MENU ZINFOS
Faits-divers

​Meurtre du Chaudron : Homicide ou légitime défense ?


"Je regrette, je lui ai porté un coup mais je n’avais pas l’intention de la tuer" sont les premiers mots de Patrick Lao Kan devant les jurés de la cour d’assises de Saint-Denis.

Par - Publié le Jeudi 25 Février 2021 à 15:07 | Lu 2139 fois

Le premier jour d’audience du procès pour meurtre de Patrick Lao Kan a débuté ce jeudi. L’accusé avait tenté de se suicider le jour des faits en s’infligeant huit coups de couteaux. Il porte la trace d’un neuvième coup qu’il affirme avoir été porté par sa compagne le jour du meurtre. À la barre, un médecin légiste affirme à la barre que l’accusé a bien reçu deux coups identiques au niveau de la poitrine. En revanche, il est dans l’incapacité de prouver qu’ils proviennent du même auteur. Cette nuance est d’importance car Patrick Lao Kan atteste depuis le début qu’il a d’abord reçu un premier coup de la part de sa compagne avant de retourner l’arme sur elle. 

Un deuxième médecin légiste est également entendu ce premier jour, c’est lui qui a pratiqué l’autopsie de la victime. Il indique avoir constaté trois plaies : une au thorax, une dans le bas du ventre et une au bras. Concernant le thorax, il explique qu’il s’agit d’une plaie de 19 cm de profondeur, transperçant le corps de la victime et lui coupant le coeur en deux. C’est celle qui est à l’origine du décès. Il conclut que le coup a été porté de haut en bas, de l’intérieur vers l’extérieur. 

L’accusé a donné deux versions diamétralement opposées

Il apparait lors de l’instruction que l’accusé a donné deux versions diamétralement opposées. Le contexte est important. Le couple avait eu une dispute au sujet d’une liaison que la victime entretenait et qu’elle aurait reconnue le jour des faits. Elle lui aurait alors demandé de quitter le domicile conjugal peu avant leur échange verbal. La première version, le jour de son audition à l’hôpital après son opération : il était sur le canapé à regarder la télé. Sa compagne, serait venue près de lui en lui portant un coup de couteau. Il se serait emparé de l’arme qu’il aurait retourné contre elle pour se défendre. 

Il faudra attendre le jour de la reconstitution des faits pour qu’il donne la deuxième version : Il fumait une cigarette sur le balcon et serait rentré dans le salon pour enlacer sa compagne afin d’apaiser les choses entre eux. Il aurait reçu un coup de couteau, et pris l’arme des mains de sa compagne pour se défendre, lui portant un coup en retour. Lorsque le médecin légiste évoque les blessures de la victime, il indique que celles du bras et du bas ventre sont dites défensives. Le directeur d’enquête indique à la barre, que les traces de sangs retrouvées ne sont pas compatibles avec la deuxième version. 

Il parait établi qu’elle voulait le quitter

L’accusé est décrit par les proches de sa compagne comme quelqu’un de jaloux et possessif. La victime est décrite comme une femme de caractère qui, selon certains témoignages, "portait la culotte" dans le couple. Il parait établi qu’elle voulait le quitter pour rejoindre sa fille en métropole. Elle entretenait une liaison avec un homme mais cela restait des échanges par téléphone selon les éléments recueillis.

Ces deux jours de procès vont devoir déterminer si Patrick Lao Kan a bien reçu le premier coup comme il l’atteste. Au total, il porte trace de 9 coups : 8 qu’il s’est infligé, ce qu’il reconnait, et un neuvième qu’il prétend avoir reçu. La défense compte demander une requalification en coups mortels. Si l’ordre de mise en accusation reste en l’état, il risque la réclusion criminelle à perpétuité. Si sa défense venait à obtenir cette requalification, il n’encourrait plus que 30 ans de réclusion. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais... le 25/02/2021 16:22

Ouais...

2.Posté par Mister Magoo le 25/02/2021 17:30

pas crédible du tout.
Il l'a plantée car elle voulait le quitter tout simplement.
Lâche jusqu'au bout, c'est la faute à la victime presque !
il va prendre le max

3.Posté par QBR974 le 25/02/2021 21:20

Mister Magoo : tu es qui pour juger? Tu étais présent?

4.Posté par bruce le 26/02/2021 09:03

environ 1 meurtre conjugal sur 5 est le fait d'une femme. Cela veut dire que, même si dans la grande majorité des cas c'est la faute de l'homme, ce n'est pas systématiquement le cas. Des fois la femme est coupable. D'où l'intérêt de faire un procès, déterminer les responsabilités, examiner les faits, pour essayer d'obtenir la vérité. Moi je ne sais pas qui a raison ou tort, mais je sais que tous ceux qui portent un jugement sans connaître les éléments de l'affaire, ont tort.

5.Posté par esme974 le 26/02/2021 09:31

La grande lacheté de certains hommes....
Préfère tuer que d'être quitté. Le jour où ils comprendont que leur femme n'est pas leur propriété et quand elle était avec vous il fallait bien les traiter, le monde tournera mieux

6.Posté par jlc2 le 26/02/2021 15:04

Bonjour! très lâche ce monsieur,et mérite d'être emprisonné dans une prison dans le nord de la france où il fait froid,il verra pas le soleil en hiver

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes