Société

▶️ 90% des panneaux publicitaires de St-Denis ne feront plus la réclame de l'alcool

Vendredi 12 Octobre 2018 - 22:47

C'est une grande première à l'échelle nationale. La ville de Saint-Denis va expérimenter l'application de l'arrêté préfectoral visant à interdire l'affichage des publicités sur l'alcool dans un rayon de 200 mètres. Afin de faciliter la mise en application de cet arrêté, les services de la mairie ont cartographié l'ensemble des périmètres de 200 mètres à l'intérieur desquels la publicité en faveur des boissons alcoolisées sont interdites. Plus de 1000 panneaux sont concernés.

Cette annonce fait suite à la motion déposée la semaine dernière en préfecture lors de la Journée sans alcool. Une mesure qui ne "s'attaque pas à l'économie réunionnaise mais à l'abus d'alcool" tient à préciser Ericka Bareigts, députée de la première circonscription. "Nous nous battons contre les stéréotypes, la culpabilité ou encore les lobbies, mais pas contre le savoir-faire local", martèle la parlementaire. "Pour les quotas de rhums destinés à l'exportation, il faut bien entendu bénéficier d'une taxation favorable pour l'étranger pour faire face à la concurrence des rhums étrangers", explique Ericka Bareigts.

En revanche, pour les rhums hors quotas destinés à la consommation locale "et qui ont une fiscalité proche de 0 avec des bouteilles qu'on peut se procurer pour moins de 5 euros", la députée demande à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, "d'appliquer la taxation de droit commun à tous les spiritueux consommés à La Réunion". "Ne nous trompons pas de combat : ce n'est pas un combat contre mais pour La Réunion", ajoute-t-elle.

Comme tient à le rappeler le Dr David Mété, chef du service addictologie au CHU Félix-Guyon et président de la Fédération régionale d'addictologie de La Réunion (FRAR), La Réunion est la seconde région de France la plus touchée par la mortalité due à l'alcool, avec plus de 400 décès annuels. "Selon un rapport de l'OMS, un décès sur 20 dans le monde est dû à l'alcool. À La Réunion, ce ratio est de 1/10", explique-t-il.

"Une overdose de publicité"

Pour l'addictologue, "les raisons sont multiples": Tout d'abord au produit lui-même, à la tradition mais aussi à la trajectoire personnelle de l'individu.  David Mété pointe également le prix de l'alcool vendu et consommé sur place, couplé à une "overdose de publicité". "Nous avons l'unité d'alcool la moins chère du territoire national. Les punchs ou spiritueux bénéficient jusqu'à 80% d'exonération fiscale. Il ne faut pas voir ici un privilège mais au contraire, une discrimination à la santé", déplore le Dr Mété.


La consommation d'alcool, un sujet qui reste encore "tabou" dans l'île explique de son côté Monique Orphé, seconde adjointe à la mairie de St-Denis et ancienne députée de la 6e circonscription, qui a porté l'amendement visant à interdire tout affichage publicitaire concernant les boissons alcoolisées à proximité d'un établissement scolaire.

"Jusqu'à aujourd'hui, l'abus d'alcool reste encore un sujet difficile à traiter par peur de stigmatiser un certain public et certains territoires", explique l'élue dionysienne qui a dû attendre la loi Égalité réelle pour que son amendement, très critiqué par les lobbies du vin notamment, soit inscrit dans le marbre.

Au niveau local, l'ancienne parlementaire attend désormais de la Région Réunion, "qui prélève une taxe sur le rhum", qu'elle utilise une partie de cette taxation "pour financer des actions de prévention encore très faibles". "C'est l'affaire de tous les Réunionnais et pas que des associations", termine-t-elle.

SI
Lu 1937 fois



1.Posté par :-) le 12/10/2018 23:23 (depuis mobile)

Tant mieux. Ce qui ne changera rien pour les habitués.

2.Posté par Tony le 12/10/2018 23:27 (depuis mobile)

Et oui...
On dit au gens par message publicitaire de boire...
Et les autorités de police... nous disent de ne pas boire au volant...
Il y a quand meme un reel probleme...

3.Posté par Horreur le 13/10/2018 01:36 (depuis mobile)

Comme si sa empêcher caniards land de se dépouiller sur le compte de la métropole de pitié gars y fé sa domone 974

4.Posté par Le Taliban. le 13/10/2018 06:04

Surtout oublie pas la publicité sur les Ondes des radios local.
Le mieux c'est la surtaxe. Mais bien taxer ,pour diminuer les autres taxes
sur les impôts ou autres.

5.Posté par Toucsa le 13/10/2018 04:31

Trés bonne initiative de la ville de St Denis. Mais regrettons quand même qu’elle soit limitée géographiquement. Les collectivités locales doivent aussi s’impliquer à fond sur de tel fléau.

6.Posté par Enfin le 13/10/2018 07:58 (depuis mobile)

Enfin, bonne chose

7.Posté par hug le 13/10/2018 08:11

Qu attendez vous pour taxer le rhum comme les autres alcool et de plus vous priviligier une entreprise.

8.Posté par Fidol Castre le 13/10/2018 09:23

Il faudrait aller plus loin et supprimer l'ensemble des 4x3, ces panneaux hideux qui défigurent le paysage. Et dangereux pendant les cyclones car chaque 4x3 est une guillotine potentielle.

Le boulevard Sud est magnifique parce qu'il n'y a pas de pub et qu'il y a des arbres à la place.
La rue Léopold Rambaud est une 3 voies immonde car là où on aurait pu planter un arbre, on a choisi d'y implanter un panneau. Pour voir quoi ? Les mêmes bagnoles pourries qui ne tiennent pas 5 ans, les mêmes offres des opérateurs téléphoniques escrocs, les mêmes allers-retours Réunion-Parikistan en bétaillère...

9.Posté par PEC-PEC le 13/10/2018 10:13 (depuis mobile)

Ces mesures ne feront que déplacer le problème pour les plus dépendants. J''ai connu un jeune ivrogne qui filtrait de l''alcool à brûler pour le blanchir et buvait ça coupé avec de l''eau et aromatisé.. Bonjour les dégâts. Depuis il est mort normal !

10.Posté par Modeste le 13/10/2018 10:33

une façon comme une autre de récupérer des sous en taxant un produit qui lui de toutes les façons.....sera toujours autant vendu! quelle hypocrisie!

11.Posté par toukontfé le 13/10/2018 10:38

ça y est elle a trouvé une autre marotte pour les réunionnais.
Depuis qu'elle fait la politique elle fait que des éléments de langage et de la moral qui ne sert à rien en plus rien de concret dans un projet pour la Réunion qui avoisine plus 45 % DE PAUVRETÉ, et de manque des logement pour les locaux, un PIB ZERO CALBASSE si c'est que la canne subventionné ou biberonné par l'Europe et un pays exsangue par la crise socialos mais ça se voit pas vu qu' elle est dans une tour d'ivoire , elle et les autres tous des assistés du gland à 7200patates par mois sans prise de tête. Et là, tout ce qu'elle trouve à faire, panneaux publicité pfft..! on est bien avancé.

12.Posté par A mon avis le 13/10/2018 11:17

Et pourquoi pas 100% ?

L'alcool étant reconnue comme un fléau national relatif à la santé !

13.Posté par Sophie le 13/10/2018 12:13

je suis contre les panneaux publicitaires comment faire un collectif sauvons notre planète

14.Posté par jean-richard bennala le 13/10/2018 13:41

ce sont tous des faux culs rien à foutre de notre santé à nous de prendre les bonnes décisions les politiciens sont copains avec tous ces gros bonnets à chaque fois ce sont les consommateurs de payer les frais et les hausses cigarettes alcools boissons sucrés les produits laitiers hyper sucrés ce sont toujours les consommateurs qui doivent mettre la main aux portefeuilles ,.Vous ne verrez jamais un politicien faire la guerre aux industriels ils sont pas fous ces politiclowns ils ont besoin de ces gens là pour la propagande de leurs carrières. Pour les médicaments même combat les médecins et les laboratoires sont comme culs et chemises, notre avenir c'est nous soyons responsables et tout est dans la modération. ma poule aussi elle pond des œufs mais j'ai rarement des poussins la politique c'est la même chose que du vent et du baratin

15.Posté par jean-richard bennala le 13/10/2018 17:46

l'alcool est chez tout le monde des médecins des chirurgiens qui boivent comme des trous qui fument comme des pompiers gras comme des cochons aussi, les médicaments qui bouffent le foi et les reins à long terme , le stress au travail la maltraitance professionnelle combien de suicides au travail ? nous sommes des adultes à nous d'être les remparts de nos vies.

16.Posté par pas 100% ? le 13/10/2018 23:19

virez toutes ces m.... de panneaux qui polluent

17.Posté par un observateur le 13/10/2018 23:45

Bien dit post 14, jean-richard bennala.
vous avez toutefois oublié de dire que la politique c'est :comment se faire un magot
maximum sur la poche d'un maximum.

18.Posté par menfin le 14/10/2018 09:51

Et les grandes surfaces, qui proposent des dégustations de rhum. C est normal ?

19.Posté par jean-richard bennala le 14/10/2018 11:21

poste 18 bravo la belle hypocrisie les politiques seront 'ils là pour défendre jamais ,les faux culs et les girouettes seront jamais là c'est dangereux mais continuons. Une loi pour fermer les bars et les industriels de l'alcool et de la cigarette ils sont pas fous les politiclowns ils nous raconteront des bobards , augmentons les prix mais encourageons les industriels à continuer , hypocrisie au nom de l'emploi ils peuvent se déguiser en pierrot le fou, du vent du brassage d'air pour faire jolie et se justifier , ma vie est à moi et je sais comment m'y prendre et je n'ai pas besoin d'un clown pour me diriger

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter