MENU ZINFOS
Faits-divers

​Sandra Sinimalé en appel : Le parquet requiert à nouveau 10 ans d’inéligibilité


Sandra Sinimalé, malgré son procès en appel, pourrait être condamnée à 10 ans d'inéligibilité. Une issue qui pourrait mettre fin à sa carrière politique.

Par - Publié le Jeudi 8 Avril 2021 à 17:17 | Lu 2343 fois

C’était la même peine requise par le parquet en première instance devant le tribunal correctionnel en novembre dernier : 10 ans d’inéligibilité. A cela ont été ajoutés trois ans de prison dont deux avec sursis et 20.000 euros d’amende.

Ce jeudi, devant la cour d’appel, l’avocat général a rappelé, en présence de collégiens venus observer le procès, "l’importance de bien travailler à l’école et faire des études" : "Ils doivent être rassurés : on n’a pas besoin de connaître un élu et être pistonné pour pouvoir travailler au sein d’une collectivité". 
 
Car aider un ami ou un compagnon à être embauché au sein d’une mairie constitue une prise illégale d’intérêts. Pour rappel, c’est de quoi étaient accusés l’ancien maire de Saint-Paul, Joseph Sinimalé et sa fille Sandra, conseillère municipale en charge des ressources humaines. C’est le compagnon de cette dernière, Eric Madouré, non-diplômé, qui a bénéficié d’un poste de chauffeur du maire puis de celui de collaborateur de cabinet rémunéré au salaire maximum. Cela sans compter les primes, la formation dans l’agriculture et les règles de recrutement qui n’avaient pas été respectées, à savoir la publicité du processus de recrutement. 
 
La présidente de l’audience attaque et ne laisse rien passer, coupant court les explications de l’appelante. Avec ironie, elle reprend les mots de Sandra Sinimalé lorsqu’elle était entendue en garde à vue : Eric Madouré et Sandra Sinimalé "se fréquentaient" au moment de son embauche. "Ce n’était peut-être pas le mot adéquat, il était militant et moi candidate aux élections municipales mais ce n’était pas encore une relation affective", explique la prévenue.

"Élue, fille d’élu, compagnon qui intègre le cabinet… ça irrite, on le comprend"
 
Un des avocats de la défense, Me Jean-Jacques Morel, n’a pas manqué de le relever : "On a l’impression que les jeux sont faits. Les juges doivent être impartiaux et dans leur comportement, refléter cette impartialité. Élue, fille d’élu, compagnon qui intègre le cabinet… ça irrite, on le comprend".

Il poursuit : "En garde à vue, elle était stressée, sous pression, sans avocat. S’il y a des contradictions et des doutes, on regarde ce qui est objectif, comme la déclaration de concubinage auprès de la CAF en 2016 ou encore la déclaration du maire qui affirme que c’est lui avait proposé monsieur Madouré (…) Tout cela a été instrumentalisé. Il faut faire preuve de rigueur et ne pas picorer ici et là". 
 
Pour la défense, la relation amoureuse avait débuté fin 2014, début 2015 et donc après les signatures d’arrêtés liés à l’embauche d’Eric Madouré de mai à juillet 2014. Une chronologie sur laquelle Sandra Sinimalé et son compagnon sont d’accord dans les premiers instants de la garde à vue, selon leur toute première déclaration.

Concernant la titularisation d’Eric Madouré, ce n’est pas l’élue qui l’aurait signée, car en 2015 ils étaient bel et bien en relation amoureuse. Et enfin la formation à laquelle il a eu droit serait un droit pour tout agent de la commune ; cette année-là, seul Eric Madouré en avait fait la demande. L’appelante avait d’ailleurs été relaxée à ce sujet en première instance. 
 
La cour d’appel rendra sa décision le 29 avril.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Gonthier le 08/04/2021 22:06

Telle père telle fille le point positif dans tout cela sa reste dans la famille...

2.Posté par Bellemène le 09/04/2021 01:21

Avec du recul , on aperçoit que c'est du gros doigt du procureur. Regarde actuellement ce qui ce passe dans cette même mairie. C'est pareil mr le procureur.

3.Posté par Nono le 09/04/2021 05:37

Goût à nous

4.Posté par Let me free le 09/04/2021 07:02

BAh, ils sont partis définitivement, out, exit .... je dirais même pire, ils ont laissé les clés de la mairie à la maire guêpe..... Nou lé mal barré avec des gens koma

5.Posté par Ancien le 09/04/2021 07:21

Bref elle est ancienne élue R.H et elle a embauché son compagnon sans diplome et elle ne comprend pas pourquoi elle se retrouve devant les les tribunaux la pauvre Sandra..

Elle a semé et elle a récolté : les politiques ont la dent et la têtre dure mais une innégibilité de 10 ans c est excellent pour ce type de personnes, elle ira vers tout à fait autre chose où certains l attendent certainement pour qu'elle exprime son savoir faire et ses connaissances, merci messieurs et mesdames les juges.

6.Posté par Pamphlétaire le 09/04/2021 07:31

...l’avocat général a rappelé, en présence de collégiens venus observer le procès, "l’importance de bien travailler à l’école et faire des études" : "Ils doivent être rassurés : on n’a pas besoin de connaître un élu et être pistonné pour pouvoir travailler au sein d’une collectivité".
Excellent, dommage que des décisions comme celle-ci aient autant tardées à naître dans les prétoires car si elles avaient été appliquées depuis des lustres, il y aurait eu moins de magouilles / escroqueries / entourloupes et le citoyen lambda serait plus joyeux / jovial envers ses élus, n'est-ce-pas ?

7.Posté par Aïl landeur le 09/04/2021 07:32

rien concernant dame pompadour et son aller retour Region / Ste Marie... justice aveugle?

8.Posté par Payet le 09/04/2021 07:57

Se genre personnesde ne doit plus être en politique dégage

9.Posté par Run974 le 09/04/2021 08:22

Tel père, telle fille et dans 10 ans va refait pareil bana va revote pou elle. Tel père telle fille.

10.Posté par Maxo le 09/04/2021 15:24

Le papa la fille le gendre tous Des voleurs le papa avec son age tout a fait normal quil me se represente plus et de toute facon la caisse est pleine la fille prend 10ans d'ineligibilite pareil ,Elle a encore le culot de faire appel ,l'etat devrait reprendre tout ce qu ils ont pris et Les mettre en prison (Creole, hirle cri Bataille pendan zelection mé po certains les poches seront toujours vides)

11.Posté par pierre le 09/04/2021 20:25

crase pas z'oeufs la gagne seulement un an ferme , elle i mérite plus , vu lors de son mandat élu, les personnels communales, té i dit nous la fini vu un moune , lé fier ,mais comme sandra nous la jamais vu , orgueil, arrogance....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes