, dans un virage, sans visibilité, qu’il entre en collision avec une voiture qui arrive dans le sens inverse. Un choc frontal qui coûtera la vie au conducteur, Mathieu, 29 ans, et blessera gravement un garçon de 10 ans.
 
Devant le tribunal correctionnel ce vendredi, J.B est jugé pour homicide involontaire. Cela fait 3 ans qu’il n’a plus de permis, travaille dans un bar, et ne se remet pas de cet accident fatal. Mais lui, au moins, est vivant. Pour la famille de la victime, dont une partie était dans la voiture au moment des faits, il mérite la prison ferme.

"Les dossiers d'homicide involontaire sont parmi les plus difficiles à instruire et juger"
 
Mais la procureure le rappelle: "Les dossiers d'homicide involontaire sont parmi les plus difficiles à instruire et juger". Elle évoque la douleur des deux côtés et cet élément, "l'involontaire", pour lequel "il n'est pas facile de trouver une juste peine". Elle finit par requérir 4 ans de prison, dont 2 avec sursis ainsi que l'annulation de son permis et l'interdiction de le repasser pendant 4 ans.

Car J.B a eu tort, évidemment. Il n'a certes pas bu d'alcool, ni consommé de stupéfiants avant de prendre le volant, mais aurait roulé à une vitesse excessive selon les témoins qu'il a dépassés de manière imprudente. Une vitesse néanmoins "très relative" constatée par des êtres humains, sans qu'il y ait de preuve réelle. Son avocat, Me Jean-Jacques Morel le répète: "Le compteur du véhicule s'est bloqué à 62 km/h au moment de l'accident sur une RN2 limitée à 70 km/h". Le seul élément certain du dossier est donc le dépassement dangereux.

"La décision ne ramènera pas notre être cher"

Un acte d'une grande imprudence qui a entraîné un cataclysme en quelques secondes. Le père du défunt se souvient: son fils a vu la voiture en face de lui et a eu le temps de dire "c'est foutu". Puis, alors que son père le débloque du siège conducteur après l'accident, il aurait déclaré que "c'était fini pour lui". Sa mère a le temps de se rendre sur place, voir son fils conscient, avant qu'il ne décède. Des faits difficiles à entendre pour tout le monde dans la salle d'audience, mais nécessaires pour se rappeler la gravité engendrée par de telles imprudences. Il restera également le fils de la compagne de la victime, âgé de 10 ans, à l'arrière de la voiture. Plongé dans un coma artificiel pendant deux jours, son pronostic vital engagé, il s'en sortira avec de graves séquelles. "Ce n'est plus le même enfant", déclare sa mère, en larmes.

Les réquisitions ont été suivies. J.B a finalement été condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis, son permis a été annulé pendant un an. 

Pour le bâtonnier Georges-André Hoarau, "la famille attendait ce moment avec impatience pour pouvoir commencer son deuil". "Nous avons été compris par la justice tant sur le plan pénal que sur le plan civil. La décision ne ramènera pas notre être cher, mais nous permet de retrouver une sérénité". Les parties civiles, comme la défense, ont noté une audience calme et respectueuse où tous ont jugé que justice a été faite.



Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Joseph le 05/07/2019 17:29

Dépasser sans visibilité, c'est comme prendre un revolver et tirer les yeux fermés.
S'il n'y a pas de victime tant mieux, s'il y en a, tant pis...

2.Posté par Dadou le 05/07/2019 18:44

Ces affaires sont difficiles à juger d'où les peines incompréhensibles prononcées !!! Certains conducteurs sous effets ont des peines plus clementes et parfois le parquet doit faire appel pour que justice soit rendue!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes