MENU ZINFOS
Social

​Travail dominical : La CGTR ne parvient pas à faire plier Carrefour


En intentant une action en justice, la CGTR espérait faire respecter l’arrêté préfectoral de 1966, prévoyant une fermeture de 24 heures entre le dimanche midi et le lundi midi. Or, les Carrefour de Sainte-Clotilde, Sainte-Suzanne et Saint-Benoît ne l’ont pas respectée, dimanche dernier. L’instance syndicale a été déboutée, mais ne compte pas abandonner le combat.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Vendredi 10 Décembre 2021 à 16:14

​Travail dominical : La CGTR ne parvient pas à faire plier Carrefour
Pour évoquer la situation des employés devant travailler le dimanche, Christophe Alloux de la CGTR Commerce et services évoque la situation d’une caissière. "Elle est obligée de déposer son marmaille chez quelqu’un et de payer cette personne. En finissant vers 13h30, le temps de clôturer et vérifier sa caisse, elle finit par travailler presque gratuitement", souligne-t-il. Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 10 décembre, l’instance syndicale continue son combat mené depuis des années contre les enseignes ne respectant l’arrêté préfectoral de 1966 régissant l’ouverture des magasins le dimanche.

"On parle de volontariat. Mais c’est un volontariat entre guillemets. Les salariés sont dans des situations précaires avec des salaires très bas et des CDD renouvelés. En majorité, il s’agit de mères de famille qui n’ont pas le choix. Leur vie de famille en pâtit", ajoute le représentant syndicale.
 
Leclerc fait marche arrière
 
La CGTR, comme chaque année, tient à faire respecter l’arrêté préfectoral de 1966, en envoyant un courrier aux grandes surfaces en début d’année et en prenant contact avec les mairies. Ce texte de loi prévoit pour les commerces alimentaires et non alimentaires de notre île - sauf pour les communes de Salazie, Cilaos et Saint-Paul -, une fermeture de 24 heures en fin de semaine pour respecter le repos dominical du salarié. Concrètement, si le magasin est ouvert le dimanche jusqu’à midi, il ne pourrait rouvrir que le lundi à partir de midi. Il existe des dérogations pour certains dimanches, comme celui précédant la fête des pères, Noël ou le Nouvel An. L’enseigne doit, au préalable se manifester auprès de la mairie, pour indiquer ses désirs d’ouverture.

Pour mener son combat, l’organisation syndicale adresse chaque année un courrier. En cas de non-respect de la législation, elle intente une action en justice. Si Leclerc, qui avait prévu d’ouvrir ses magasins les dimanches du mois de décembre, a fait marche arrière, les hypermarchés Carrefour de Sainte-Clotilde, Saint-Benoît et Sainte-Suzanne étaient ouverts les 5-6 et les 12-13 décembre et n'ont pas respecté la fermeture de 24 heures, ouvrant le lundi matin.

Une audience en référé d’heure à heure s’est tenue au tribunal judiciaire de Saint-Denis. La CGRT demandait une compensation de 50 000 € pour les trois magasins n’ayant pas respecté les 24h de fermeture les 5 et 6 décembre, ainsi que la fermeture dès ce lundi matin des trois grandes surfaces sous astreinte de 200 000 €.
 
 

Un précédent en 2019 avec Mr. Bricolage
 
Si en 2019, la CRGT avait mené une action en justice contre Mr. Bricolage et avait obtenu gain de cause – l’enseigne a été condamnée à fermer le dimanche après-midi-, il n’en est rien dans son combat contre le géant de la grande distribution. "La CGTR a été déboutée pour un vice de forme. C’est une énorme déception. Nous nous réunissons pour savoir quelles suites donner à notre combat", souligne Georges Caro, secrétaire général de la CGTR Commerces et services. L’instance syndicale est condamnée à verser 1000 € à chacune des trois grandes surfaces.
 
Lors du point presse, l’instance syndicale s’inquiète également du 20 désanm, un jour "férié, chômé, payé", comme l’indique leur tract représentant un poing blanc levé sur un fond rouge. En janvier, la CGTR et la CFDT, via l’association des maires, avaient fait part de son souhait de la fermeture des magasins sur toute l’île. Le 10 mai, les instances syndicales recevaient un courrier leur donnant raison, avec une motion votée le 28 avril par l’association des Maires du Département de La Réunion. "Cette motion affirme que la journée du 20 décembre est une journée fériée, non-travaillée et consacrée à la Mémoire, à l’Esclavage et à la Liberté", précise l’AMDR dans sa lettre.
 
À ce jour, aucune commune, à la connaissance d’un syndicat, n’a pris de dispositions pour la fermeture des magasins sur son territoire.




1.Posté par Estelle le 10/12/2021 14:51

La CGT se croit tout permis ,les travailleurs ont le droit de travailler le dimanche s ils veulent , une organisation syndicale qui se prétends défendre les travailleurs veulent leurs interdire de quel droits ils remonte au moyen âge une loi de 1966 qu est ce qu ils sont cons .

2.Posté par Grand yab le 10/12/2021 17:52

Bravo pour votre combat. Il faut des gens comme vous pour créer des emplois et sauver l'économie. Il faudrait aussi vous attaquer aux restaurants qui osent encore ouvrir après 18 h. Et quoi dire de ces hôpitaux et cliniques qui exploitent les pauvres aides soignantes et les misérables infirmières le dimanche, les jours fériés et la nuit. Bravo pour votre référence à un texte de 1966. Vous êtes vraiment les meilleurs les gars.

3.Posté par Bagatelle le 10/12/2021 18:04

Et si lundi le petit commerce du coin ouvre ses portes que va t il se passer
Encore une foi les multi national font du n importe quoi et ils contournent les lois comme ils veulent

4.Posté par Le Jacobin le 10/12/2021 18:13

La CGRT demandait une compensation de 50 000 € pour les trois magasins n’ayant pas respecté les 24h de fermeture les 5 et 6 décembre, ainsi que la fermeture dès ce lundi matin des trois grandes surfaces sous astreinte de 200 000 €.

"La CGTR a été déboutée pour un vice de forme."

"La CGTR a été déboutée pour un vice de forme."

Étonnant, à la CGT ils ne savent pas présenter un dossier face aux multinationales, ils sont seulement compétents pour briser les reins aux petits employeurs aux prud'hommes, là ils trouvent eux à la CGT les vices de formes de l'employeurs qui est au Four et au Moulin dans sont entreprise pas le temps de regarder les textes.

5.Posté par gueenec le 10/12/2021 18:31

Un arreté prefectoral est un arreté pas une loi jpurnalistes relisé vous

6.Posté par Robespierre le 10/12/2021 18:53

Bravo la CGTR pour votre combat. Si les salariés de Carrefour étaient mieux payés, ils (elles) préfèreraient passer leur dimanche en famille avec leurs enfants plutôt qu'à la caisse d'un supermarché.

7.Posté par Pierre Rico le 10/12/2021 19:23

Cela va être dur de redresser la France avec ces individus d'un autre monde...

8.Posté par almuba le 10/12/2021 19:38

C'est la bonne nouvelle du jour.
Syndicat rétrograde qui ne veut pas que les employés (volontaires pour la plupart) arrondissent leur fin de mois.
Il faut le renvoyer dans les années 60 .

9.Posté par Marc le 10/12/2021 21:55

Sur le 20 décembre, la cgtr a tort. Le code du travail ne prévoit qu'un seul jour chômé, le 1er mai. L'article L3422-2 du code du travail ne fait du 20 décembre qu'un jour férié, donc non nécessairement chômé.

10.Posté par Ouais... le 10/12/2021 22:48

Bon courage, car a un moment il faut protéger les salariés malgré eux...

11.Posté par BinBin le 11/12/2021 04:58

Mwouai..!!! LO 20 DECEMB.
Se sont les RESTAVÈK moderne qui FÊTE se zafair.
Danser et boire 2 coups et HOP hop..au boulot...!!!
Mdr

12.Posté par GIRONDIN le 11/12/2021 06:14

Qu'ils ouvrent 24h/24, 365 jours par an !
Sans moi le dimanche et la nuitE !!!!!!!!!!!!!

13.Posté par Philou974 le 11/12/2021 07:54

Monsieur Georges CARO , en 1966 , il faisait quoi kom métier ? Au fait , à t il une fois travailler dans sa vie ? Le défenseur des travailleurs lui touche combien par mois et pour combien d'heures effectives ? Mets la main dans ot poche pou aid band travailleurs , ça ou sai faire ???

14.Posté par furax666 le 11/12/2021 08:48

quel bande d amateurs se faire entourlouper de cette façon pour vice de procédure.....ahahha

15.Posté par Philou974 le 11/12/2021 10:24

Oh camarade Caro , regarde ot camarade , Philippe Martinez , comment lu défend les travailleurs de l'usine Thales dans l'Eure .
C facile de dire "allez pas travailler" et ta boîte ferme , tu fais quoi ?
Toi , tu passes qd même à la caisse à la fin du mois , grâce à qui ?

16.Posté par Zendet le 11/12/2021 12:22

Et voilà la dictature syndicale de la CGT, ceux-là même qui emploient ce mot à toutes les sauces !
Et si on laissait de la liberté aux travailleurs !
Ce n'est pas aux syndicats de dicter aux gens ce qu'il faut qu'ils fassent...c'est une dictature dans ce cas...
Moi ce qui me gêne le plus, c'est que tous les syndicats sont abreuvés de subventions, des centaines de milliers d'euros.
Concernant la CGT, ce syndicat a un important patrimoine immobilier sur Paris, digne d'un milliardaire, mais de cela, vous n'en saurez rien, trop occupé ce syndicat à nous prendre pour des demeurés !
Honte à la CGT le dernier bastion des cocos !


..

17.Posté par Jp POPAUL54 le 11/12/2021 12:46

Eh bien moi , j'aime bien travailler le dimanche et personne ne m'y oblige puisque je suis volontaire et je ne crois absolument pas être un cas isolé.
Au lieu de vouloir toujours tout faire fermer, préoccuper vous des cas ponctuels où en effet, il pourrait y avoir du volontariat "obligatoire".

18.Posté par Le Penseur le 11/12/2021 16:31

Tout le monde doit se sentir libre pour travailler quand on veut. Mais lorsque vous avez un contrat précaire, un CDD renouvelable, vous perdez toute cette liberté. Un seul refus d'exécuter les ordres du patron vous expose à un non renouvellement de votre contrat.

Souvent après 2 ou 3 contrats en CDD, les caissières disparaissent, ce qui dispense les employeurs à avoir trop de charges à payer ou de cotiser à la Caisse de retraites. Tout bénéf pour le patronat.

Ceux qui ont eu l'occasion de vivre au Royaume Uni ont du constater que les grandes surfaces sont ouvertes du lundi au dimanche. En revanche, en week end les entreprises anglaises embauchent que les étudiants.

Tout le monde trouve son compte, que ce soit les consommateurs qui travaillent toute la semaine, ou les caissiers ou caissières qui profitent de leur week end pour rester en famille et les étudiants qui perçoivent de l'argent pour subvenir à leurs besoins.

En France comme à la Réunion, le CDD permet au patronat d'avoir une main d'oeuvre qu'il peut manipuler à sa guise. S'il signe des CDI, ils ne dorment plus.

19.Posté par Squid le 11/12/2021 21:23

@18
👍

20.Posté par A mwin là le 11/12/2021 21:31

A tous les donneurs de leçons ... mi invite à zot si in débat ... pour ou contre le travay lo dimanche ... et pas ké ... lé pli large ké sa lo zaffair ... sat y dit "ok po les grandes surface ouvert " ... zot lé d'accord po tyravay dimanche zot dan zot l'entreprise ?????

21.Posté par A mwin là le 11/12/2021 21:42

En réponse au post 13 @Philou974 : en 66, j'avais 5 ans man ... et oui j'ai toujours travaillé depuis mes 18 ans ... fé lo compte ... mon salaire si ou vé connaitre ... bin passe la CGTR sinon ou sa mi travay ... y rezamb ou coné à mwin bien, donc ou coné ou sa mi travay ... alors mi attend à ou ... et si ou pense ... man ké tout syndikalis y fout rien ... passe in somèn ek mwin.

22.Posté par ma poisonnerie le 11/12/2021 22:07

vice de forme.. peut on avoir des précisions ? les avocats de carrefour sont ils de la Reunion ou de Paris..?

23.Posté par ma poisonnerie le 11/12/2021 22:08

se battre pour des augmentations de salaire est un meilleur combat.


24.Posté par Pol Junior et T Lourson le 12/12/2021 06:41

Des syndicalistes qui veulent empêcher tout le monde de travailler, alors que eux sont payés à rien faire...ben y en a partout...même dans une banque du péi de pari...🥶🥶🥶

25.Posté par LEON le 12/12/2021 08:00

RES-PEC-TEZ les procédures, vous vous croyez en face de qui, Hayot c'est pas un tit patron la kour, avec son armée d'avocats il ne va jamais vous laisser faire, c'est pas un mouton, la preuve

26.Posté par Freedom fighter le 12/12/2021 09:55

Les syndicats sont comme la classe politique, ils divisent pour mieux régner.
Au lieu de se battre pour le travail dominical il devraient se battre pour un SMIC dans les DOM Tom de 2000€ net/mois.
Quand on veut, on peut. Il n'y a rien d'impossible.
Après certains pourront dire c'est de l'utopie mais quand tu vois les augmentations dans les supermarchés, les loyers qui flambent, en dessous de 2000€ tu survis et tu vis dans ta caisse.
Jusqu'à quand nous allons laisser cette situation se dégrader...

27.Posté par Ouais... le 12/12/2021 19:29

Il faut arrêter de faire croire que des employés ont le choix, je suis chef d entreprise, des fois je "liber" des gars plus tôt je file un ti monnaie pour leur anniversaire et la j ai une reconnaissance éternel disproportionnée... Les employés ne sont pas libres, il faut arrêter de le penser déjà. Les caissières ont 2 min de pause par heure travailler, elle demande la permission pour aller au toilette... Et j en passe.

28.Posté par Premier combat le 13/12/2021 10:21

Personnellement je m'interdis d'aller dans les grandes surfaces le dimanche et les jours fériés. C'est le premier combat à mener.

29.Posté par JORIELE974 le 14/12/2021 12:18

@ pierre rico je hurle et je pisse de joie les petites mains pour redresser la france les cabossés de la vie, pour votre mémoire une caissière son salaire est de 800 euros avec une pression sur le dos et si possible la couche est souhaitée à paraitre sur CV, les bouchers 1400 euros net ils se font exploiter moi je dis pour redresser cette france il faudrait se mettre en position ramasse brède et pas trop loin de l'usine à vaseline, boeuf moka un jour boeuf moka toujours! c'est par le haut que la france s'en sortira arrêtons de courber l'échine et de mettre le string sur la tête!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes