MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​Les femmes réunionnaises et la langue créole de La Réunion


Par Axel Gauvin, pour le bureau de Lofis la lang kréol La Rényon - Publié le Samedi 31 Octobre 2020 à 12:55 | Lu 721 fois

​Les femmes réunionnaises et la langue créole de La Réunion
« Pendant longtemps, notre langue créole a été bannie de nombreux foyers. Dans ces foyers, les femmes réunionnaises ont pu être perçues comme davantage anti langue créole que les hommes. Dans une société où la langue créole de La Réunion était minorée, où la réussite, en particulier scolaire, semblait ne pouvoir passer que par le français, comment des mères, soucieuses de l'avenir de leurs enfants, auraient-elles pu faire un autre choix ? »

En tout cas, depuis que l'on a pu, de la façon la plus objective possible, "mesurer" cette attitude (sondage Lofis la lang-Ipsos de 2007), les femmes sont, dans la société réunionnaise, un peu plus que les hommes favorables à la transmission du créole réunionnais à leurs enfants.

Aujourd'hui, dans notre île, les femmes sont à la pointe de la défense de notre langue créole, à la pointe de son enseignement. Les licenciés de créole réunionnais, sont avant tout des licenciées, les habilités à enseigner notre créole à l'école primaire sont majoritairement des habilitées ; les capésiens de créole, des capésiennes.

La manifestation "Lang kréol dann kèr", journée préparatoire aux "États généraux du multilinguisme dans les outre-mer*", journée qui s'est déroulée à l'hôtel de ville Saint-Denis, a été une magnifique illustration du rôle essentiel des femmes dans la défense du bilinguisme réunionnais.

Saluons d'abord les organisatrices : essentiellement deux femmes. Madame Christine Richet, directrice de la DAC-OI, sans qui rien ne se serait passé, et Marie-Jo Lo-Thong, conseillère livre, lecture et langues de France, sans qui rien n'aurait pu se passer.

Trois voix de femmes ont marqué de cette journée,
Celle d'Yvette Duchemann, représentante du Département, qui nous a rappelé l'attachement de la mandature actuelle de sa collectivité à la défense de la culture réunionnaise, et de la langue réunionnaise, dénomination pour elle essentielle.
Celle d'Huguette Bello, représentante de l'Association des maires de la Réunion. Huguette Bello, en tant que députée, a toujours défendu au plus haut niveau la langue et la culture réunionnaises. A chaque fois qu'elle a été sollicitée pour la défense de la "lang kréol La Réunyon", Huguette Bello a toujours répondu présente. Signataire, en tant que maire, de la charte "commune bilingue kréol rényoné-français", elle est une pièce maîtresse de la promotion du créole réunionnais. Son intervention a été à la fois fondamentale dans son contenu et passionnée dans sa forme.
Celle d'Érika Bareigts, maire de Saint-Denis, la plus grande commune bilingue de La Réunion. Ericka Bareigts en tant que parlementaire, que ministre, a toujours répondu aux demandes d'aide de Lofis. C'est en particulier grâce à elle que Renaud Gauvin, doyen de la faculté de linguistique appliquée d'Haïti, a pu participer à Saint-Denis à un colloque organisé par Lofis. Son discours de conclusion de la journée "Lang Kréol dann Kèr", discours plein de sensibilité, de détermination, est un appel à la reconnaissance de notre bilinguisme français-kréol rényoné.

Maintenant que cela a été dit, toutes nos excuses aux hommes qui ont aussi contribué à l'importance de cette journée.

* qui se dérouleront en octobre 2021 à La Réunion




1.Posté par klod le 31/10/2020 18:32

Oté Axel, si ou souvient les années 80...........................….nout langue la bien avancé , nout l'imaginaire avek depuis si tan sobat


tienbo nout kalité manièr.

2.Posté par klod le 31/10/2020 18:41

pour les malcomprenants : dans les années 80, c'était: la pa bon kose créole ou Kréol, la pareil : la pa bon akoute ZISKAKAN , ca bande "zindépendantiste" ………………. du vécu !!!!!!!!

reusement aster la RUN la changé , sauf deux trois certains , mais la pas grave !

nou tien bo , nou larg pa , et nou ri de toute ce bande mal fondé , yes , nou ri !

3.Posté par A mon avis le 31/10/2020 21:58

Eh bien, remerciez votre mère de vous avoir permis de si bien maîtriser le français !

Il ne faut pas oublier que la langue est le principal facteur d'unité d'un peuple. Et si l'ensemble des Français constitue un peuple, c'est bien parce qu'il parle la même langue, et que cette langue permet à la culture française de rayonner à travers la francophonie.
Et si un Haïtien peut venir à la Réunion animer une conférence sur le kreol, c'est avant tout grâce à la francophonie.

Votre engagement à défendre le parler créole est louable. De même qu'il est tout aussi nécessaire de défendre les langues régionales.
A condition que régionalisme ne soit pas synonyme de communautarisme (ou même de séparatisme)!

4.Posté par Nivet le 01/11/2020 09:08

3) Je rejoins Amon avis .

A.N.

5.Posté par Gérard Jeanneau le 01/11/2020 10:19

R A P P E L

Oui, le créole réunionnais est un patois bien sympathique, comme l’a dit Margie Sudre et comme le pense Armand Gunet, président de l'association "Réagissons". Un joli patois bien sympathique, grand cousin de mon bon patois vendéen, ma langue maternelle si riche en termes médiévaux !

Qu’est-ce qu’un patois ? Avant tout, un langage oral qui se caractérise par la simplification à l’extrême de la syntaxe. Pas de subjonctif dans mon patois vendéen, ni non plus en créole. Conjuguons par exemple ceci : "mi veux ou vien, mi veux li vien, mi veux zot i vien". En plus de l’économie du subjonctif, un gros monstre difficile à dompter, on se passe volontiers de la conjonction "que" et on traîne partout la même forme verbale vien. Ajoutons, pour pimenter ce raisonnement, l’expression "bonbon la fesse". Là, c’est la préposition qui a fondu comme un suppositoire placé "ou sa zot i coné". Même type d’évaporation dans la tournure "lofis la langue" de l’éminent linguiste Axel Gauvin, qui a appris la linguistique en sirotant une tasse de thé !
Et à propos de ce lofis, parlons écriture ! Pourquoi l’écrire ainsi alors que ce mot nous vient du latin "obficium", puis, après assimilation toute logique, "officium". Les deux ff sont justifiés depuis des siècles. Et la finale ce se prononce toujours de la même façon ? Tuer l’origine des mots, c’est tuer les mots eux-mêmes, tuer leur paternité, leur histoire ! Qui dit mieux ? Les soi-disant philologues, sémanticiens et lexicologues, Gauvin, Prudent and C°, sont des révisionnistes péi ! On irait jusqu’à tuer père et mère pour laisser croire qu’on sort de la cuisse d’un ange avec un langage tout nouveau qu'on a pour mission de répandre sur terre, sous les cocotiers ! Pour parodier Boris Vian, ils pourraient dire en choeur : "Cette langue est vraie, puisque je l’ai inventée" !

Et pis, pour pimenter son discours angélique, Axel Gauvin nous chante que le créole est cause d’un gros complexe d’infériorité, et cela dans un gros ouvrage où il s’est appliqué à délayer son idée, comme on le fait quand on veut faire monter sa mayonnaise. Pardon, dame Concision ! En une seule phrase, on peut soutenir le contraire : un langage, quel qu’il soit, ne donne aucune maladie ! Si complexe il y a chez l’enfant, c’est que ce malaise est à trouver dans le milieu familial. Inutile de recourir aux soins d’un Diafoirus linguiste ! Un psychologue fera l’affaire à condition qu’il n’ait pas l’esprit contaminé par ce même malaise !

Ne laissons pas s’échapper trop vite le docteur Diafoirus, spécialiste de la fouére et autres maladies et qui a pour célèbre papa, Molière ! J’étais dans la cour de récréation, dans mon école primaire de Saint-Amand-sur-Sèvre. J’avais six ou sept ans. Le directeur, le Frère Paul, un grand homme, me demande pourquoi mon frère n’est pas venu en classe, et ma réponse a fusé instinctivement en patois vendéen : "La fouére" ! Et il est parti, perplexe, sans rien dire d’autre ! Pourquoi cette perplexité ? L’envie de me corriger et de m’apprendre la langue de Molière ? Le mot diarrhée dont j'ignorais l'existence ? Qu'importe ! En tout cas, il a respecté mon royaume : ma cour de récréation, où l'on parle comme on veut ! Malgré le bruit des bottes allemandes, le patois vendéen et le français de Paris se côtoyaient sans se chamailler, l'un enseigné à la maison et l'autre seulement en classe et chez monsieur le curé ! Et mes vaches étaient bien gardées !




Gérard Jeanneau
La Possession, le 18 octobre 2011

6.Posté par klod le 01/11/2020 10:41

on est tous d'accord pour dire que la maitrise du français, de l'anglais est le but premier mais ce n'est incompatible avec les LCR.

la richesse des imaginaires est un atout.

7.Posté par Kayam le 01/11/2020 10:41

M. Gauvin ou pe esplik a mwin in kou poukossa zot y tien telmen mète la lang kréol dan'n liv pou envoy ayèr ?

Mwin lé in madam kréol Réinioné mwin, mi yèm mon kréol, mon zenfan la grandi avek é mi pe di aou partou oussa zot sava, kréol lé dan'n zot kèr. Mi hézite pa défen'n ke ce soi le kréol -domoune- kom le kréol kozé. Ou pense pas ke si y kontinué ven'n kréol kozé partou, nou nora pi rien sra a nou ?

Ou trouv pliss kaz lontan kréol ou bien de pliz en pliss kaz béton ?
Ou gainlle fé enkor kan ou vé in griyade devan oute porte ? la fimé y gène !
Ou gainlle sonye enkor dé-troi poul, coq dan oute kour ? zanimo y kri, y déranz

Kombien kréol y di : ici la Réinion na pi le droi fé rien ? Si ou regard bien, nou lé bien konten koz ente nou T ! nou la bezoin ven'n noute lang ? pou di kwé ?? pou larzen ?
Mi ékrir en kréol pou rète ici mé si c pou foute in koudpié dan son dérièr pou fé vol ali lote koté, mi refuz.

Zot na poin aukin fierté pou di ke kréol kozé ler nou ? ke nou doi garde ça pou nou, ente nou ? dan la Réinion mèm, aterlà ? pou fé sote ali la mer, moin sra jamé dakor ek sa. Tou lé zan mi di, miékri mèm zafèr. Mwin lé pa tro intéligen mwin, mé mon bane kozmen lé pa tro couyon non pli.

Aten'n pa mète lo dé main si la tèt pou kri : Kossa nou la fé oté ? poukossa nou la pa pren lavi toute Réinioné avan ? Kréol parlé yapartien noute toute é miestim ke mwin na mon mo pou di ladan...é person na le droi octroye a zot le pouvoir de koman'n la lang kréol é enkor mwin apren'n komen fo ékrir ali.

Petèt ou va pense mwin lé tro direk ou bien mwin na poin respé mé réfléshi in kou. Mi koz pa tro dan'n vide mwin. Mwin lé remonté konte toute sak y pens' zot tren'n fé le bien pou mète kréol kozé lote koté laba.

Nou pe aksep ki gaskone rougail sossice ou bien mèm si y moukate noute 974 avec kozmen amèr, nou pass déssi mé kan zot va regard en arièr sra tro tar pou noute léritaz, le méyér : NOUTE KREOL ! sak noute moman papa la done a nou yapartiendra pi nou...sra la honte ! mé zinocen va paye pou toute koupab kom bien souven.

8.Posté par Pierre Balcon le 01/11/2020 11:28

à Klod

C'est certain que la Réunion a changé .

Ziskakan a rejoint Didier Robert et les contestataires ont rejoint l’administration indexée .

Le bateau est encore plus fou mais tout le monde s'en fout .

Tenez histoire de vous remonter le moral ;

La situation de l'emploi n'était pas brillante jusqu'en 2019 puisque le taux d'activité (1) est passé de 61 % en 2015 à 57% et le taux d'emploi (1) n'est que de 46 %.

Avec la crise on a perdu 5000 postes de travail nets . Et après la crise s'y ajouteront les non créations d'emplois , soit un déficit supplémentaire de 5000 postes
En septembre 8000 jeunes sont arrivés sur le marché du travail;
Imaginez le désastre au prochain bilan d'avril 2021 ( date de publication des résultats de l'enquête emploi de l'INSEE ) ...

Entendez vous les syndicats ou les politiques sur le sujet ?
Non !
Portez le masque , et restez chez vous pour profiter de votre rente , nous disent ils et n'oubliez pas non plus i les œillères .
Forcément ce sont des fonctionnaires ou des artistes subventionnés qui nous parlent .
Pour eux , travail ou pas, la rente tombe à la fin du mois .

Et qu'est ce qu'il nous dit KLOD !

Qu'il est contre la bombe atomique et pour les petits oiseaux qui gazouillent dans les prés !!!

(1) taux d'activité :rapport entre le nombre de personnes en age de travailler et le nombre de ceux qui ont un travail ou en cherche ( population dite active )
taux d'emploi : rapport entre le nombre des personnes en âge de travailler et ceux qui ont effectivement un travail vil

9.Posté par Nivet le 01/11/2020 13:12

8) Pierre; le rapport avec le sujet ?

Cordialement.

A.N.

10.Posté par Pierre Balcon le 01/11/2020 13:50

La vraie langue d'un peuple c'est celle de sa monnaie !

C'est avec elle qu'ils agissent , qu'ils pensent et qu'ils rêvent .

Tout le reste n'est que bavardage pour désœuvrés

11.Posté par Nivet le 01/11/2020 16:57

10) Pierre, tu extrapoles dangereusement .

A.N.

12.Posté par Kayam le 01/11/2020 23:45

Mi revien en mode KAF (Kréol-Anglais-Français)

🤔 ah ! M. Gauvin, ou la pu repass par là ? Pa mèm ène ti kozmen pou évey mon kiriosité ? la pa intéress a ou. Mèm pa en kréol...

🤨Do you want to try in English ? Just a little bit🤏 We can both speak (read and write) together and trying to explain. What do you think ?

Je sais bien que je n'ai pas le charisme des femmes Réunionnaises que vous avez cité dans votre texte que je respecte : non seulement en tant que personnes, femmes et d'après ce qu'elles peuvent amener dans notre belle île ; des personnalités auxquelles je ne me frotte pas, en restant à ma place et encore + en gardant les distances de sécurité et masquée 😕mais j'aurai quand même aimé que vous disiez quelque chose. Je peux avoir tort et en expliquant c'est possible pour moi de voir les choses autrement. Je peux apprendre tous les jours : des + jeunes, avec ceux de mon âge et aussi des + âgés. Il n'y a rien de mieux que le partage et d'ouvrir son esprit. Les réponses même si elles sont bousculées à mon égard, ça fait remettre en question et cela me dérangerait pas !
Ni en français non plus, alors...
------
Bien...Dans toute cette affaire, moi c'est la ligne de conduite la plus importante que j'aime ; à savoir celle des Rastas (même si je suis dans une petite et moindre mesure) la mieux propagée mais que je prends plaisir à écrire et dire à qui veut bien l'entendre :
❤️💛💚 Peace Love 'n' Unity

13.Posté par Pierre Balcon le 02/11/2020 16:25

à post 9 et 11

On est en plein dans le sujet au contraire .
Essayez de traduire en créole les paragraphes 5 et suivants de mon précédent commentaire .

Ma compagne créolophone n'y est pas arrivée.

Une langue qui n'est pas en mesure de s'adapter à la technicité et à la complexité du nouveau monde ne peut pas être promise à un grand avenir .

Gauvin l'admet implicitement en "genrant le débat " , qui est devenu en effet une affaire de "bonnes femmes".

14.Posté par klod le 02/11/2020 16:39

j'ai commencé à lite le post du sieur balcon , intéressant au début, attaque personnelle à la fin ..............……………….. balcon koi .......... il transpire d'arrogance ;


plus envie de répondre sur le fond à ce genre d'individu qui caricature les gens .................

merci M. Nivet de constater qu'"il" extrapole .

15.Posté par Pierre Balcon le 02/11/2020 18:24

à Klod

C'est pas le bateau qui est fou .
Les instruments de bord sont intacts et j'en ai donné le témoignage en mon post 8.
Le gouvernail répond encore .

Non ! Alors c'est qui ou quoi qui va pas ?

C'est peut être au fond l'équipage qu'il faudrait changer ...

Quant aux attaques personnelles , si vous aviez le courage de vous identifier je m'adresserai bien entendu à vous avec déférence .
Avec les ectoplasmes numériques on peut s'en servir comme " putching ball". Ils sont un peu faits pour ça et ne méritent pas mieux.

16.Posté par mallol le 02/11/2020 18:49

Le patois créole est vulgaire et illisible. Si on veut donner un avenir a nos enfants il faut que tout le monde parle bien le français. le créole, On le garde pour le folklore.

Creole na mallol dan z"yeux et bon peu va di a moins bouche mon ki.

Que c'est fleurie et signe d'une bonne éducation que de parlez ainsi.

17.Posté par y.féry le 03/11/2020 06:39

Un communiqué de Lofis en français!!! C'est révélateur.

18.Posté par mallol le 03/11/2020 08:45

Trop dur d'écrire en créole incompréhensible genre pour analphabète (en phonétique)....Mdr

19.Posté par klod le 03/11/2020 16:44

au balcon : "ectoplasmes" ca me va ……………… tention pangard !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes