MENU ZINFOS
Faits-divers

​Un dangereux violeur interpellé 11 ans plus tard


Un violeur en série a été interpellé 11 ans après les faits. Son ADN a pu être confondu seulement l'année dernière. Il demandait ce mardi sa mise en liberté en attendant son procès.

Par SH - Publié le Mardi 11 Août 2020 à 15:46 | Lu 6985 fois

Il en a fallu du temps pour trouver et enfermer l’auteur présumé de deux viols sur des inconnues en pleine rue dans le sud de l’île. Les premiers faits datent de 2008 au Tampon. Une femme de 49 ans est interpellée dans la rue, rouée de coups et traînée par les cheveux dans une voiture où elle est violée. Fellation, pénétrations vaginales et anales forcées par cet homme de 21 ans. "Fous le camp salope", lui lance son agresseur en la repoussant dans la rue. La victime réussira tant bien que mal à décrire l’homme – petit de type créole blanc - et identifier le véhicule. Mais les forces de l’ordre ne parviennent pas à mettre la main dessus. 
 
Quatre ans plus tard, une femme décrit des faits similaires. Un homme surgit, lui demande une relation sexuelle contre de l’argent, la gifle puis la traîne dans un petit chemin, la menaçant de mort. Alertés par les cris, des passants appellent les gendarmes pour une dispute entre un homme et une femme. L’homme s’enfuit. 
 
L’année suivante, en 2015, la compagne d’un certain Jean-Christophe B. porte plainte pour violences. L’ADN est prélevé. Et ce n’est que plus tard, lors d’un viol, que l’ADN de Jean-Christophe B. est confondu avec celui de l’auteur présumé des deux viols. N'interpellé qu’en 2019, le trentenaire qui compte huit condamnations sur son casier judiciaire est mis en examen pour viol en 2020. 
 
"Des pulsions sexuelles auxquelles il ne peut pas résister" depuis l’adolescence
 
Jean-Christophe B. a aujourd’hui 33 ans. Déjà marié dans le passé, il est père de trois enfants qu’il n’a pas reconnus. Parmi ses condamnations passées, l’une d’elles date de son adolescence. Alors qu’il est mineur, il agresse une jeune fille handicapée. Une infraction commise alors qu’il est sous sursis. 
 
Ce mardi, le détenu se trouvait devant la chambre d’instruction et demandait à être placé sous contrôle judiciaire afin de pouvoir sortir de détention en attendant son procès devant la cour criminelle qui devrait se tenir dans les six prochains mois. L’avocate générale, sans surprise, s’y est opposée, rappelant le risque de pression sur la victime (la deuxième est malheureusement décédée), ses antécédents, le manque de remords et ces "pulsions sexuelles auxquelles il ne peut pas résister". Marié l’année dernière en prison, il serait toujours aussi dangereux. "Il était marié et avait des vies de famille au moment des faits", ajoute l’avocate générale. 
 
N’ayant eu aucun contact avec son nouvel avocat, Jean-Christophe B. s’explique comme il le peut. "Je buvais de l’alcool et je prenais des médicaments au moment des faits. En prison je ne suis pas violent, mais je suis victime de violences. Je regrette sincèrement ; c’était une période sombre de ma vie". 
 
La chambre d’instruction rendra sa décision quant à sa mise en liberté jeudi. 




1.Posté par Choupette le 11/08/2020 16:25

Surtout qu'il reste là où il est. 6 mois à attendre contre 11 ans de cavale, ce n'est pas trop demandé.

2.Posté par MôvéLang le 11/08/2020 18:02

Un peu plus, il serait capable de dénoncer les victimes pour racisme et violence féministe.

3.Posté par HULK le 11/08/2020 19:27

Beau palmarès, bel individu. On peut se demander comment il est encore en liberté. Et il demande à être remis en liberté. Pourquoi pas?

4.Posté par Nemo le 11/08/2020 19:33

Coupe son zef pou de bon

5.Posté par Lulu le 12/08/2020 07:40

et la castration chimique c'est pour quand????? dans pratiquement la totalité des faits divers ce sont régulièrement des récidivistes, elle est belle notre justice......!

6.Posté par MICHOU le 12/08/2020 09:24

On arrive pas à lui mettre la main dessus, sur une ile! C'est sûr, on se sent en sécurité!

7.Posté par oté la Réunion le 12/08/2020 10:34

Etre marié le dédouane de ce qu'il a fait? Et sa femme, elle en pense quoi?

8.Posté par Mister Magoo le 12/08/2020 18:03

20 ans c'est ce que ça mérite vu que c'est le maximum

9.Posté par titi le 12/08/2020 18:20

4 et 7 tout a fait d accord avec vous

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes