MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​Une société qui attise les violences…


- Publié le Lundi 3 Novembre 2014 à 09:47 | Lu 354 fois

D’un côté Jean-Pierre Técher, insatiable militant pour la défense des chômeurs, et des précaires au sein du CLE et d’AC ! Réunion, nous rappelle que de l’ère Sarkozy à l’ère libérale socialiste notre société fait de l’exclu son bouc émissaire. De l’autre, la mort dramatique de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste, qui nous rappelle que le militantisme tue encore aujourd’hui. Rapprocher ces deux faits d’actualité peut paraître incongru et pourtant point de hasard dans ces deux situations. Ce rapprochement nous rappelle simplement que notre société ne se construit pas impunément sur les puissances de l’argent : elle passe en force. La spéculation financière, la déréglementation pour diminuer toujours plus les coûts salariaux, la concurrence exacerbée ne peuvent se mettre en place qu’en écrasant le plus faible pour des raisons à la fois  symboliques et d’efficacité productiviste. Ainsi, la libéralisation doit se faire dès le premier euro de l’assurance chômage (voir les intermittents du spectacle victimes eux aussi de cette purge expiatoire ). Aucun grand projet des firmes transnationales (Vinci, Bouygues,Véolia, …) pourvoyeurs des « grands travaux inutiles » sous le label « Public-Privé » (afin de s’enrichir copieusement et de faire payer les pertes au public) doit passer en force tel le barrage  de Sivens, ou l’aéroport de « Notre dame des Landes » … sans oublier bien sûr à La Réunion notre fameuse Nouvelle Route du Littoral, et nos incinérateurs à venir.

Dans tous les cas, la population doit se soumettre, les militants doivent courber l’échine, l’Etat doit devenir policier et réprimer sans fléchir. Il n’y a donc pas de hasard, ce n’est pas la théorie du complot, mais notre société libérale est intrinsèquement violente par les disparités qu’elle sécrète par l’absence de redistribution des richesses qu’elle inflige. De fait pas de société libérale sans son cortège de recours à la force. Alors oui être aujourd’hui militant est un sacerdoce, c’est un engagement réel car notre démocratie n’est plus démocratique, le peuple est aujourd’hui maintenu à son seul acte de vote, le maintien vaille que vaille de la politique antisociale du gouvernement en l’absence de tout consentement populaire en est la preuve après des engagements sociaux et contre la finance non tenus. Cette situation interpelle frontalement La Réunion car des grands chantiers défiant l’environnement et servant les intérêts des firmes transnationales aux bénéfices scandaleux sont dans notre calendrier : la Nouvelle Route du Littoral, faire-valoir électoral mais aberration environnementale et financière, et les Incinérateurs fer de lance des bétonneurs-financiers préférés au « Zéro-Déchet » pour une île propre et protégée. La Réunion doit donc elle aussi se réveiller, les militants doivent répondre présents pour ces combats mais également pour s’inscrire dans le combat permanent de la redistribution des richesses et de la lutte pour l’emploi (combien d’emplois créés directement avec les capitaux investis dans la route du littoral et les incinérateurs  au niveau du service public par exemple ?). La population étouffe, le militantisme doit être plus que jamais l’enjeu premier de la démocratie mais ces tristes exemples nous montrent que nous devons être conscients de la mesure de ce qui nous attend et de ce que le système nous oppose. Donc pas d’angélisme sur les actes de martyres à la mode djihadiste mais des revendications éclairées et des actions déterminées. Merci à tous les Rémi Fraisse et autres Clément Méric (mort notamment pour son combat contre l’extrême droite), et rappelons-nous que nous sommes sur un territoire du marronnage, merci à tous les marrons ! Vos exemples doivent nous aider.

Didier BOURSE Président d’ATTAC Réunion
 




1.Posté par Le bourrage de crâne ne passe plus le 03/11/2014 11:18

Les bourreaux qui jouent aux victimes : un grand classique gauchiste qui ne trompe plus grand monde.Méric et ses comparses ont été les agresseurs de leurs adversaires supposés qui ne cherchaient pas la bagarre, ce qui n'a pas empêché les indignés de service de pousser des cris d'orfraie au fascisme .
toutes les dictatures, à de très rares exceptions, sont de gauche.

Souvenons nous :
URSS, union des républiques Socialistes soviétiques
NAZI, parti national Socialiste
W. Churchill ne disait il pas : " Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes antifascistes" !
La gauche de son extrémité aux bobos caviars de la rue de Solférino est pétrie de l'idéologie totalitaire qu'elle soit libertaire, trotskiste, stalinienne, écologique ou même islamique depuis peu.
Je rends hommage aux forces de l'ordre qui, de Calais à Sevens, en passant par Nantes ou Rennes et malgré des blessés toujours plus nombreux dans leurs rangs, font face quotidiennement aux cocktails Molotov, aux jets d'acide et autres projectiles destinés à tuer .
Dans les fac, des associations étudiantes continuent leur propagande incitant de nombreux jeunes à militer dans ces mouvement violents "antifas"ou soi disant écolos .
Halte à la désinformation nauséabonde verte.

2.Posté par KLD le 03/11/2014 19:45

1 : le post qui donne envie de se radicaliser ( sans violence , pour moi, mais contre la connerie , oui !)

3.Posté par vpv le 04/11/2014 11:50

@1 cette façon de classifier et cataloguer à gauche dès qu'on evoque le bien être social de l'être humain est tout simplement du fachisme, tel que l'applique les usa et tous les regimes dictatoriaux nés de ce grand pays liberal, le chili, l'Argentine, etc manipulés par le grand argentier américain.Qualifié de bobos systématiquement ceux qui oeuvrent pour le social est très réducteur et démontre votre peu d'humanité, l'intérêt reste ... protéger ses intérêts et les faire fructifier pour vous. Ce texte va au dela de votre caricature et résume parfaitement la situation actuelle, vous n'y adhérer pas c'est votre droit mais cesser ce paternalisme réducteur qui veut que vous, je suppose que vous êtes engagés pour les guaino et autres sbires de sarko, deteniez l'absolue vérité, le temps et l'argent demontrent le contraire, noubliez pas l'historique et approuvez vous comme ces grands cons de politiciens que l'état policier tue nos enfants juste parce qu'ils expriment leur désaccords ? Revoyez donc le terme facho et dictature, je suis sur que vous allez vous retrouvez ! Indignons nous !

4.Posté par la lutte finale le 04/11/2014 20:35

nous faut il avoir nous aussi localement, notre rémi fraisse??

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes