MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Accident Fleurimont: Le tribunal renvoie l'affaire


Par - Publié le Mardi 19 Février 2019 à 14:02 | Lu 11353 fois

Le tribunal correctionnel de Saint-Denis examine cet après-midi l'implication de la seule rescapée de l'accident qui s'est produit le 7 juillet 2018 à Fleurimont. Un accident qui avait fait trois morts et une passagère grièvement blessée, qui avait également perdu connaissance. 

L'enquête s'est donc avérée compliquée pour les gendarmes de Saint-Paul, la victime éprouvant les plus grandes difficultés physiques à pouvoir assister à une garde à vue. Malgré sa perte de mémoire, la jeune fille a toujours nié avoir conduit la voiture de ses parents. A la barre, cette après-midi elle déclare qu'elle n'avait jamais dit qu'elle ne conduisait pas mais qu'elle ne se souvenait de rien. 

Sarah a finalement été mise en examen le 10 janvier dernier. Elle est jugée ce mardi devant le tribunal de Saint-Denis pour homicide involontaire sous l'empire d'un état alcoolique.

Les membres de la famille des trois victimes de l'accident portent un tee-shirt avec la photo de leur proche disparu.

Alors que le sort de Sarah doit être connu aujourd'hui, le juge demande un renvoi aux avocats pour ouvrir une information judiciaire.

Les avocats déclarent cependant que Sarah a été retrouvée à l'avant gauche du véhicule et compte tenu de ses blessures elle n'a pas pu se déplacer. 

Alors qu'elle devait s'exprimer à la barre, la soeur d'une des victimes a fait un malaise. L'audience a été suspendue.

L'audience reprise, la défense de Sarah ainsi que la procureure demande l'ouverture d'une information judiciaire. 

Après avoir délibéré, le tribunal décide de renvoyer l'affaire et d'ouvrir une information judiciaire.

Les avocats des parties civiles, quant à eux, demandent aux familles de collecter un maximum de renseignements sur l'accident pour les ajouter au dossier, afin d'aider l'enquête et de prouver selon eux que c'est Sarah qui conduisait. 

Régis Labrousse sur place 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par kikadisa le 19/02/2019 14:54

il puvit pas le faire avent, en attendant les familles de victimes se sont déplacées pour rien !!, manque de tact M; le Procureur..

2.Posté par Alcoolique ! le 19/02/2019 16:08 (depuis mobile)

Et comme d''habitude, la délinquante essaye de se faire passer pour une victime...
Honteux ce "courage", et comme souvent, pas de nom, pourquoi ? Elle est "fille de", à voir ses avocats faire tout ce cirque pour éviter qu''elle ne réponde de ses actes!

3.Posté par Just mn avis le 19/02/2019 19:26 (depuis mobile)

Mi compren pas elle a eu La mal chance de survivre Les toute t fête le bac avec et là elle les seul a payé mi les sur dan la tombe les camarade i retourne i Ve pas sa pou zot kamarade car toute t consantante pour roule avec zot coné bien la jeunesse!

4.Posté par Targie le 19/02/2019 21:03 (depuis mobile)

Souhaitons qu''il ne vous arrive "jamais" de sortir entre amis et qu''un tel accident se produise si vous êtes le (la) seul (e) rescapé, le boomerang risque de faire mal !! Faut il en rajouter..Imaginez ce qu''elle vie, ils étaient ces AMIS !! Non ?

5.Posté par MARIE le 19/02/2019 21:56 (depuis mobile)

Il n''est p nécessaire de s''acharné plus sur cette jeune fille ! Quoi qu''on dise et quoi qu''on fasse,rien ne rendra la vie à ces jeunes ! En revanche elle est bien vivante et doit vivre avec le poid de la mort de ses amis ! Quel est le plus affreux ?

6.Posté par Sinapin le 19/02/2019 22:44 (depuis mobile)

Amis ou pas le fait est qu’elle a pris le volant en étant bourrée.
Elle a pris cette décision et doit en assumer les conséquences.
Tous ont bu elle avait le choix de dire je suis trop saoulé, appelons un taxi où Même un des parents

7.Posté par kraz le 19/02/2019 22:58

@4 et ? ce n'est pas une raison non plus, car si on pense ainsi alors un chauffard bourré qui roule sur des enfants on pourrait dire la même chose… Hors non, on le veut au trou voir mort pour certains, ce n'est pas parce que c'est une jeune femme que les circonstances sont atténuées !

8.Posté par Beber974 le 20/02/2019 06:09 (depuis mobile)

C''est malheureux, triste....mais on ne peut pas s''acharner sur le sort de cette jeune fille. Qu''elle ait conduit ou pas, la réalité est la même. 3 morts, des familles endeuillées, dans la peine, et de l''autre, une fille blessée physiquement et moral

9.Posté par Tikaf le 20/02/2019 06:43 (depuis mobile)

Vivre avec ça sur la conscience est déjà une grosse condamnation

10.Posté par Targie le 20/02/2019 07:40 (depuis mobile)

7, c''est legitime de penser ainsi pour "un chaiffard B qui roule sur des efts" de part la responsabilité, mais là c''est une bande de jeunes AMIS en sortie, et pour l''heure rien n''affirme qu''elle conduisait.. Justice se fera si tel est le cas!

11.Posté par Dorian le 20/02/2019 08:17

Il semblerait que tuer ses amis plutôt que des inconnus en roulant saoul soit une circonstance atténuante...
La seule circonstance atténuante que je vois c'est qu'ils étaient quatre à faire n'importe quoi et que les autres ont déjà payé le prix fort. Je ne suis pas certain que mettre cette flle en prison servira à quoi que ce soit.
Est-ce qu'elle mérite d'être puni pour son inconscience? Est-ce que ça fera une exemple pour les autres? Est-que ça atténuera la douleur des familles? Est-ce que ça fera revenir les morts? La réponse me semble être non à chaque fois... Alors à quoi bon?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes