MENU ZINFOS
Société

​Les Chroniques de Tonton Jules #8 : La Buse pendu à Saint-Paul ? Faut voir...


Par - Publié le Mardi 16 Juin 2020 à 15:54 | Lu 2366 fois

​Les Chroniques de Tonton Jules #8 : La Buse pendu à Saint-Paul ? Faut voir...
Le banquier-président nous donne raison

Je n’avais pas écouté le verbiage de Macron dimanche : les films de Bruce Willis sont autrement passionnants. Mais j’ai dû en subir des extraits aux différents JT… pour constater que nous avions raison dans nos délires d’hier : « le monde ne sera pas différent ; il sera pire ! » Pas manqué, l’homme des multinationales affirme qu’il faudra travailler plus. Pour que ces mêmes multinationales se refassent leur immense trésorerie, les pôôôvres. Elles ont perdu quelques dizaines de milliards sur les centaines de millions de milliards qu’elles entassent depuis 40 ans. Au détriment  des millions de chômeurs que l’opération induit. On va devoir travailler plus pour gagner encore moins, le tout dans une précarité de plus en plus honteuse. Comme dit la mémé Bodin’s : « Plus con que la lune… et y’a pas d’éclipse ! »

La Buse pendu à Saint-Paul ? Faut voir…

L’erreur est couramment commise et admise. La preuve, les guides touristiques emmènent les arrivants voir sa tombe au Cimetière marin face à la Grotte dans laquelle, d’ailleurs, il n’y eut jamais aucun premier Français ! De la même façon, les os de La Buse se trouvent où on veut, très probablement dans le ventre des crabes et des sternes, mais sûrement pas là. En effet, lorsque le célèbre pirate a été pendu haut et court, son corps est resté exposé au bout de sa corde, il s’est décomposé tel quel et plus tard, bien plus tard, ses os, du moins ce qu’il en restait, ont été dispersés aux quatre vents. Et il me semble bien, en outre, qu’il a été « branché »… à Saint-Denis. Ce n’est que bien des années après, lorsqu’on a « civilisé » la peine de mort en utilisant la hache puis la guillotine (plus propres, plus rapides, grrrr), qu’un lieu d’exécution fut institué à Saint-Paul. Non loin de la maison d’Eugène Dayot qui était contre ce barbarisme et écrivit un poème formidable, « La hache ».

Région et cinéma : à la tête du client

J’ai appris avec un plaisir sans mélange que la Région pyramidale a distribué des millions pour favoriser le cinéma à La Réunion. Fort bien, j’applaudis des deux mains et des deux pieds ceux qui ont eu la chance d’en profiter. Qu’ils sachent cependant à quoi ils doivent cette surprenante générosité : c’est parce qu’ils ont toujours eu des mots gentils envers cette instance. L’ostracisme remonte à Paul Vergès. Il n’a jamais supporté qu’on ne l’approuve pas chaleureusement ; pire, qu’on le critique. Eh ! on est stalinien ou on ne l’est pas. Par deux fois, le metteur en scène Pascal Benbrick a effectué une demande de subvention pour « Sitarane » et « Le nervi ». Il faut savoir que les producteurs parisiens attendent qu’une Région s’engage financièrement avant de casquer la fabrication d’un film. Par deux fois, Pascal s’est fait lourder comme un malpropre. Sa propre tante, Huguette Bello, n’y a rien pu faire : le Jules, on lui paierait plutôt volontiers une chambre dans le Goulag des Kerguelen !


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jambalac le 16/06/2020 16:37

Je n’avais pas écouté le verbiage de Macron dimanche : les films de Bruce Willis sont autrement passionnants
...................................
Oui, mais il est certain que MACRON il battrait Chuck NORRIS.

Il est tellement fort MACRON qu'il pisserait dans un violon que cela ferait de la musique....

2.Posté par zanatany le 16/06/2020 17:38

Et les milliards donnés aux 'pauvres' durant le COVID 150e par ci 1500e par la…
Et les couts des hospitalisations, réanimations, médicaments de la crise sanitaire pour plus de 'pauvres' que de riches !
Et les milliards donnée pour les entreprises et chômeurs partiels restés chez eux et payés.
Faut bien penser de temps en temps 'économie' auquel cas = tout le monde aux champs à labourer ou dans la rue à mendier.

3.Posté par cambustonnais le 16/06/2020 20:15

a l epoque les pendus n etaient pas acceptes ds les cimetieres donc la buse comme sitarane ne sont pas enterres en terre chretienne

4.Posté par Bénard le 16/06/2020 20:15

à posté 2 zanatany :
j'entends bien mais... qui va payer ????????

5.Posté par On continue le 17/06/2020 08:00

A post 4
Personne ne va payer c est de l argent fabriqué par la banque centrale qui a de nouveau le droit de fabriquer de la monnaie ce qui lui était interdit depuis la merde de traité de Maastricht......
Ca sera noyé dans ce qu ils appellent la dette perpétuelle ou bien un peu d inflation.....bref quand ils veulent ils peuvent
Ca change des mensonges des 20 dernières années du style y a plus d argent .....on savait bien que c était faux....

6.Posté par Bleu outre mer le 17/06/2020 08:47

3.Posté par cambustonnais
Sitarane et Fontaine sont décapités à Saint-Pierre et non pendus......

La Région et le cinéma, étrange maillage ou certaines affaires passé sous silence, quand ont est ami avec Didix Robertix, plus facile d'étouffer certains faits........

7.Posté par Kalouma le 17/06/2020 11:45

N'importe quoi, Jules ! Ce n'était pas Paul Vergès qui décidait de qui allait recevoir une subvention ou non. En revanche, il a effectivement œuvré à développer la filière cinéma, en se concentrant particulièrement sur les filières de formation et celles privilégiant l'emploi.

D'où vous vient cette cécité persistante ? Je vais ici rappeler quelques vérités et je verrai bien de quel côté sont les censeurs…

Hier je lisais une déconnante de Pierrot continuant d'accuser Paul Vergès « d'assassinat », alors que le tribunal de Lyon n'a pas retenu cette qualification en 1947 ; si ma mémoire ne me joue pas des tours, Paul Vergès est ressorti libre du tribunal et si les juges ne l'ont pas acquitté franchement, c'est uniquement par lâcheté et reculade devant la violence des campagnes haineuses soutenues par la bourgeoisie de l'époque, qui aurait aimé le voir condamné à mort.

Contrairement à ce que certains continuent à marteler dans la tête de jeunes esprits forcément ignorants de cette époque, Paul Vergès n'a pas été condamné pour « l'assassinat » d'Alexis de Villeneuve, dont les historiens s'accordent à dire qu'il est plutôt mort d'une balle perdue un jour de mêlée humaine.

Et le nom du meurtrier – très probablement involontaire – est connu de tous ceux qui veulent connaître leur histoire. Rendez hommage au travail d'Eugène Rousse, maintenant décédé et lisez “Qui a tué Alexis de Villeneuve ?” (paru en 2000 aux éditions Les Deux Mondes).

Et maintenant, c'est toi qui accuse P. Vergès d'avoir « censuré » deux œuvres majeures du cinéma réunionnais ! N'importe quoi vraiment ! Je te signale à toutes fins utiles que, grâce au soutien de la Région à la filière cinéma, depuis les mandats* de Paul Vergès, il existe plusieurs sociétés de production réunionnaises (et pas exotes) qui se feront un plaisir d'appuyer la réalisation au cinéma de tes romans, s' ils en valent la peine. As-tu seulement prospecté de ce côté-là ?

* Il aurait mérité d'en faire un troisième (mandat) et nous aurions aujourd'hui un transport en commun sur rail digne de ce nom, au lieu de la pagaille actuelle.

8.Posté par Babeuf le 17/06/2020 12:58

La condamnation de Paul Vergés.

Tiré d'inernet

Paul Vergès, alors âgé de 21 ans, est condamné en juillet 1947 à 5 ans de prison "pour avoir volontairement porté des coups et fait des blessures à Alexis de Villeneuve, avec cette circonstance que les coups portés et les blessures faites sans intention de donner la mort l'ont pourtant occasionnée. Mais attendu que Vergès était au moment des faits sans antécédents judiciaires, la Cour et le jury disent qu'il sera sursis à l'exécution des peines qui viennent d'être prononcées".
La Cour de Cassation a affirmé que la condamnation de Paul Vergès par la Cour d'Assises de Lyon après la mort d'Alexis de Villeneuve ne pouvait être évoquée que dans un cadre historique. En conséquence, Paul Vergès est habilité à poursuivre et à faire condamner tous ceux qui le feraient dans un but polémique.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes