MENU ZINFOS
Faits-divers

​Viol, tortures et actes de barbarie : J. Imouza souhaite sortir de prison


Devant la chambre d'instruction ce mardi, Jimmy Imouza a demandé sa mise en liberté en attendant son procès devant les assises prévu en novembre. Il sera jugé pour viol, tortures et actes de barbarie.

Par SH - Publié le Mardi 11 Août 2020 à 14:48 | Lu 4256 fois

C’est sûr qu’attendre son procès depuis chez soi, c’est bien plus agréable que de le faire en prison. Mais au vu des faits dont Jimmy Imouza est accusé, les chances sont minces. Ce mardi, il demandait à sortir de détention et à être placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès devant les assises prévu en novembre. Ce Saint-Pierrois de 51 ans accusé de viol, tortures et actes de barbarie sur sa compagne devait être jugé en avril mais la crise sanitaire a entraîné un report. 
 
Ce mardi, devant la chambre d’instruction et sans avocat présent, il "ne conteste pas les faits" mais refuse toute pression sur la victime. "C’est pas la vérité". Une réaction qui est concordante avec le rapport de l’expert psychiatre : une personnalité narcissique, perverse et dangereuse qui ne ressent aucune empathie et pour laquelle l’autre n’est qu’un objet. 
 
En effet, les trois jours vécus par sa compagne en juillet 2018. Des viols, mais pas seulement. L’introduction d’objets tels qu’une bouteille de rhum dans son vagin, de la cire chaude versée également. Le versement d’eau bouillante sur son corps, les claques, les coups de perceuse et de sabre. Devant le juge des libertés et de la détention en 2018, quelques jours après les faits, il avait assuré que c’était elle qui voulait des relations sexuelles et qu’il avait subi. 
 
Devant la chambre d’instruction, il est plus prudent. "Mon avocat n’est pas là, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas sur quel point appuyer". 
 
L’avocate générale a rappelé quant à elle la dangerosité de Jimmy Imouza en évoquant le risque de pression sur la victime, vulnérable, l’expertise psychiatrique et le peu de chance de représentation devant la justice s’il est placé sous contrôle judiciaire. En effet, le détenu encourt la perpétuité et n’a aucun emploi. 
 
La décision de la chambre d’instruction sera rendue jeudi. 




1.Posté par Choupette le 11/08/2020 18:26

Qu'il commence sa perpèt' tout de suite, on gagnera du temps.

2.Posté par Ouais... le 12/08/2020 05:29

Perpétuité ? Comme c.a...

3.Posté par Enirsem le 12/08/2020 06:34

Ce mardi, devant la chambre d’instruction et sans avocat présent, il "ne conteste pas les faits" mais refuse toute pression sur la victime. "C’est pas la vérité". .... Dans la mesure OU il ne conteste pas les faits c'est donc la vérité. Du journalisme, du vrai ....mdr

4.Posté par babar ©® le 12/08/2020 07:10

devant le laxisme de la justice.....il a raison de tenter l'impossible....il pourrait l'obtenir.......

5.Posté par Taloche le 12/08/2020 11:55

Fallait y penser avant ! Maintenant gout...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes