Politique

​Recettes imaginaires et coup de pouce à une association amie? L’opposition de Ste-Suzanne veille

L’opposition de Sainte-Suzanne veille au moindre faux pas de la majorité. C’est aujourd’hui le tour de passe-passe comptable concernant la cession de terrains communaux qui intrigue Daniel Alamélou et ses collègues.

Jeudi 11 Avril 2019 - 09:09

Yolande Pausé, Daniel Alamélou, Antonio Grondin et Jeannick Cidney
Yolande Pausé, Daniel Alamélou, Antonio Grondin et Jeannick Cidney
L’ex-vice-président du Conseil départemental a lu et relu les affaires présentées en conseil municipal ces dernières semaines et le compte n’y est décidément pas, selon lui.  

Les opposants au maire tiennent pour preuve le trop grand écart, selon eux, entre les orientations budgétaires présentées il y a seulement 1 mois, et le budget voté la semaine dernière avec une majorité qui ne tenait d’ailleurs qu’à un fil.

Ce budget est insincère, affirment Yolande Pausé, Daniel Alamélou, Antonio Grondin et Jeannick Cidney. "Pas plus tard que le 27 février, le maire avait fait voter des recettes en section d’investissements concernant la vente de terrains appartenant à la commune. Il s’agissait, dans le détail, de terrains à Bagatelle d’une valeur de 600.000 euros, 117.000 euros, plus deux autres à 300.000 euros, d’un terrain à Deux rives pour 212.000 euros, plus la mairie annexe de Quartier français (530.000 euros), et enfin le foncier de l’ancienne gendarmerie (745.000 euros)", énumère le groupe. 

L'opposition doute de la réalité des subventions attendues des partenaires institutionnels
L'opposition doute de la réalité des subventions attendues des partenaires institutionnels
"Toutes ces ventes de biens communaux affichaient il y a à peine un mois un montant de 2,5 millions euros et là, lors du dernier conseil, le produit de cette recette correspondait à 745.000 euros. On ne trouve pas les autres recettes. Il y a donc une différence flagrante entre les orientations budgétaires et le budget voté qui, pour nous, montre bien l’improbabilité de ces ventes et les justifications qui allaient avec lors des OB". Autre détail relevé lors de ce même conseil du 3 avril, Maurice Gironcel a "demandé à sa majorité de lui donner quitus pour signer l’acte de vente futur de la mairie annexe de Quartier français alors que dans le budget on ne trouve pas cette recette", ironise Daniel Alamélou. 

S’il y a donc près de 2 millions manquants et donc un budget qui ne pouvait être présenté en déséquilibre, le maire a, selon lui, sorti de son chapeau une ligne budgétaire en recettes plutôt évasive. « Le maire a présenté les recettes manquantes en ‘subvention de l’Etat, de la Région, du Département et de la Cinor’ pour 2,3 millions d’euros. Je demande à voir, affirme Daniel Alamélou, peu convaincu par la réalité de ces engagements avec ces quatre partenaires institutionnels.  

L'association présidée par René Sotaca a été bien servie, selon l'opposition qui note au passage la différence de montant (42500€) entre le texte lu en séance et l'annexe (52300€)
L'association présidée par René Sotaca a été bien servie, selon l'opposition qui note au passage la différence de montant (42500€) entre le texte lu en séance et l'annexe (52300€)
Le groupe d’opposition compte en tout cas signaler cette supposée insincérité budgétaire à la préfecture, via son contrôle de légalité. 

Une association bien arrosée par la mairie

Les imprécisions de l’exécutif ou tout le moins, à ce stade, le défaut d’information aux élus pour qu’ils votent en pleine connaissance de cause, ont peut-être été à l’origine de la distance prise par certains élus de la majorité ce jour-là. "Une dizaine de conseillers du maire a appliqué la politique de la chaise vide. Ils ne suivent pas le maire", croit savoir Daniel Alamélou car "ils voient bien que les dossiers présentés étaient fragiles et pas conformes aux règles. Ils étaient 17 élus alors qu’il en fallait 18. C’est l’opposition qui a fait le quorum avant qu’un élu de la majorité n’arrive 30 minutes après le début de séance." 

Le deuxième point évoqué lors de cette conférence de presse de ce mercredi prend également sa source dans le dernier conseil municipal. "Le maire a fait voter l’attribution d’une subvention importante de 42.500 euros, validée par sa majorité, pour une association sportive et culturelle créée il y a un an et dont le président n’est autre que René Sotaca". C’est lui qui remplace depuis début avril Maurice Gironcel au Département. Le mélange des genres intrigue là aussi les opposants qui relèvent par ailleurs que les associations qui oeuvrent depuis des années à Sainte-Suzanne peinent quant à elles à obtenir 1500 euros de la mairie.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3249 fois




1.Posté par GIRONDIN le 11/04/2019 12:05

Quand les reunionmous se tapent dessus.

Alamelou, le gentleman du conseil municipal ? Celui qui respect les femmes ?

2.Posté par père plexe le 11/04/2019 16:01

C'est à ne plus comprendre rien à sainte suzanne. Alamelou qui embrasse Gironcel lors des rassemblements, ils se rencontrent et négocient au SIDELEC pour son poste au conseil régional avec didier Robert et ensuite critique Gironcel???? Comment les électeurs i doit comprendre ça??? le baiser de Juda ou ça fait partie des négociations aussi???

3.Posté par JUJU le 11/04/2019 16:24

La marine a été inondées hier, un élu est venu NON, ni Partal ni Epilois, on fait des enrobés avec aucune évacuations, la marine est une source, et le maire fait rien ni son conseil, on mets des dos d' âne, sans aucune réflexion, à en croire, il y a aucune intelligence ou un je m' en foutisme des gens de ce quartier.
Si on veut une amélioration pour l' ensemble de Sainte-Suzanne, il faut voter intelligemment pas pour un homme mais un programme valorisant. Les contrôles sont assidus et le maire ne passera pas devant tout nos ennuis ( avis aux chef d' entreprises)

4.Posté par Monique depite le 11/04/2019 17:56 (depuis mobile)

ALAMELOU....OU SERA MAIRE EN..........2099.......en attendant allez jouer canette avec ton copain robert.....

5.Posté par Maxo le 11/04/2019 22:08

Donc a écouter certaines personnes il faudrait laisser faire n’importe quoi dans cette commune , il faut rien dire , il faut laisser le maire et sa majorité gaspiller l’argent public comme bon lui semble. Respecter les citoyens de Sainte Suzanne et montrer mR le Maire et votre majorité la transparence sur les comptes de la commune et sur les salaires de vos proches collaborateurs ou membres du partis ... à ban entendeur salu

6.Posté par gyslene papa le 11/04/2019 22:47

Sainte suzanne réveil , nou le en 2019 , Zot les pa fatigué payé tou sa Impots , le maire l’a bien di c li Lo prometteur , zot i gobe toute ce que li di

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 23:20 Le conseil CINOR reporté pour une raison inédite

Mercredi 11 Décembre 2019 - 11:27 Ste-Marie : Richard Nirlo entendu par les gendarmes