MENU ZINFOS
Faits-divers

​Trafic de zamal Réunion - Maurice : Entre 1 et 7 ans de prison pour les membres du réseau


Neuf hommes ont été condamnés à des peines allant de 1 à 7 ans de prison par le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour du trafic de zamal entre La Réunion et Maurice de 2017 à 2018.

Par Soe Hitchon - Publié le Vendredi 2 Juillet 2021 à 17:49

Onze prévenus, des centaines de kilos de zamal cultivés à La Réunion et une revente à plus de 2 millions d’euros à Maurice. Il s’agit d’un trafic juteux réalisé entre 2017 et 2018. Ce vendredi, neuf d’entre eux étaient jugés devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Ne manquait que deux Mauriciens à la barre, "Franklin" et "Nono" qui composent avec un mandat d’arrêt au-dessus de leur tête. 
 
Pour les autres, c’était l’occasion d’expliquer leurs actes. Pour la plupart, ils ont reconnu les faits et présenté à nouveau l’organisation de ce réseau qui contenait des agriculteurs réunionnais, des transporteurs et des Mauriciens revendeurs, dont Jean-François Louis qui aurait assuré la connexion entre les deux îles.

Si certains se connaissent plus que d’autres, un autre personnage central ressort des témoignages : Laurent Mariaye, un trentenaire de Saint-André. Une perquisition à son domicile a permis de trouver 52,7 kilos de cannabis. Il avoue devant les enquêteurs qu’il y a eu six aller-retours avec Maurice et un trafic d’environ 25 kilos à chaque fois.

Ce sont d’ailleurs 150 kilos de zamal et plusieurs centaines de pieds qui avaient été saisis par les autorités en avril 2018, au moment du démantèlement du réseau à Sainte-Rose. Une mule avait aussi été interpellée à l’aéroport Roland Garros avec 26.000 euros sur lui. 

"À un moment c’était trop"
 
C’est donc au port de Sainte-Rose que se tenaient les charges et décharges du bateau conduit par « Nono », avant que deux des complices ne décident de se lancer dans un trafic parallèle pour Jean-François Louis, déçus de ne pas avoir été dûment rémunérés par Laurent Mariaye, au départ de Bois Rouge. Il n’y aura qu’un trafic en ce lieu avant que les hommes ne soient interpellés. "À un moment c’était trop, avoue Laurent Mariaye, puis j’ai appris pour le trafic parallèle et j’ai voulu arrêter mais c’était trop tard". 
 
Un peu plus tôt au cours de cette audience, huit et cinq ans avaient été requis par la procureure à l’encontre des Mauriciens en fuite, 6 ans à l’encontre de Laurent Mariaye, 4 ans pour Jean-François Louis et les deux trafiquants parallèles, et 1 à 3 ans pour les autres. 
 
Si chacun a reconnu sa part de responsabilité, tous ont minimisé leur rôle au sein du réseau, que ce soit dans leurs déclarations ou par le biais de leurs avocats. 

Le délibéré a été rendu en fin de journée : Les 2 Mauriciens en cavale ont été condamnés en leur absence à 7 ans de prison. Laurent Mariaye écope de 5 ans de prison dont un an de sursis et a été placé en détention.

Jean-François Louis a été condamné à 3 ans de prison dont 18 mois de sursis. Et 4 ans de prison dont 2 de sursis ont été décidés pour les 2 trafiquants parallèles. Leur peine sera aménageable.

Le tribunal a décidé de condamner les Réunionnais producteurs et transporteurs de zamal à 1 et 3 ans de prison dont 18 mois de sursis, ils pourront porter un bracelet électronique plutôt qu'être incarcérés.
  



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes