MENU ZINFOS
Société

​Les Chroniques de Tonton Jules #9 : Et le respect dû à nos aînés ?


Par - Publié le Vendredi 19 Juin 2020 à 15:07 | Lu 1515 fois

Personnels soignants : où sont les salaires promis ?

A moins qu’il ne s’agisse encore d’un effet d’annonce… Celui qu’on appelle le Président de France a semblé découvrir, en plein confinement, que les personnels soignants accomplissaient une tâche surhumaine et qu’ils étaient sous-payés. Ils se sont dévoués corps et âme, ont mis leur vie en danger. Ils ne sont pas les seuls : les éboueurs aussi ; les livreurs à domicile aussi ; les boulangers aussi… Pour se redorer un faciès bien blêmi par le confinement, Macro(n) a claironné à qui voulait l’entendre qu’on allait revaloriser la situation des personnels soignants. Notez qu’il n’a jamais dit de combien, ni quand, ni comment. Ces personnels sont aujourd’hui dans la rue car, comme soeur Anne, ils ne voient rien venir. Peut-être va-t-on les « revaloriser » comme les balayeuses… devenues des « techniciennes de surface » sans le moindre centime à l’horizon. Les soignants vont peut-être devenir les « apôtres du lazarisme »(lève-toi et marche !) sinon « les missionnaires de la santé » ? Comme les « instituteurs » sont des « professeurs des écoles » si revalorisés qu’on leur a supprimé le pouvoir disciplinaire.

Les Antillais ne nous aiment décidément pas !

Au JT de la Martinique, la présentatrice a eu une envolée sublime. Parlant de l’aggravation de la crise Covid en Guyane, tenant compte du fait que la crise semblait balayée en Martinique, c’est avec des sanglots dans la voix qu’elle a annoncé que la Martinique apprêtait certains de ses hôpitaux pour accueillir les malades graves de Cayenne. Ce qui est vrai et très honorable. Mais pourquoi a-t-elle éprouvé le besoin d’ajouter : « La solidarité antillaise s’organise en faveur de la Guyane » ? C’est tout ? Elle aurait dû s’informer. Ici, il y a bien des semaines que la solidarité réunionnaise s’est organisée et fonctionne très bien en faveur des malades de Mayotte. Avec le concours de nos forces armées, jamais avares de leur aide. CQFD !

Et le respect dû à nos aînés ?

Les « pensions marrons » fleurissent comme mouches-à-miel su d’fumier cochon, favorisées par l’abandon dramatique dans lequel les jeunes générations laissent les aînés. Autrefois, les vieux Gramounes accueillaient leurs enfants sous le toit qu’ils avaient patiemment élaboré tout au long d’une vie. Les jeunes rapportaient la subsistance ; les Anciens aidaient à élever les mômes et n’étaient jamais avares de conseils. Aujourd’hui, il est pratiquement impossible d’accueillir plusieurs générations sous le même toit : les appartements sont trop exigus. Soit ! Mais on peut, à défaut, aider ses vieux parents à rester chez eux plutôt que de les fourguer dans une maison de retraite ! Car ces Anciens, abandonnés, deviennent des proies de choix pour des fumiers qui vont leur soutirer leurs derniers sous, les confiner dans des pièces insalubres où le jour ne pénètre pas, les laisser nager dans leurs déjections, les maltraiter physiquement, souvent. Ce matin, j’étais pressenti pour suivre un procès en correctionnelle, une pension marron de Saint-André (pas de nom : l’affaire a été reportée… ils ne perdent rien pour attendre, parole d’emmerdeur !), six accusés, 2 hommes et 4 femmes, et pas moins de 40 victimes, essentiellement des Mahorais, dont des enfants en bas âge. Travail forcé, loyers démesurés pour des logements indignes d’un chien errant, mauvais traitements à personnes vulnérables, menaces de mort, coups et blessures, conditions de vie auprès desquelles celles des Biafrais avaient des allures de Carlton, non-déclaration de revenus, blanchiment d’argent… telles sont quelques-unes des infractions leur étant reprochées. Et un train de vie de nabab, vous pensez bien. Quand je pense qu’on a accusé Jacques Tillier et cousin Pierrot de trop insister sur ces affaires…


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 19/06/2020 16:55

Mais pourquoi a-t-elle éprouvé le besoin d’ajouter : « La solidarité antillaise s’organise en faveur de la Guyane » ? 
Parce qu'elle lit son prompteur ..

Les aînés ne sont pas mieux lotis...
Ça fait des années que je donne une "journée de solidarité" pour rien
Et Macro(n) voudrait nous ponctionner d'une deuxième journée ?

2.Posté par Ouais... le 19/06/2020 19:41

Avant les personnes ages étaient les piliers de la societe,ils étaient considéré car ils représentaient l experience,la sagesse , aujourd hui un aine s il conseille un jeune ,c est "j ai un diplome ,vous etes pas aussi qualifier que moi"du coup il se plante.de nos jours personne age rime avec demence ,dépendance ils sont barbant ,inintéressant .alors qu ils represenyent toujours un stok de savoir precieux ...

3.Posté par Oh monsieur Jules le 19/06/2020 20:11

‘ Les Biafrais et le Carlton ‘,là,vous risquez d’obtenir en retour l’effet inverse de ce que vous souhaitez susciter.

4.Posté par Jambalac le 20/06/2020 02:08

Personnels soignants : où sont les salaires promis ?
...........................

1ère étape: d'abord une médaille.

2ème étape: gagnons du temps. Anesthésions les avec un ségur de la santé...(Mission de concertation pour la réforme du secteur de la santé), qui va traîner, traîner ................. .

5.Posté par Jambalac le 20/06/2020 02:11

1.Posté par Veridik
Parce qu'elle lit son prompteur ..
..........................................

elle aurait mieux fait de lire son modérateur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes