MENU ZINFOS
Faits-divers

​Violences conjugales : L’adolescente sous emprise dit l’avoir mérité


Un homme était jugé ce vendredi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des violences sur sa copine âgée de seulement 17 ans.

Par - Publié le Vendredi 12 Mars 2021 à 17:18 | Lu 9737 fois

"Je veux rester avec lui, avoir un travail, une maison et des enfants avec lui. Je serai toujours là avec lui. Je ne crois pas qu’il puisse faire pire". Ce sont les mots d’une adolescente de 17 ans devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi. À la barre, son petit ami de 25 ans répond de faits de violences sur la jeune fille le 3 mars dernier. 
 
Alors qu’ils se disputent sur le parking du centre commercial de Duparc, il lui met une gifle. Il s’arme ensuite d’une branche et lui assène plusieurs coups dont un au visage. Elle tente de se mettre en sécurité dans le centre commercial, il la suit et l’attrape. Ce sont les vigiles qui appellent les gendarmes. 

Elle portera d’abord plainte et racontera les derniers faits. Car il ne s’agirait pas des premiers. Elle évoque notamment une nuit de violence auparavant : des menaces avec un couteau puis avec une tondeuse ainsi que ses habits arrachés de force pour la laisser complètement nue. Un autre incident aurait eu lieu en pleine rue - une gifle - et cette fois-ci, une personne a pu en témoigner. 
 
Suite à l'interpellation du jeune homme, une confrontation en présence des gendarmes est organisée : il lui affirme qu’à cause d’elle, il ira en prison. Elle le prend dans ses bras, en larmes et veut absolument retirer sa plainte. 

La présidente d’audience et la procureure frustrées

Devant le tribunal, le violent avoue les faits survenus à Duparc et affirme qu’en effet, il n’aime pas les shorts, le maquillage et les relations précédentes de sa jeune compagne. "Par respect pour moi", explique-t-il. 
 
La victime, quant à elle, déclare son amour pour lui devant les magistrats alors que la présidente tente de la raisonner. Ayant quitté l’école il y a trois ans et n’ayant que sa mère psychologiquement fragile, l’adolescente ne semble avoir que le prévenu comme repère. Elle ne veut surtout pas le voir partir en prison.

Cet homme dont le casier judiciaire prouve qu’il a des tendances violentes, notamment avec son ex – la mère de ses enfants – laquelle aurait mis la jeune fille en garde. Pour la procureure, le prévenu présente le "profile type" et tient le "discours type" du conjoint violent. Visiblement frustrée, elle fait part de son inquiétude : "Ce que j’ai pu entendre ne m'a pas rassurée du tout. Je suis aussi choquée par les actes que par les déclarations de la victime. Elle est sous son emprise et ne s’en rend même pas compte. Je suis particulièrement inquiète". Elle s’adresse à la jeune fille qu’elle qualifie d’ "alarmante": "Vous cautionnez ces violences et un jour il vous fera davantage mal". 
 
L'adolescente quitte la salle en sanglots ; lui est condamné à deux ans et demi de prison dont 6 mois avec sursis, ainsi qu'une interdiction d'entrer en contact avec la victime. Il est maintenu en détention. Une peine pour tenter de modifier le comportement du détenu mais aussi pour protéger la victime : "C'est aussi une peine conçue pour que la victime puisse s'armer davantage et faire les bons choix, que ce soit de rester en vie commune avec vous ou non". Une tentative de raisonner la jeune femme de façon plus sévère. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité vraie le 12/03/2021 18:28

Et ouai, on cautionne toujours le fait de laisser faire des gosses ? encore et encore.. pauvre France

2.Posté par Ali le kafhir le 12/03/2021 20:12

seul au milieu de l'océan on s'accroche à n'importe quoi même à une charogne de baleine qui flotte

3.Posté par Titus41 le 12/03/2021 21:31

Quand on lit des choses pareilles (il est condamné, et elle la victime, elle pleure parce qu'il est condamné) on est pas loin d'avoir envie de se dire qu'effectivement, elle n'a que ce qu'elle mérite.

4.Posté par verité le 13/03/2021 07:26

na in tas tantine les couillons com ça...i préfère le ti bad boyz quand lé jeune...après quand la fini gagne 3 ou 4 marmailles zot grand amour i rode in autre tantine après i veux qqch de sérieux....
pffff allez marssé dont!!!

5.Posté par Lex le 13/03/2021 07:49

A Post.3, c'est quand même un post d'une absence d'empathie que j'espère rare.

Lorsqu'on fait un choix, c'est qu'on espère que ce choix nous apportera le meilleur pour la suite. Si elle en est à faire ce choix, qui paraît aux yeux d'observateurs externes un choix catastrophique, mais qui lui paraît à elle le meilleur choix à faire pour être heureuse, pouvez-vous seulement imaginer quelles étaient ses autres options ?

Post 2. me semble avoir bien compris la situation. Dans une situation désespérée, on finit malheureusement par faire des choix désespérés en pensant que c'est la seule alternative.

Le fait que son conjoint aille en prison lui donnera je l'espère plus de temps pour prendre du recul, et constater que d'autres chemins s'offrent à elle.

6.Posté par Atterré le 13/03/2021 09:32

Ici la planche de salut n'est pas une baleine crevée mais un résidu de capote ou une raclure de bidet si résidu de capote vous emble excessif.
Le prochain épisode de cette grande histoire d'amour aura pour titre : La Morgue.

7.Posté par Mister Magoo le 13/03/2021 10:44

Il y a des têtes à claques, que voulez-vous !

8.Posté par Lulu le 13/03/2021 12:11

entièrement d'accord avec le post 6, c'est quand même malheureux de voir cette jeunesse s'accrocher à des résidus de capotes et comme l'a si bien dit le post 4, un peu brutalement mais c'est quand même la vérité, quand "l'élu de son coeur"( pour faire plaisir au post 5.....). lui aura fait 3 ou 4 gamins, et que transformée en mémère à torcher les gamins, il ira voir la "chair fraiche" ailleurs....peut être qu'elle commencera à réfléchir.....!
post 5 votre sagesse n'a d'égal que vous même hélas......car j'ai un sacré doute sur l'issue de cette histoire, et comme j'aimerai me tromper.....car manifestement on l'a déjà mis en garde contre ce cher tendre et grand amour au passé judiciaire bien chargé et avec des gamins en plus mais voilà .... "mi aime à lu............!

9.Posté par The REFLECTION le 13/03/2021 18:33

--Je serai toujours là avec lui. Je ne crois pas qu’il puisse faire pire--

Dite donc cela à tous les femmes victime de féminicide, elles aussi pensaient pas qu'ils pouvaient faire pire hélas la bêtise humaine n'a pas de limite, Ou donn in pië, i pran in karo...

10.Posté par Choupette le 14/03/2021 21:31

Apparemment, l'école a été arrêtée. C'est sûr qu'à 17 ans, le travail vous tend les bras ... .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes