MENU ZINFOS
Santé

▶️ AURAR: "Sur nos pratiques, c'est un faux procès"


Par - Publié le Mercredi 26 Septembre 2018 à 16:56 | Lu 4419 fois

Depuis une quinzaine de mois, les accusations vont bon train concernant notamment la prise en charge déplorable des néphrologues au sein de l'AURAR. 

L'association se défend et a voulu, lors d'une conférence de presse ce jour, mettre en lumière ses pratiques et "faire passer un message véridique", souligne Walid Arkouche, directeur médical de l'AURAR. Autrement dit, l'AURAR tend à prouver qu'elle est présente à chaque étape avec le patient: avant la dialyse, pendant, après, et ce, jusqu'à l'éventuelle greffe. 

"Aucun intérêt à surfacturer"

La CGSS de La Réunion a décidé de porter plainte contre l’Association pour l’Utilisation du Rein Artificiel à La Réunion, une information révélée par le JIR la semaine dernière. Le Journal de l'Île avait notamment pointé du doigt des consultations surfacturées. A cela, l'AURAR rétorque qu'elle n'a "aucun intérêt à surfacturer. (...) Que l'on voit 50 ou 100 malades, nous touchons le même salaire, nous sommes salariés", précise Walid Arkouche.

Il poursuit en déclarant que "sur nos pratiques, c'est un faux procès. (...) On valide les actes que l'on fait, s'il n'y a pas d'actes, il n'y a pas de facturation". 

Même s'il confie qu'il n'y a pas d'impact sur le fonctionnement de l'AURAR, les médecins et néphrologues sont gênés par l'image que ces accusations renvoient et notamment vis à vis de la métropole. "On subit, on continue de faire notre travail, de s'occuper de nos patients", souligne Walid Arkouche. 

Les Réunionnais réticents à la greffe rénale

Sur près de 300, seules 50 greffes ont pu être réalisées. L'AURAR explique notamment ce chiffre bas par le fait que les Réunionnais sont encore nombreux à refuser le prélèvement (57%), que ce soit pour raison culturelle, religieuse ou autre. 

De plus la greffe sur donneur vivant n'existe toujours pas à La Réunion, alors qu'elle représente 18% en métropole. Malgré ça, ils se félicitent tout de même des progrès réalisés. "Nous avons notamment pu réaliser une greffe sur un homme de 81 ans, alors que la moyenne est de 70 ans", précise Walid Arkouche. 

L'AURAR a également été accusée de favoriser la dialyse en centre. Or, selon ses chiffres, La Réunion n'est qu'à 46% de dialyse en centre, et 19% à l'AURAR, contre près de 55% en métropole. De plus, l'AURAR est la seule à proposer la dialyse à domicile à La Réunion. 

Développer la prévention 

Pour éviter d'arriver au stade de la greffe ou même de la dialyse, l'AURAR tend à développer une "maison de santé de prévention néphrologique". Cela permettrait de réduire le nombre de patients dialysés, ainsi que les coûts, car "c'est une maladie pénalisante et qui coûte cher à la société. (...) Par exemple, le coût des transports pour les dialysés est de l'ordre d'un milliard d'euros", précise-t-il. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité vraie... le 26/09/2018 18:31

Ahah nous allons les croire ceux-là...Nous sommes pris pour des jambons par tous ces es-spécialistes !

2.Posté par Philippe le 26/09/2018 18:44

Question : La (les) "maison (s) de santé de prévention néphrologique" seront développées sur des fonds propres ou à partir de subventions ? La réponse fournira un bon indicateur sur ces gens. Pompe à fric ou réinvestissements au profit des réunionnais ?

3.Posté par Kidi vrai le 26/09/2018 19:02 (depuis mobile)

Depuis 15 mois le jir n''arrête pas de dénoncer des dérives , qu''attendez vous pour porter plainte . Votre silence est assourdissant. Demain vite allez voir le procureur qui se fera un plaisir de vous accueillir. On attend la suite......

4.Posté par JORI le 26/09/2018 19:03

""Sur nos pratiques, c'est un faux procès"", mais alors où le bât blesse???.

5.Posté par AHiH le 26/09/2018 21:30

Ah mais il y a le docteur bougeon qui donne des leçon à tout le monde!

6.Posté par Jp POPAUL54 le 26/09/2018 21:47

Le discrédit semble jeté !!
Les accusations si mensongères elles sont, devraient vous faire opter pour une stratégie de défense moins mielleuse.

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 26/09/2018 21:52

Walid Arkouche pourquoi cette intervention ? Où le bât blesse-t-il ? Si ton salaire est fixe, peut-être as-tu bénéficié de certaines largesses de la part de Miss Sangsue ! Pdr ! Tu ne voudrais pas nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Sauf erreur, C'est la Sécu et d'autres entités qui, après un an d'enquête, ont découvert la fraude à la sur-facturation et autres carabistouilles.

"...s'il n'y a pas d'actes, il n'y a pas de facturation.". Mdr ! Question : pourquoi la secrétaire médicale de mon médecin traitant garde-t-elle des cartes Vitale ? Pdr !

8.Posté par vital le 26/09/2018 21:54

faux procès non c'est la justice qui décidera si la gestion est aussi désintéressée que cela , en tout cas ce n'est pas aux salariés de se prononcer sur cet aspect .d'ailleurs que peuvent ils dire d'autre .L'aurar demande au personnel de monter au créneau , ce sont aux administrateurs de le faire

9.Posté par Loulou le 26/09/2018 23:14

Marie Rose, qui court après les mandats électifs, à défaut des reins, lavé bezoin un coup de pouce de la part de ces gens du métier: voilà, c'est fait!

10.Posté par Môvélang le 27/09/2018 07:02 (depuis mobile)

Ils peuvent se vanter d''être les champions de la greffe des plus de 80 ans, la raison est simple, greffer un trentenaire leur ferait perdre 50 ans de dyalise tout simplement.

11.Posté par zean le 27/09/2018 12:19

que 'on voit 50 ou 100 malades on touche le meme salaire
mais quand il a 100 malades l'aurar touche +

12.Posté par Hé, citoyens, réveillez-vous, la presse n''''est pas là pour faire toute seule le boulot !!!! le 27/09/2018 13:14

A ma connaissance (détrompez moi s'il le fallait), la CGSS est placée devant l'obligation légale de procéder au recouvrement des sommes lui ayant été spoliées. Ici, il aura fallu l'intervention des media pour que la ministre de la santé saisisse la cour des comptes et que la CNAM incite la CGSS à déposer une plainte contre l'AURAR. Cette plainte s'est accordée à la disparition du directeur de la CGSS......Cette bizarrerie m'amène à me poser une question : y aurait il une autre affaire dans laquelle la CGSS aurait pudiquement fermé les yeux? Par exemple, en fin 2013 la cour des comptes a été saisie d'une suspicion d'abus de bien social aux dépends de la CGSS ce qui a amené cette dernière (informée en copie) a immédiatement se constituer partie civile dans le cadre de la plainte pour harcèlement moral d'un personnel du centre hospitalier Gabriel Martin. Comment alors expliquer le désistement subit de cette partie civile après trois succès judiciaires (tribunal correctionnel, cour d'appel et cour d'appel de renvoi) dans le cadre de la première condamnation en France en 2018 d'une personne morale (pour le harcèlement moral) alors que le prévenu mis en examen dès 2011 avait craint par écrit dans devant les autorités judicaires de devoir verser aux parties civiles (en cas de sa condamnation définitive) des indemnités pouvant atteindre une hauteur quasi-illimitée ? Au fait, la CGSS adresse t-elle à ses affiliés vivant sous le seuil de pauvreté des commandements de payer ?

13.Posté par ZembroKaf le 27/09/2018 14:12

Ah....Les "blanches colombes"...ont peur de perdre...."zot' ti maïs"...!!!
Pendant ce temps...ça dialyse...ça dialyse...et les reins...deviennent dorer...!!!

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 29/09/2018 17:42

fukcd473
Ohé Walid, tu pourrais nous donner des explications sur les révélations du JIR de ce jour, samedi 29 sept. à propos de la sur-facturation de consultation fictive de néphrologie.
T'aurais pas voulu nous prendre pour des "cons", tête d’œuf ? Pdr !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes