MENU ZINFOS
Economie

​Le dispositif des emplois francs renforcé pour les jeunes de moins de 26 ans


La préfecture de La Réunion annonce une aide financière plus importante pour les entreprises qui signeront des CDI pour des jeunes.

Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 26 Octobre 2020 à 09:17 | Lu 2043 fois

​Le dispositif des emplois francs renforcé pour les jeunes de moins de 26 ans
Le communiqué de la préfecture

L'aide versée aux employeurs embauchant des jeunes de moins de 26 ans dans le cadre des emplois francs est portée pour la première année d'exécution du contrat de travail à 7 000 € en CDI au lieu de 5 000 € et 5 500 € en CDD d'au moins 6 mois au lieu de 2 500 €.

Conformément aux annonces du Gouvernement, les modalités du dispositif des emplois francs ont été modifiées par décret du 21 octobre 2020. Le montant de l'aide réservée à l'embauche de jeunes de moins de 26 ans a été revalorisée pour les contrats signés entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021. Cette revalorisation porte sur la première année d'exécution du contrat de travail ; pour les deux années suivantes le montant de l'aide est fixé respectivement à 5 000 € et à 2 500 € pour les embauches en CDI et en CDD.


Ces nouvelles modalités s'appliquent également à l'expérimentation conduite dans le cadre du plan Petrel élargissant l'accès du dispositif aux publics sortants depuis moins de 3 mois de l'un des parcours d'insertion dont la liste est fixée par arrêté préfectoral.

Ces parcours sont :
·         la garantie jeunes ;
·         l'école de la 2ème chance – RSMA-R ;
·         l'académie des dalons ;
·         les dispositifs lauréats de l'appel à projet « 100% inclusion – La fabrique de la remobilisation » ;
·         l'insertion par l'activité économique ;
·         les entreprises adaptées ;
·         l'accompagnement global mis en œuvre par Pôle Emploi ;
·         le groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) ;
·         les formations qualifiantes, diplômantes ou certifiantes pour les personnes ayant une reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés (RQTH) ;
·         les contrats en alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation) pour les personnes ayant une reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés (RQTH) ;
·         le contrat Gadiamb ;
·         le contrat Boussole.
Cette aide n'est pas cumulable avec l'aide à l'embauche des jeunes comme avec toute autre aide à l'emploi accordée par l'État.
A ce jour, 751 emplois francs ont été signés sur le territoire dont 84 en faveur des publics issus des parcours d'insertion.
Les associations et entreprises souhaitant émarger à ce dispositif sont invitées à se rapprocher dès à présent des services de Pôle-emploi, des missions locales, et de Cap emploi pour le dépôt des offres et la mise en relation avec les demandeurs d'emploi.




1.Posté par Dany le 26/10/2020 10:28

Il faut que le jeune reside dans un quartier bien precis. Une probabilité de 0, 025%.
Encore de la poudre aux yeux et une propagande electoraliste !

2.Posté par St pauloise le 26/10/2020 12:52

Ce n'est que du PIPO ce discours! Rien ne sortira de la caisse de l'Etat car les sois disant quartier prioritaire!!! Hummm il faut bien les chercher et allons savoir si le jeune habitant ds un quartier dit prioritaire à envie de bosser plutôt qu'un autre qui a vraiment besoin!!! Du type L'Eperon est classé prioritaire sauf que ce quartier est en plein booooommmmmm de DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes