Société

▶️ [8 mars] Expos, débats, films, affiches... L'Université mobilisée pour l'égalité femmes-hommes

Jeudi 7 Mars 2019 - 17:12

Même si la société tend doucement vers plus d'égalité, les déséquilibres entre les femmes et les hommes demeurent criants. À titre d'exemple, dans le monde de l’entreprise, les postes de direction sont occupés à 83% par des hommes ; dans le monde de la recherche, on ne trouve que 25,6% de femmes, et en terme de salaire moyen, les femmes reçoivent 1865 euros, contre 2312 pour les hommes.

Des chiffres édifiants affichés depuis lundi sur de grandes banderoles postées au quatre coins du campus du Moufia. À l’approche de la date symbolique du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, de multiples actions sont organisées par l’Université de La Réunion tout au long de la semaine.

Discriminations au quotidien

"C'est un moment clé pour la sensibilisation aux discriminations que les femmes subissent au quotidien. Cette année, [cela passe par] des expositions, des conférences-débats, des rencontres en bibliothèques, des visuels servant la sensibilisation, des projections de films", détaille Ludivine Royer, vice-présidente en charge de l'égalité femmes-hommes et de la prévention des discriminations. Le tout sur quatre sites université (le campus du Moufia, celui du Tampon, l'IAE et l'ESPE). "Ça s'adresse aux étudiants, aux personnels, mais aussi au grand public"

Les étudiants posent devant un Totem mettant en valeur des messages relatifs à l'égalité femmes-hommes
Les étudiants posent devant un Totem mettant en valeur des messages relatifs à l'égalité femmes-hommes
De quoi sensibiliser sur les discriminations et le sexisme, mais aussi sur les préjugés. Notamment ceux selon lesquels certains métiers sont des métiers d'hommes. Car en termes de mixité dans les filières, les déséquilibres sont effarants. 

Ludivine Royer donne 
trois exemples :  "En informatique, il y a entre 0 et 5% de femmes selon les années, en génie civil 20%, et dans la filière staps 25%". Même problématique dans le milieu de l'entreprenariat, où les freins sont aussi bien visibles. Une sous-représentation qui peut s'expliquer "par de l'auto-censure, conséquence des préjugés hérités en famille ou en société", explique la vice-présidente. 

Un travail de longue haleine

Si le 8 mars est le point d'orgue de la mobilisation, c'est toute l'année que ce pôle égalité , dont est muni l'Université depuis un an et demi, travaille sur ces différentes problématiques, notamment pour encourager les jeunes filles "à passer le pas et oser faire ce qu’elle veulent"

"On a développé plusieurs axes : l'égalité professionnelle et la parité ; la mixité dans les filières ; la parentalité ; la lutte contre le sexisme, les violences sexuelles et le harcèlement sexuel ; mais aussi d’autres choses comme le handicap", énumère Ludivine Royer. Un travail de longue haleine, qui elle l'espère portera ses fruits avec de nettes améliorations dans les trois ou quatre années à venir.

Le programme complet à retrouver ici : www.univ-reunion.fr

Vidéo : Alexandre Robert 

Marine Abat
Lu 2194 fois



1.Posté par Papapio, "Pères Amor" le 07/03/2019 18:51 (depuis mobile)

C.est vrai que la discrimination est criante, 90% des Enfants et Pères séparés de force aux JAFs, sous le silence complice de femmes qui crient légitiment a la Parité ?! Du coup ca fait beaucoup moins crédible hein?!

2.Posté par Papapio, "Pères Amor" le 07/03/2019 18:56 (depuis mobile)

Moi si je dois choisir entre moins de salaire et le DROIT d.éduquer mes propres Enfants, je choisi mes Enfants. Et Vous ?! Du coup les priorités paritaires que vous énnoncez apparaissent moins gravissimes que celle ci, non ?!

3.Posté par IKKI le 08/03/2019 05:24 (depuis mobile)

Attention pas égalité mais équité. Et la tendance va plus vers les femmes, les hommes aussi doivent être considérés. A la maternité les hommes par exemple ne pouvaient pas rester en chambre double la nuit de la naissance c'est très injuste.

4.Posté par SITARANE le 08/03/2019 06:38

Vivement demain ......................

5.Posté par Olympik le 08/03/2019 09:35 (depuis mobile)

Bravo pour ce travail de sensibilisation, merci à l''''UR pour comprendre l''''importance de l''''enjeu.
Je souhaite que très bientôt, ceci ne soit plus un combat... Mais une évidence.

6.Posté par Bernadette le 08/03/2019 11:57

Merci de défendre une cause si importante !

7.Posté par Billy le 08/03/2019 11:58

Une réelle mobilisation, pour une problématique encore d'actualité en 2019 !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter