MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​Tous les salariés infectés au travail par le Covid-19 seront-ils reconnus comme maladie professionnelle ?


Par Jean Claude - Publié le Mercredi 1 Avril 2020 à 16:14 | Lu 382 fois

​Tous les salariés infectés au travail par le Covid-19 seront-ils reconnus comme maladie professionnelle ?
Il y a neuf jours déjà, lors de la conférence de presse du Ministre de la santé Olivier Véran, annonçait que les soignants infirmier(e)s, aides-soignants(e), et médecins qui seront infectés du Covid-19 dans leur milieu de travail, « seront systématiquement et automatiquement reconnus comme une maladie professionnelle (…). Il n’y a aucun débat là-dessus » prévient-il.
 
Des paroles confirmées le même jour par le premier Ministre Édouard Philippe, lors de son allocution au Journal de 20 heures de TF1 : « Pour tous ces soignants qui tombent malades, le coronavirus sera reconnu comme maladie professionnelle ».

C’est vrai que les soignants paient déjà un lourd tribut pour sauver des vies. Et du fait que cette contamination par le virus sur leur lieu de travail soit reconnue comme maladie professionnelle, leur ouvre des droits à une meilleure prise en charge des soins et des indemnités plus favorables. Là dessus, il n'y a ni contestation, ni débats, ni jugement.

Mais, notons quand même que les personnels soignants cités ne sont pas les seuls en 1ère ligne à l'hôpital, les administratifs, les ouvriers professionnelles, les techniciens de surface, les professionnels de la restauration, les chauffeurs, les mécaniciens.... Hors de l'hôpital, il y a les caissières, les forces de l’ordre, les sapeurs pompiers, les travailleurs sociaux, les ambulanciers, les aides ménagères, les ouvriers, les agriculteurs, les chauffeurs de bus, taxis, les employés de la pharmacie, les infirmiers et autres soignants libéraux, les administratifs et ouvriers de la commune et autres collectivités, les journalistes de la presse écrite et télé, les livreurs de journaux, les éboueurs qui continuent le ramassage des ordures, les pompistes, les auxiliaires de vie, nos élus…etc, etc (liste non exhaustive) dont l’incertitude demeure pour ces autres personnels qui, faisant partis des maillons de cette chaîne, dont rien n’est précisé à ce jour, leurs concernant quant au bénéfice de la législation reconnue comme maladie professionnelle.

D’où cette question, le gouvernement ne met-il en lumière un traitement inégalitaire entre les salariés des hôpitaux et les autres ? Ces derniers ont le sentiment d’être abandonnés et oubliés face à ce virus. Pourquoi pas eux ?

Beaucoup aimeraient avoir des explications de la part de nos parlementaires ,des syndicats voire un éclairage de la Ministre, pourquoi ces deux poids, deux mesures ?




1.Posté par Nivet le 01/04/2020 17:19

Effectivement. A suivre !

A.N.

2.Posté par JANUS le 02/04/2020 07:44

On est vraiment dans un pays de merde ...

Le Gouvernement veut mettre en valeur celles et ceux qui mettent leur vie en danger pour sauver celle des autres ... Et vous trouvez encore des cons qui demandent à bénéficier des mêmes avantages que nos soignants, alors qu'ils ne font que participer à la vie économique de notre pays ...

C'est un raisonnement à la TRUMP : " L'économie est aussi, sinon plus, importante que la santé " ...

Il est dommage d'entendre ce genre de discours dans notre pays.

3.Posté par Nivet le 02/04/2020 09:57

2) Janus, rendez vous après la pandémie. La vie économique est essentielle. Tout à l'heure vous irez acheter votre riz, les croquettes pour le chat Si vous n'avez pas de voiture, vous prendrez le bus, si vous avez des poules, l'URCOPA est là pour vous fournir des graines. vous irez aussi au marché pour acheter de pauvres légumes. Au super marché, il n'y aura bientôt plus de caissières, parce que malades. La liste n'est pas exhaustive. De main vous n'aurez plus de PQ, les usines seront fermées faute d'employés.Demain, le crack boursier,car la France sera en faillite, faute de productivité. OUI, MONSIEUR, tout ces gens qui sont nécessaires à la l'économie du pays au péril de leur santé, aussi pour leur sauvegarde et celle de leur métier, méritent qu'on les prenne en considération.

Je n'ai pas l'honneur, Monsieur .

A.N.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes