MENU ZINFOS
Faits-divers

​Le prédateur sexuel au « petit sexe » qui violait des ados


Les jeunes femmes doivent faire face à leur violeur pendant ces deux jours de procès devant la cour criminelle.

Par - Publié le Jeudi 3 Décembre 2020 à 16:40 | Lu 9790 fois

En deux mois, entre juin et juillet 2018, Dimitri N. n’a pas chômé. Une quinzaine de filles auraient été contactées par ce prédateur sexuel d’une trentaine d’années, cinq ou six violées ; et quatre d’entre elles ont porté plainte. Il est jugé sur deux jours devant la cour criminelle qui rendra son verdict ce vendredi. Âgées entre 16 et 18 ans, il s’agit d’adolescentes naïves et influençables de toute l’île qui ont cru à un shooting photo contre rémunération. Il n’en était rien. Il était à la recherche de filles assez jeunes ne pouvant comparer ni juger… en raison de son sexe de petite taille.
 
Arrivées sur le lieu du rendez-vous, il les conduisait dans des endroits isolés avant de prendre des photos d’elles dénudées souvent malgré leur refus. Puis, sous la menace physique ou celle de dévoiler les photos, il les violait. C’est en forçant une première victime à donner ses identifiants Messenger et en utilisant son compte qu’il a appâté les autres. Il indiquait ensuite qu’elles allaient avoir affaire à un cousin photographe et il allait à leur rencontre. 
 
Il s’assène un coup de couteau à la gorge à l’arrivée des forces de l’ordre
 
Suite à la plainte d’une première victime le 4 août 2018, Dimitri N. est convoqué par la police le 7 août. Il ne se présente pas et est donc activement recherché jusqu’au 13 août. Ce jour-là, il est retrouvé couché à l’arrière de sa voiture à la Saline-les-Bains. En voyant les enquêteurs, il s’assène un coup de couteau en pleine gorge. À l’issue de son hospitalisation, il est placé en garde à vue où il racontera avoir perdu toute confiance en lui à cause de son "petit sexe" et de sa calvitie. L'explication, selon lui, de ses actes. 
 
Une erreur de procédure "scandaleuse"
 
Aucune pitié de la part de l’avocat d’une des victimes, le bâtonnier Georges-André Hoarau, qui évoque le "complexe du zizi rikiki" d’un prédateur calculateur. Il rappelle non seulement les viols, mais l’extorsion et la pression constante subies par les victimes. "C’est quelqu’un d’abject, affirme le bâtonnier, et les tentatives de suicide ne m’impressionnent pas. Il avait 8 jours dans sa voiture pour le faire". Mais l’avocat ne s’en prend pas seulement à l’accusé. Car pendant ces 8 jours, il en aurait violé une autre. "Une victime de plus pendant ce laps de temps qui aurait pu être évitée s’il n’y avait pas eu cette négligence de la part de la police et s’il avait été convoqué et recherché le jour même de la première plainte". 
 
Le verdict de la cour criminelle est prévu vendredi. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pascale le 03/12/2020 17:17

des ados naïves et influençables LOL :) cela existe encore de nos jours? :)

2.Posté par #lareunionnite le 03/12/2020 17:26

Mdr
Ce bâtonnier qui tente toujours la phrase choc 😁😁

Ça viendra .... 😁

3.Posté par Bibi la bicrave le 03/12/2020 19:59

Je suis à peu près certains que les révélations au grand public sur ce détail de son anatomie le touchera plus que sa condamnation. 🤣

Arrêtez de nourrir vos complexes en mattant des films de boules à longueur de journée les mecs !

4.Posté par XtraGros zizou le 03/12/2020 22:35

Alors si ce pedo criminel pense qu il a agit de la sorte
a cause de son petit sexe ce qui est possible
en y pensant
sachez que de nos jours il y a dans le monde et a Maurice des cliniques esthétiques
Le Monsieur aurait du travailler ou économiser pour se payer une intervention
de pénoplastie a Maurice ( voir leur site de centre esthétique ) pour lui donner
plus de ccm 3 au lieu de devenir un criminel.

5.Posté par Zavocet le 03/12/2020 22:54

Petit ? pour qui petit? pour lui meme
pour la norme europééne
un petit par rapport a un chinois un petit pour un Americain?
petit ne veut rien dire..et c est encore moins une excuse pauvre fille abusés au moins s il etait vraiment petit il n y aura pas de blessure ou déchirrures physique

6.Posté par TrapeiK le 04/12/2020 03:12

Quel est l'intérêt de préciser à tout bout de champ qu'il a un petit sexe?? Il est condamnable point
Et les filles de nos jours, toujours à la recherche de glorification, faut arrêter aussi!

7.Posté par Guétali le 04/12/2020 19:22

il racontera avoir perdu toute confiance en lui à cause de son "petit sexe" et de sa calvitie.
...............................
Son petit sexe aurait une calvitie ?

Il achète une moumoute pour sexe et le tour est joué..

8.Posté par Bokapola le 05/12/2020 00:07

@ post 4 Zavocet
Malheureusement, les séquelles physiques vont ce rajouter aux séquelles psychologiques encore plus dures à surmonter. Ces enfants (car c’est bien de cela qu’il s’agit ici, les adolescents ne sont encore que des enfants qu’il faut protéger contre l’influence néfastes des réseaux sociaux) auront besoin d’un long suivi et d’aide pour pouvoir, un jour, vivre sereinement.

9.Posté par Bokapola le 05/12/2020 00:19

@ post 3 Bibi La Bi ‘Grave’

Je ne sais pas si les mecs regardent les films de boules pour se comparer au ‘hardeurs’, mais vous avez raison, ils feraient mieux de sortir de chez eux. Il y a tellement de dames métropolitaines qui seraient prêtes à tout pour goûter au savoir faire local, ici.
Allez-y les gars, montrez leur de quel bois elles pourraient se réchauffer!

10.Posté par Choupette le 05/12/2020 03:05

7.Posté par Guétali

Tu sais lire ?

C'est écrit " ... ET de sa calvitie".

Il avait raison de faire une fixation sur sa saucisse knack, parce que c'est moche un petit vermiceau, pour un mec.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes