Courrier des lecteurs

​Mobilisons nous pour Les gilets… jeunes

Jeudi 22 Novembre 2018 - 14:27

LES GILETS JEUNES DE LA REUNION - Il y a les casseurs et les autres, tous les autres. Ceux là sont bien plus nombreux mais invisibles. Des enfants de 10 ans à peine dans les barrages, entrain d'invectiver, de voler ou de bruler, c'est surréaliste, insoutenable ( et je parle pas des parents). Ma rue de la République (si, si) dans le bas de la rivière à Saint-Denis souillée d'une voiture brûlée, je ne pouvais resté sans rien faire. Je suis né à 100 mètres du carrefour, là. Alors bougeons pour soutenir, valoriser les autres, pour aider, accompagner les casseurs, ces devenus présidents de la République et maîtres du monde d'un jour, d'une nuit . Bougeons, mettons nous à l'action non pas avec une structure, une colloque, un débat, une étude sociologique de plus mais avec nos volontés.
Un mouvement baptisé "Les gilets jeunes de La Réunion » ?  !  tiens c’est marrant ...ça m'a amusé. Cette venue 3h du matin  cette nuit où j'ai finalement peu dormi en pensant à ce qui se passe autour de nous !

Nous pouvons tous agir, nous devons le faire ! dans notre rue, avec nos petits voisins, dans notre quartier sans vouloir changer le monde mais juste contribuer à un monde meilleur, à un monde meilleur autour de nous juste là à côté. 

Angélisme, naïveté ? non ! faisons le pour nos enfants, ces enfants ? Nos garçons et nos filles, ces garçons et ces filles ! Nos ados, ces ados ! Nos hommes et nos femmes ed demain, notre monde de demain

Les gilets jeunes de La Réunion, notre ile ? Ce ne sera pas un mouvement un rassemblement pour se retrouver dans la rue mais pour échanger ensemble, comprendre nos jeunes, agir pour eux avec nos réseaux nos savoirs, nos compétences, nos engagements. Avec des gilets qu'ils porteront et nous avec eux quand il s'agira de montrer toute l'énergie positive, tous les talents, tous les espoirs, toute la générosité et toutes les attentes qui sommeillent chez nos jeunes, qui existent chez eux mais qui ne demandent qu'à être valorisés, soutenus, aiguillés. L'humain doit être notre priorité. laissons les politiques faire leur travail remplir leur rôle ils ont été élus ils ont convaincu ils auront à leur faire à nouveau.

Les gilets jeunes sauront se faire inspirants. Avec nous les ainés, au parcours pas toujours plus évidents que ceux que nous voyons aujourd'hui se tromper de chemin, et les moins jeunes qui peuvent s'interroger sur leurs propres parcours. Soyons des faizeux, inspirons les dizeux. Faisons le avec des solutions pragmatiques, des projets concrets : elles existent, de nombreuses associations et clubs sportifs  ( celle de Reynaldo à Sans souci à la Possession et ses copains de la Voisinerie au Port ou Jean Michel aux Makes) sont sur le terrain déjà et depuis longtemps

il y a l'économie sociale et solidaire, elle existe ! il y a l'écologie sociale et solidaire. Prenons le pas de l'humanité sociale et solidaire. Replaçons l'humain au centre de nos préoccupations et enfilons nos gilets jeunes pour monter l'exemple devant ces violences et incompréhensions. Nous sommes peu être aujourd’hui à un carrefour ( il n’y a pas que des ronds points) pour notre société de demain . Celle que nous voulons pour notre ile. Ces gilets jeunes seront bleus ciel, bleus mer comme l'horizon...

 Et même si nous ne sommes que deux tant pis ! Vous ne m’enlèverez pas mes convictions, mon engagement à mobiliser, avec mes complices de l’Agence pour l’éducation par le sport (Nathalie, Raphael, Fred on ne baisse pas les bras)  et je connais des chefs d’entreprises qui le sont (n’est ce pas Adame ou Pascal ?), des éducateurs sur le terrain à La source ou ailleurs, des membres de la société civile que vous ne verrez pas dans une marche blanche mais qui seront avec nous. Et tant pis si nous ne sommes que deux ? Tant pis, nous ne pourrons quand même  faire quelque chose. Mais c’est certain que tous ensemble nous serons plus forts avec nos jeunes de la Palissade, du Chaudron, de Fayard ou de la rivière des galets.

Le groupe Les gilets jeunes de la Réunion est créé sur Facebook ( A 60 ans j’en suis accro et cela fait bien avancer mes combats). Rejoignez le ! Ce sera déjà un début… et ca ne bloque pas l’économie et nos petits commerces. Nous pourrons y compter nos forces. Le Préfet nous recevra peut être après avec nos jeunes !

Lundi à un rond point j'ai été pris à parti pour mon faciès de Zoreil, moi le couche culotte de la clinique Lamarque rue de Paris à Saint-Denis. C'est pour cela que je n'ai pas dormi cette nuit là et que j'ai (presque ) eu très peur devant cet ado. Pas pour moi, mais pour demain, pour nous, pour nos enfants, pour l’avenir, pour notre île !
Guy Leblond
Lu 909 fois



1.Posté par zean le 22/11/2018 17:08

vous avez raison ,mais comment montrer à vos jeunes voisins le bon chemin à suivre , quand ces memes enfants vont dévaliser le magasin et que les parents attendent avec le coffre de la voiture ouvert

2.Posté par Patricia R le 23/11/2018 19:38

Salut copain d'enfance, ti camarade d'école en bas la Rivière. Bravo pour tout ce que tu as écrit. Même si c'est difficile, il ne faut pas abandonner ces jeunes en difficultée sociale, les parents aussi doivent être aidés pour sortir de ce mauvais chemin. Je me pose aujourd'hui une question, On parle beaucoup d'eux, mais est-ce qu'on a véritablement fait un travail de ce côté, ou est-ce qu'on a mis des moyens en place pour aider ces familles? Ou alors on a fait semblant... moi, éducatrice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Août 2019 - 09:51 Pamphlet