Société

​Les services vétérinaires pointent du doigt des "défauts de soins" sur l'exploitation des Lauret

Vendredi 9 Août 2019 - 17:41

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une vache en plein vêlage est décédée sur l'exploitation du couple d'éleveurs de la Plaine des Cafres. Ce vendredi matin, Georges Lauret a découvert une autre couchée sur le sol, agonisant. Suite à ces cas de mortalité, la préfecture a souhaité apporter des précisions : 

"Suite à la découverte ce matin d’une nouvelle vache morte dans l’exploitation de Mme Lauret à la Plaine des Cafres et au signalement d’une vache souffrante, la préfecture de La Réunion souhaite apporter les précisions suivantes.

Lorsqu’un éleveur constate qu’un animal est malade, blessé ou en souffrance, il doit appeler immédiatement un vétérinaire afin que soient portés les soins nécessaires. Si un animal est décédé sur une exploitation, l’éleveur doit, conformément au code rural et de la pêche maritime, prévenir le service de collecte des cadavres animaux afin que le cadavre de l’animal soit enlevé et transporté sur le site d’équarrissage. Il n’appartient donc pas aux services de l’État (direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), qui n’y sont d’ailleurs pas autorisés, d’apporter des soins urgents à un animal malade.

En l’espèce, c’est donc à Mme Lauret qu’il appartient d’appeler un vétérinaire afin de prodiguer à ses animaux les soins nécessaires, comme cela lui a été rappelé par la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF).

Compte tenu de la situation particulière de M. et de Mme Lauret, la préfecture de La Réunion a décidé, à titre très exceptionnel, de prendre en charge financièrement la visite d’un vétérinaire qui serait sollicité par Mme Lauret. 

Mme Lauret rend la leucose responsable des décès de ses animaux, sans pour cela s’appuyer sur une expertise vétérinaire. Or ce virus ne peut être responsable ni de mortalités rapides, ni de mortalités en série. C’est pourquoi le préfet de La Réunion a, comme dans les cas précédents, demandé que la cause exacte de décès de la vache soit établie.

En conséquence, un vétérinaire mandaté par la DAAF s’est rendu sur le site d’équarrissage pour procéder à une enquête sanitaire qui permettra de faire la lumière sur la cause du décès de cet animal.

Les animaux préalablement décédés sur l’exploitation de M. et Mme Lauret, qui ont pu faire l’objet d’une autopsie de la part des services de l’État, ne sont pas morts de la leucose mais d’accidents de vêlage ou d’infections, à l’origine bénignes, devenues mortelles du fait du défaut de soins de l’éleveur. Ces faits sont réprimés par la loi et portés à la connaissance du procureur de la République."
N.P
Lu 3652 fois




1.Posté par Jacob le 09/08/2019 18:29 (depuis mobile)

Ah il serait temps que l’état voit la vérité en face que si son cheptel disparaît à petit feu c qu’Il n’est pas un bon éleveur et surtout un éleveur couvert de dette mais non pas que c vache meurt avec la maladie !!! Cette élevage doit être fermé !!!

2.Posté par Thierry le 09/08/2019 19:31 (depuis mobile)

Cette éleveur doit beaucoup d'argent peut être . Il n'a jamais était un bon éleveur . Mais il défend juste ces intérêts . Le conseil d'administration de la sicalait se fous des eleveurs . Il reste une 40 d'éleveurs . Beaucoup veulent arrêter .

3.Posté par Thierry le 09/08/2019 19:34 (depuis mobile)

Aujourd'hui il y a la leucose et autres dans les cheptel laitier . Le conseil d'administration détourne tout . Beaucoup d'argent est détourner . Sauf quand un éleveur commence à mettre son nez dedans , on le vire ou on le paye pour la fermer .

4.Posté par Tizozo le 09/08/2019 19:37

Je vais vous le faire le rapport de la DAF bien que je n'y connaisse rien : animaux sous alimentés ,absence de soin vétérinaire ayant entrainer une forte mortalité sur cet élevage.nous nous interrogeons sur les difficultés de cet éleveur alors qu'on vous dit que la leucose ne peut pas être mortelle et que la coopérative n'a cessée de montrer à ces adhérents la solidarité dont elle sait faire preuve...

5.Posté par Ti Tangue zilé zone le 09/08/2019 20:10 (depuis mobile)

Les animaux ne sont pas morts de la leucose mais d’accidents de vêlage ou d’infections, à l’origine bénignes, devenues mortelles du fait du défaut de soins de l’éleveur.....FERMETURE IMMÉDIAT ...et on fait quoi des 60.0000 euros ?

6.Posté par Jacob le 10/08/2019 08:21 (depuis mobile)

Aujourd’hui dans tout les coopératives quand une majorité des éleveurs n’est pas dans les conseils il vaut trouvé tjr une anomalie pour l’équipe en place !!!

7.Posté par Payet le 10/08/2019 20:41

Je suis éleveur et j ai des cas de leucose, ce n est pas pour autant que je suis un mauvais éleveur avec de la maltraitance animale, Mr Le Prefet, en 19ans, dites nous ce qu as fais l équipe de la DAAF .?. Rien !, facile auj de dire que c est l éleveur le responsable, la Sica lait nous as vendu des animaux malade avec la complicité de l État. Attaques vous aux responsables. Pas aux éleveurs.

8.Posté par Jacob le 11/08/2019 07:21 (depuis mobile)

C t pas comme si que les éleveurs ne s’avait pas pour cette maladie mais à l’Époque c t une maladie chronique comme le diabète chez l’humain !!! Maintenant c le faite que cette filière ce porte mal on accuse le coup !!!

9.Posté par Jacob le 11/08/2019 07:28 (depuis mobile)

Les éleveurs qui mène leur élevage à bien avec les bon traitement et les bon suivi s‘en sorte tré bien !!! Un bon éleveur doit aimer avant tout son animal mais non pas son côté financier !!! Bien sûr sans être en dette avec des matériels inutile !!

10.Posté par normal le 11/08/2019 14:39

La majorité des éleveurs en ont assez de cette acharnement médiatique politisé à gauche et ceux qui sont mis en cause à juste titre et qui ne s'occupe pas de leur bête. Vive la viande bovine réunionnaise, elle a du goût et est parfaitement saine.

11.Posté par Azertyuop le 11/08/2019 14:40

Post 9: bien dit: entre avoir 60 000 € de dettes chez son vétérinaire, et 60 000 € de dettes chez BMW, il y a une nuance!

12.Posté par Thierry le 11/08/2019 14:52 (depuis mobile)

Tout les troupeaux laitier réunionnais sont contaminés par la leucose et autres . La filière viande est très contrôler et n'est pas concerné par ce problème.

13.Posté par Thierry le 11/08/2019 14:54 (depuis mobile)

Les vache d'un éleveur était très contaminés par la leucose . Mais vu que cette éleveur fesait partie du conseil d'administration .Il ont détourner est à fait monter les génisse à l'atelier puis re transmis au éleveur . La direction se fous des eleve

14.Posté par Nono le 12/08/2019 05:24

Plus de cas de Leucose en France mais ici ce n est pas grave, la DAAF elle même reconnais que TOUT le cheptel laitier est atteint !!!, et UNE PETITE partie de l élevage à viande !!!, donc svp, c est bien la DAAF qui as donné un coup de grâce à la filière bœuf pays, par leur incompétence et leur amateurisme, Mr le Directeur d’en la DAAF, dehors !!! Un vrai plan d éradication Leucose doit être mis en place, et rapidement. Nous Léa pas plus nou lépas moins.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie