MENU ZINFOS
National

​Tensions aux Antilles : Le mouvement gagne du terrain


La crise sociale s’intensifie en Guadeloupe, où des renforts sont déployés et un couvre-feu désormais instauré. Le mouvement s’étend en Martinique, où une grève générale s’est tenue ce lundi.

Par NP - Publié le Mardi 23 Novembre 2021 à 09:00

​Tensions aux Antilles : Le mouvement gagne du terrain
Depuis près d’une semaine, la Guadeloupe vit au rythme des manifestations, des barrages bloquants, érigés un peu partout dans l’archipel, donnant lieu à des émeutes. Ce mouvement de contestation, qui tient son origine de l’obligation vaccinale, de difficultés économiques et sociales, s'amplifie.



Au cours de la nuit du 21 au 22 novembre dernier, 11 interpellations ont été réalisées.
Malgré le déploiement de forces de l’ordre en provenance de l’Hexagone en renfort et des mesures mises en place, les violences urbaines se poursuivent.

Un couvre-feu est instauré de 18h00 à 5h00 du matin et l’accueil des élèves dans les établissements scolaires est suspendu et la distribution de carburant fait l’objet d’une étude de la mesure de limitation des ventes. 





Le premier ministre, qui a condamné  avec "la plus extrême fermeté" les actes de violences a sollicité le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, pour “poursuivre le dialogue avec les élus et les forces vives du territoire, pleinement engagés pour le retour au calme".  Le ministre des Outre-mer devrait se rendre sur place dans les prochains jours.

Le mouvement gagne la Martinique

La colère gagne également la Martinique, où le mouvement de contestation est relayé depuis ce lundi 22 novembre.

Plusieurs manifestations contre l’obligation vaccinale des soignants ont eu lieu ce lundi. Des barrages routiers ont paralysé une partie de l’île, tandis que les manifestants ont envahi le village de la Transat Jacques Vabre à Fort-de-France.




1.Posté par Squid le 23/11/2021 12:33

La population condamne l'extrême mépris et les mensonges du gouvernement depuis 5ans

2.Posté par Jp POPAUL54 le 23/11/2021 13:21

Détruire semble être le seul leitmotiv de la racaille.

3.Posté par Chatelet LUDOVIC le 23/11/2021 13:46

1.Posté par Squid le 23/11/2021 12:33
comme a la run ??????? et si le gouvernement ne versait plus le rsa et la caf vous feriez QUOI ?

4.Posté par #lareunionnite le 23/11/2021 13:49


Quand on met tout en place pour maintenir la population d'outre-mer dans la précarité ça fait forcément du bruit quand ça se réveille

5.Posté par tantine le 23/11/2021 14:48

ce n'est pas une crise sociale c'est une crise politique qui a mené à une insurrection. et ce qui m'étonne c'est que le reste de la france reste calme. mais la grève lkp a été le précurseur des gilets jaunes, donc... à dans 10 ans !!

6.Posté par JORI le 23/11/2021 15:28

Certains pensent qu'en vandalisant, volant et brûlant, ça ferait disparaître le covid !! 😂 😂 😂

7.Posté par Squid le 23/11/2021 16:22

@3
J'aurais des cotisations en moins sur mon bulletin de salaire

8.Posté par Squid le 23/11/2021 16:25

Emmanuel Macron en 2018

"Les français veulent qu'on les écoute et qu'on les considère. Cette réconciliation entre la base et le sommet, c'est le cœur de la tâche qui m'attend ces prochains mois"

Comment on peut faire référence à soi-même en parlant de sommet et en même temps vouloir se réconcilier avec la base ...?

@3
Un avis ?

9.Posté par Squid le 23/11/2021 16:25

@6
Et qu'est-ce qui ferai disparaître le covid ?

10.Posté par Le Jacobin le 23/11/2021 16:29

Comme à son habitude les Réunionnais attendent que les Antillais prennent les coups de matraques, Gaz lacrymogène, affrontement avec les forces de l'ordres sur la tronche pour récupérer leur part de la revendication en tenue bourgeoise et gants blancs.

Nos élus ne manquerons pas de réclamer la part du gâteau obtenue par les Antillais si toute fois il y a un accord de revendication.

Cette violence juvénile est à plus d'un titre condamnable d'autant que ceux qui appellent aux blocages des routes depuis quelques semaines ne sont pas sur les barrages probablement de peur de se faire prendre pour incitation à la violence.

Quand la majorité des casseurs sont des gamins âgés environs de 13 ans, ayant déjà les codes des Blackboards, vêtus de noir encagoulés casseurs, nous devons nous poser la question de la manipulation q'exerce certains soit disant syndicaliste aux Antilles qui se gardent bien de montrer l'exemple allant travailler dans les champs, mais se contentent allègrement de leur poste de fonctionnaire sans jamais avoir planté un pied de Maïs dans un champ.

Plus important encore, que fond les parents de ces enfants qui manifestent de nuit à l'Âge
de 13 ans ????

11.Posté par IKKI le 23/11/2021 16:32

Lorsque viendront les vraies retombées économiques et sociales dues à l'ingestion et à la répartition inéquitable des richesses et privilèges, c'est tout le monde qui ira dans la rue. La violence vient de l'Etat en premier lieu, c'est un dicta sans aucune cohérence, légitimité ou quelconque issue viable de perspective de sortie de crise. Rien n'est seulement étudié concernant l'émergence des zoonoses alors que l'on sait qu'il va y en avoir de plus en plus. Concernant le traitement des conséquences par d'hypothétiques moyens, il est utopique de raisonner sur le plan national uniquement, un virus n'a pas de frontières et il évolue lui. Le spectre de l'humain qui veut imposer au vivant sa façon de vivre n'amène pas seulement de la déshumanisation, il engendre la destruction de tout l'écosystème ce qui est irrémédiable. Le vaccin démontrant ses limites, le pass, les normes de protection et de distanciation idem. Cette crise n'en est qu'aux prémisses, et les fabuleuses fleurs que se jette lui-même le président Français alors que tout indique l'opposé est un analogisme flagrant de la réalité à venir versus des mensonges et une incompétence sans pareil. Alors s'adapter est la clé, même si cela engendre des dommages, au moins ce sera un début de "on" et non du "je" qu'aime tant amener Macron et tous les autres aliénés de la sphère politique. Rebrancher la même machine en feu est de loin la pire des solutions, cela revient à imposer des extincteurs dans une centrale nucléaire qui va exploser... Et cela commence par les Antilles. Le virus c'est l'humain, le vaccin c'est l'adaptation ce qui insinue un changement, pas des coups de bâtons ou de la répression. Je donne raison aux Antilles qui se manifestent pour la forme, mais pour le fond cela ne changera rien. Prochain virus, prochaine crise, rien n'est établit juste des mesurettes... Pitoyable !

12.Posté par https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/ le 23/11/2021 17:30

Je vous invite à lire des infos directement de la Guadeloupe comme nous lisons ZINFOS974 par exemple:

"L'Agence régionale de santé de Guadeloupe dénonce et condamne ce lundi les agressions physiques subies par des professionnels de santé ces derniers jours. Des plaintes ont été déposées.
Un médecin mis en joue avec un fusil à pompe sur la temps. Un aide-soignant menacé avec la même arme. Une course-poursuite dans le parking d'une clinique. Des tentatives de car-jaking, de racket sur les différents points de blocages : ces derniers jours, des faits d'une extrême gravité se sont produits en Guadeloupe.
C'est ce que dénonce l'Agence Régionale de Santé, dans un communiqué, ce lundi 22 novembre, afin d'alerter la population sur des violences subi par les professionnels de santé..."

13.Posté par Le Jacobin le 23/11/2021 17:41

Geant

14.Posté par Karloss le 26/11/2021 05:28

La réunion n'a point le coeur ni le courage fai la greve comme la bas,
Nous attend cuit.... Malheureusement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes