Justice

​Un escroc compulsif et dangereux : 2 jours de procès pour Gérard Govindamal

Mercredi 6 Décembre 2017 - 15:43

Image d'archives
Image d'archives
Il fallait bien que ça finisse ! Gérard Govindamal ne pouvait espérer multiplier infiniment les manoeuvres dilatoires pour échapper à ses juges. Sous mandat de dépôt depuis le 4 mai 2017, après l’avoir été une première fois, puis avoir été mis sous contrôle judiciaire, contrôle dont il semble avoir fait fi ! ce qui lui vaut de goûter de nouveau aux joies et délices de l’hôtel sans étoile de Cayenne… 

Manoeuvres retorses en tout genre

Pour un homme habitué à jongler avec des sommes pharamineuses, plusieurs milliers d’euros en permanence, vivant habituellement dans un luxe exorbitant, amateur de Ferraris et autres BMW sinon Mercedes, ça doit le changer.

Si on voulait simplifier cette affaire à tiroirs (car elle est réellement aussi compliquée qu’une intégrale sinon une équation à 36 inconnues), on dirait que cet homme est un habitué des manoeuvres retorses et coups fourrés en tout genre.

A bien y regarder, il devient impossible de compter ses coups d’éclat comme le nombre de personnes qu’il a grugées.

Quant à ses complices, avoués ou camouflés, une chatte n’y retrouverait pas ses petits ! C’est ainsi qu’on retrouve au hasard des chemins creux propices aux embuscades, un certain Aziz Patel, adepte de jolies filles « missables sous conditions » (demandez à ma cousine Florence) et de belles bagnoles acquises pour rien.

Un premier coup pour s’aguerrir

On va essayer de mettre de l’ordre dans ce panier de crabes qui puent (le panier et les crabes). Après une première filouterie (pour se faire la main), Gérard Govindamal est interdit de gérer. Interdiction dont il se tamponne le coquillart avec une patte d’alligator femelle. Il va, dans la foulée, monter  plusieurs sociétés, souvent dans la restauration, avec des hommes et femmes-de-paille : il reste le gérant de fait, décide, taille, coupe et tranche sans partage.

A partir de là, le pognon se met à jouer les feux d’artifices, car s’il est interdit bancaire, il ne s’empêchera jamais la manipulation d’espèces changeant de mains à la vitesse d’Harry Pitou sur sa guitare.

Ce qu’on lui reproche avec le seul peu qu’on connaît, tenez-vous à la rampe : travail dissimulé ; abus de biens sociaux ; utilisation répétée du crédit de ses SARL à des fins personnelles ; abus de confiance comme s’il en pleuvait ; extorsion de fonds sous menace et voies de fait ; escroqueries aux mille pattes ; vols en récidive ; fausses déclarations aux organismes d’Etat en vue de percevoir des prestations familiales… Le reste au prochain numéro, à savoir demain et après-demain.

Des sommes vertigineuses

Je souhaite bon courage à nos amis les as du barreau saint-pierrois, Djalil Gangate, Normane Omarjee et Gabriel Odier, qui ont la très lourde tâche de défendre l’indéfendable… l’indéfendable lui-même, j’veux dire, mais c’est tout à leur honneur.

Que vient faire le sinistre Aziz Patel là-dedans, direz-vous ?Quelques petites bricoles : recel de biens provenant d’abus de biens sociaux, blanchiment d’argent (si sale que ça ?), complicité de fausses déclarations aux organismes sociaux. SON tout-venant, quoi !

Quand on tente l’addition des diverses sommes évoquées dans l’accusation, on a le vertige car les centaines s’ajoutent aux centaines… de milliers d’euros. Faut c’qui faut. Le tout sans jamais de bilan comptable ni la plus petite patte d’un expert financier. S’il fallait s’arrêter à des détails  aussi ridicules !

Notre homme s’est fait faire aux pattes par la PAF à Gillot, au moment où il allait mettre un peu de distance entre lui et un environnement devenu malsain. On parle de la Péninsule ibérique. Avec juste un petit 3.500 euros de menue monnaie dans les fouilles.

Ah oui ! Il n’emportait pas dans ses bagages de soute les joueurs de la JSSP payés en sous-main ; ni les cabris de cérémonie payés avec la gobe ; ni les marchandises subtilisées dans un de ses propres camions-bars.

Moi, je lui en veux déjà : il va nous faire passer un temps fou, à nos amis les policiers de garde au tribunal, et les journalistes, à écouter débiter la triste litanie de ses méfaits.

Saint Abscons priez pour nous et si vous aviez une aspirine…

Le tout sans même le plaisir de voir certains « témoins » (hum !), amis haut placés, qui se sont décortiqués le cerveau et les loges pour ne pas apparaître…  alors qu’on les sait mouillés jusqu’à l’acromion.
Jules Bénard
Lu 6068 fois



1.Posté par mimose le 06/12/2017 16:20

Souhaitons que la justice fasse son travail et que cet homme est ses complices soient condamnes et ne commettent plus de mefaient sur le dos de rayones

2.Posté par Un gars lo port le 06/12/2017 16:23 (depuis mobile)

Foute sa la geôle dont tout sa z affaire li le impliqué dedans tjrs libre même li nena bon peu la chance ou bien li nena lo bras long comme certaine personne sur l île et lo bande gars la taf pou li le pris pourtant c est li lo commanditaire non.

3.Posté par Jean marie le 06/12/2017 17:06 (depuis mobile)

Cayenne c son fief sa li les Sudistes,envoi à li plaine des galets au port sera pas pareil.et pokoi le Patel les cités que aujourd''hui !? C band grand nom sois disant respectable que faut balancer,et pareil plaine des galets !!

4.Posté par Et les complices réels le 06/12/2017 17:19

Du temps de sa « splendeur » les politiciens Saint pierrois se bousculaient ( et non des moindres) à sa table et dans son entourage...il était le bienvenu au moment des élections....depuis , silence radio , on ne connaît même plus son nom dans les allées du petit pouvoir des roitelets du sud...

5.Posté par Joseph le 06/12/2017 18:12

C'est étrange, la quantité de délinquants en col blanc pour escroquerie chez ces amateurs de gros 4x4, de cabris, safran, chiffons rouges, et autres.
Vous voulez des noms ?
Allez, lisez les faits divers.

6.Posté par missBoudin le 06/12/2017 19:53

mafia administrative.....................

7.Posté par Choupette le 06/12/2017 20:34

" ...pharamineuses ... " ???

Vous êtes sûr ... ?!

Même mon correcteur hurle sur cette faute !!!

Essayez "faramineuses" pour voir ... .

8.Posté par kanal bisik le 06/12/2017 22:00

a choupette; li la confond ek phanfaron ,ou somankè ek faraon... mè bon èrèzman ou lè la pou korige fote band zillètè ! souvent ou lè la zis pou korige fote ,mè sinon c kwè out komantèr si la kestion ?

9.Posté par nounours le 06/12/2017 22:38 (depuis mobile)

Kok a li mêm

10.Posté par pense bête le 06/12/2017 22:42 (depuis mobile)

Il paraît qu'il y du beau monde dans ce procès, politiciens, gèrant de snack etc

11.Posté par pascale le 07/12/2017 03:25

A l'intention de choupette : pharamineux avec "ph" est l'ancienne graphie du mot. Zola l'écrivait ainsi dans ses ouvrages et elle est encore reconnue.
On peut faire confiance les yeux fermés à M. Benard quand il s'agit d'orthographe....

12.Posté par vincent Caramante le 07/12/2017 08:41

Très bien ton dernier paragraphe, Julot.
Et si Govindamal n'était qu'un homme de main d'une Mafia ? Une sorte de fusible ? Et si au procès il se mettait à table ?
Qui dit Mafia, dit Parrain.
Ou la vi kombyin na d'moune y kompran lé sozes ?
A bientôt mon ami. Si ou nana mon portable anvoy un méssaze pou mi apél aou.

13.Posté par PECOS le 07/12/2017 10:39

On serait tenté de dire TOTOCHE tous ces péquins et le Aziz’band compris. Mais tout le monde sait qu’à la Réunion tous les escrocs ne sont pas traités de la même façon. Plus on a du blé, moins ils s’inquiètent de la Justice

14.Posté par SAID le 07/12/2017 10:46

oui il est dangereux pour la societe, pour les rayone , sa place et ce depuis logtemps est derriere les barreaux
ca suffit
la justice aurait elle peur de ce mec

15.Posté par calaya le 07/12/2017 10:58

d'accord avec choupette ; non kanal bisik ,je n'ai pas non plus de commentaire.....

16.Posté par al capone et la bande!! le 07/12/2017 14:39

ce gros fusible va t'il mettre st pir dans le noir!!

17.Posté par Bryandoht le 07/12/2017 18:02

Ca me fait rappeller un certain Avanandé qui sévissait dans l'est. Combien de petits prédateurs de cette trempe encore dans la nature? L'arbre qui cache la forêt !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >