MENU ZINFOS
Faits-divers

​Saint-Denis : Un élève menace de sauter, sa détresse permet de faire remonter un signalement


Ce jeudi midi, un enfant inscrit dans une école dionysienne a menacé de se jeter par dessus la balustrade de l’école. Si, fort heureusement, il n’a pas mis à exécution ses propos, sa détresse a permis d’activer les services sociaux.

Par IS - LG - Publié le Vendredi 18 Novembre 2022 à 11:19

Photo d'archives
Photo d'archives
Les services de protection de l’enfance du Département mènent leur enquête sociale. Ils ont été activés ce jeudi après la survenue d’un incident à l’école primaire Centrale. 

Tout commence jeudi matin. L’écolier fait une bêtise. Sa maîtresse lui dit qu’elle mettra un mot à l’attention de ses parents dans son carnet de liaison. De peur d’être frappé le soir en rentrant chez lui, le garçon menace alors de se jeter par dessus la balustrade. La mère a été convoquée et une information préoccupante a été transmise au service de protection de l’enfance du Département au vu des éventuels coups qu’il dit recevoir. 

"Les services du Département ont été activés. Tout a été fait", nous confirme le rectorat qui prend cet incident "très au sérieux". 

Une psychologue sera présente prochainement dans l’établissement, autant pour l’élève concerné que pour les autres écoliers.




1.Posté par BIBIC le 18/11/2022 13:36

Très bonne réactivité de l'équipe scolaire et des services sociaux surtout quand il s'agit de jeune enfants.


2.Posté par Pauvre Chou ! le 18/11/2022 13:41

Qu'est-ce- que va être quand on va lui priver de desserts !

3.Posté par ZembroKaf le 18/11/2022 14:15

La photo "d'illustration" 😱C'est plus une "prison" .... qu'une école 😱

4.Posté par Lucide le 18/11/2022 14:32

2.Posté par Pauvre Chou ! le 18/11/2022 13:41

Avant d'ouvrir ta grande gueule qui pue, connais tu la situation de cet enfant ?

Pour vouloir se jeter dans le vide, il doit être traumatisé.

Quelle mentalité de merde que tu as. Je plains tes enfants, à condition que tu en ai un jour. Et ça c'est pas gagné.

5.Posté par Caroline le 18/11/2022 14:49

L' ASE, aide sociale à l'enfance, en France et aussi à la Réunion est en crise et reconnue comme inopérante mais très coûteuse en terme de budget.
Tout le monde s en fout car cela ne touche que les enfants des milieux hyper défavorisés.
Il n est pas acceptable qu il faille attendre ce genre de situation pour considèrer que cet enfant a un problème au sein de sa famille.
S il est régulièrement frappé, personne n a vu de l équipe éducative ??
Ou bien ils regardent ailleurs ? C'est sûrement plus cool...Comme on dit, pas de vagues.
Tout cela est lamentable.

6.Posté par Thierrymassicot le 18/11/2022 15:04

2.Posté par Pauvre Chou ! le 18/11/2022 13:41

Espèce de sombre idiot, multi-pseudos, tu ne fais que baver sur tous les sujets de Zinfo974 sans jamais assumer !! Ce gamin vaut mille fois mieux que toi, pôv mec !

7.Posté par Saucratès le 18/11/2022 15:14

Réponse à 5.Caroline
La violence et les coups visant les enfants ne concernent pas seulement les milieux défavorisés. On en trouve dans tous les milieux ; on les voit juste plus facilement dans les familles défavorisées, qui vivent dans des habitations moins isolées, lorsque les cris et les pleurs peuvent plus facilement être entendus par le voisinage. Cette violence dépend des parents et on trouve des parents qui frappent leurs enfants chez les pauvres, dans les classes moyennes, chez les riches, dans les milieux nobiliaires. Partout.

Effectivement, comme l'indique 1.BIBIC, il faut louer la réactivité de l'équipe éducative. Peut-être est-ce une fausse alerte. La perception que peut avoir un enfant de ce qu'il risque, de la punition qui sera la sienne, peut être exagérée.

Et quant à savoir si l'équipe éducative aurait dû le voir avant, ce n'est pas si simple. Impossible de voir des traces de coups sur un gamin, des bleus ou des bosses en dehors de certaines activités comme la piscine. Et certains parents très intelligents, riches souvent, sauront parfaitement ne pas envoyer leurs enfants à l'école tant que les coups seront visibles. Et ils savent aussi parfaitement culpabiliser leurs enfants pour les rendre responsable des coups qu'ils ont reçus, jusqu'à les forcer à demander pardon.

La violence parentale existe certainement encore à la Réunion, quelque soit les milieux sociaux dans lesquels ces enfants vivent. La question est : ces enfants feront-ils des jeunes violents ou des parents violents ? Ou au contraire chercheront-ils à éviter de refaire la même chose à leurs enfants ? Heureusement, aujourd'hui, un drame a été évité. Saucratès

8.Posté par Zorey kapab koz kreol le 18/11/2022 15:36

Encore un enfant qui souffre d’une éducation violence, la terrible éducation à la ceinture.

Bon dieu quand est ce que l’Homme comprendra que la violence à la petite enfance n’entraîne que de la violence et de la délinquance une fois adulte !!!

Courage petit bambin et même si au fond ta vie est probablement et malheureusement déjà foutue.

On ne sait jamais il y a toujours quelques exceptions à la règle même si elles ne sont malheureusement pas nombreuses.
Courage petit bout !!!

Ps: Vous voulez une société moins dangereuse et moins violente et bien cessez de battre et de violer les enfants de moins de 15 piges. Pas plus compliqué que cela !!!

9.Posté par MARDE le 18/11/2022 16:46

bon pas de commentaire de cette situation laissons aux services du Département de donner sa conclusion. Mais un mot quand même c'est bien l'école Centrale de " sdi ni " sa ! hé ben quel honte on dirait la jamais gaigne un coup peinture ou bien la commune la oublie la rénovation de ce l'école ou bien travaux payés mais non effectués n'est-ce pas? mi espère que la commune donnera sa version du délabrement de ce bâtiment....

10.Posté par Fidol Castre le 18/11/2022 17:44

2.Posté par Pauvre Chou ! le 18/11/2022 13:41

Qu'est-ce- que va être quand on va lui priver de desserts !


De temps en temps, allez savoir pourquoi, ce dicton arabe me vient à l'esprit :
" Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi"

11.Posté par Kevin le 18/11/2022 17:56

L'ase ?non ce ne sont pas les plus qualifies. Et ils ne s'occupent pas que des gens defavorises. J'ai une amie qui s'est vu retiirer son enfant , sur des fausses accusations et en plus de cela l'enfant a eté agresse par cette meme personne.
Et pourtant c'est une maman qui s'occupe extremement bien de son fils, et qui n'est pas a coté de ses sous.

12.Posté par L’Artizte le 18/11/2022 18:18

Les services de l’ASE du département fonctionnent mal. Ça semble très très mal geré

13.Posté par Manu le 18/11/2022 18:33

Déjà si c'est bien une photo de son école, ça aide pas a se sentir mieux, on dirait plus une prison qu'une école. Une honte pour la mairie. u_u

14.Posté par Lili le 18/11/2022 19:03

@ Caroline, l'équipe pédagogique n'est pas omnisciente.
Nous pouvons remarquer un changement de comportement, mais nous n'examinons pas les enfants de la tête aux pieds tous les matins.
J'ai eu le cas d'un enfant maltraité depuis longtemps qui semblait aller très bien. Je l'ai su dans les mêmes circonstances. Heureusement pour cet enfant l'infirmière scolaire était présente ce jour là. Ce qui n'est pas une généralité.
Ne juge donc pas trop facilement. (cette famille a certainement des voisins, un médecin traitant etc... Qui n'ont pas été plus perspicaces) .

15.Posté par jeanbaiselarak le 18/11/2022 19:35

Si ça se trouve ça maman va le totocher 2 fois plus vu qu'ils ont appeler les services sociaux.
C'est peut être pas un si bon "move" que ça.

16.Posté par Le maestro le 18/11/2022 21:22

Une école ça? Y’a de quoi ce sucider préciser l’endroit que j’évite d’aménager dans ce secteur immonde ..
Pauvre gosses un simple mot mais ces parent doivent être des monstre?
Retirée direct l’enfant je sui sûr qu’une famille de placement sera mieu que cette pourriture malheureusement ou et l’autre solution..

17.Posté par Calmos le 18/11/2022 23:07

Pour ceux qui focalisent sur la photo, c’est une photo d’archive !!!

Pour l’enfant qui voulait sauter pour un mot dans son cahier, on peut aussi espérer qu’il a peut-être juste un peu trop regardé la télé avant d’accuser directement les parents…

De quelle gravité était la bêtise pour qu’il ait si peur ? Bêtises maintes fois répétées ?

Dans tous les cas, informer de qu’il prévoyait de faire constitue clairement un appel à l’aide.

Est-ce que cela n’aurait pas été plus simple de lui octroyer un suivi psychologique sans que les parents aient à subir l’inquisition possiblement injustifiée des services sociaux ?

18.Posté par Lili le 18/11/2022 23:33

@ zorey kapab koz kreol
Parce qu'après 15 ans c'est free Way pour violer/battre les enfants /les adultes... Hum hum...

19.Posté par Gigi le 18/11/2022 23:37

Post 16. Les familles d’accueil……si vous saviez……

20.Posté par Ouais... le 20/11/2022 16:38

Les administrations de l éducation nationale est très balaise, pour noyer les poissons qui peuvent entraîner leur responsabilité. Mais généralement, un cas de maltraitance quand il est connu ça ne fait pas un pli. Ils signalent, même quand subsiste un doute, autant qu il y ait une enquête, afin de tirer au clair le bordel.
Perso, j'ai bien compris que zorey kapab kose kreol, ne prônait pas les sévices à partir de 15 ans. Faut, vraiment le vouloir pour le lire comme ça.

21.Posté par Glagla le 21/11/2022 14:26

Quand c'est une famille tout le monde monte au créneau.
Par contre un marmaille violenté, harceler....dans le système scolaire, là on ferme la bouche, yeux , oreille .
Pffff, quand on a pas connaissance de la situation, autant fermer sa bouche .

22.Posté par Luc-Laurent Salvador le 22/11/2022 20:07

@ 21 Glagla

Oui, bien vu. Il y en a même qui vous dirons que c'est utile, que ça n'a jamais fait de mal, etc.
Mais c'est de la violence et elle commence par le simple fait de crier sur un marmaille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes