MENU ZINFOS
Société

​Une action de mobilisation pour généraliser la réduction des déchets dans les Fast-Food


Plusieurs associations anticapitalistes et écologistes mènent ce jour une action pédagogique au McDonald's de Saint-Pierre. Les militants pointent l'absence de recyclage au sein de la multinationale, et agissent ce jour en réaction à l'absence de réponse à un courrier envoyé à un fast-food Mc Donald's. Dans le communiqué ci-dessous, l'association Zéro Déchet Réunion donne les chiffres impressionnants des déchets créés par l'enseigne, qui utilise des emballages à usage unique sans les recycler. Dans le courrier envoyé au fast-food, l'association proposait des mesures concrètes pour lutter contre le plastique à usage unique, notamment. Le rassemblement est prévu ce samedi 7 septembre à 11h30 sur le parking du Mc Donald's de Saint-Pierre.

Par N.P - Publié le Samedi 7 Septembre 2019 à 11:36 | Lu 1509 fois

​Une action de mobilisation pour généraliser la réduction des déchets dans les Fast-Food
Chaque année, 100 milliards d’unités d’emballages plastiques jetables sont consommés en France et le secteur de la vente à emporter est en pleine croissance, générant toujours plus de déchets plastiques et un gaspillage considérable de ressources. Le secteur de la restauration rapide produit à lui seul 13 milliards d’unités.

Superflus et polluants, ces emballages représentent aujourd’hui jusqu’à 50% en volume des déchets ménagers français. Depuis un décret entré en vigueur le 1er juillet 2016, communément appelé le "décret 5 flux", tous les commerces, entreprises, ou administrations, ont l'obligation de trier leurs déchets.

Ce texte étend ainsi à tous les acteurs économiques l’obligation de tri qui s’impose déjà aux ménages. Or, en 2018, selon les annonces de McDonald's France, seuls 76 restaurants pratiquaient le tri sélectif sur environ 1 500 établissements. Pour sa part, aujourd’hui, KFC ne semble envisager aucun début d'expérimentation, malgré l'ambition d'ouvrir 300 restaurants supplémentaires d’ici 2025.

Ainsi, une chaîne comme McDonald's produit en France environ 42 000 tonnes de déchets d’emballages chaque année, soit plus de 115 tonnes par jour ou encore 1 kg de déchets par seconde. Malgré les alertes lancées par Zero Waste France depuis 2017, les rappels à l’ordre de la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson et en dépit du risque juridique, la restauration rapide ne fournit toujours pas d'efforts significatifs pour réduire ses déchets, ni en faciliter le tri. Ainsi, même les repas pris sur place dans les restaurants sont servis dans des emballages à usage unique.

À La Réunion, avec 9 restaurants ouverts sur de fortes amplitudes horaires, cela représente une production de déchets non négligeable pour un territoire insulaire sur lequel les centres d’enfouissement des déchets arrivent à saturation. “Il est urgent que les chaînes de restauration rapide, nombreuses sur notre île, respectent la règlementation qui leur est applicable. Les entreprises doivent prendre leurs responsabilités et mettre en place des actions de réduction de leurs déchets, et les citoyens seront là pour le leur rappeler” déclare une responsable de l’association Zéro Déchet Réunion.

L’association, qui fait connaître sur l’île les démarches zéro déchet, zéro gaspillage aux citoyens, élus et entreprises, organise ainsi une action de sensibilisation ce samedi 07 septembre 2019 au restaurant Mac Donald’s de Saint Pierre. Constatant que le décalage grandit entre des citoyens toujours plus mobilisés pour réduire les déchets (une pétition "zéro déchet au McDo !" lancée il y a quelques mois par une cliente a été signée par plus de 138 000 personnes) et ces établissements, Zero Déchet Reunion a adressé une lettre à un restaurant de l’enseigne Mac Donald’s.

Cette action, non violente et déterminée, s’organisera en réaction à l’absence de réponse au courrier avec les associations Alternatiba, Collectif Citoyens pour le Climat et Attac. Dans ce courrier, plusieurs solutions étaient proposées par les citoyens, telles que le service dans des couverts réutilisables au sein des restaurants, ou l’incitation pour les clients à venir avec leurs propres contenants, à la manière de la campagne Amèn out’ barket.




1.Posté par Bleu outre mer le 07/09/2019 16:04

Hier Mac Do St Dni place Labourdonais les sacs Mac do et leur contenu n'éatient pas jetés dans la poubelle. 50 cm et l'autre 2m. ( pourtant elle n'était pas pleine et mac Do en face ) a commencé dans ces fast food et non appelation restaurant.......

2.Posté par Thierrymassicot le 07/09/2019 18:10

Quand le Mac Do du Port était fermé suite au saccage (que je ne cautionne bien évidemment pas) les abords proches et semi proches étaient vierges de tout gobelet, papiers gras...etc.......Depuis sa réouverture, il y a quelques semaines, rebelote à un niveau moindre toutefois.......Ce qu'il faudrait, c'est interdire l'emport des "victuailles" et que tout soit consommé sur place(idem pour les camions bars) tant que les gens ne feront pas la différence entre leur poubelle et la Nature....

3.Posté par Zarin le 07/09/2019 19:29

Considérations sur les causes de la grandeur des français et de leur décadence...

c'est pas de Montesquieu !

4.Posté par Zarin le 07/09/2019 21:23

Domestication du feu

La domestication du feu est une étape majeure de l'évolution humaine, qui a permis aux humains de faire cuire leur nourriture et ainsi d'augmenter la valeur énergétique des aliments - Wikipédia


MacDo peux-tu faire des steaks plus gros ?!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes