Courrier des lecteurs

​Le Papi de Noël

Lundi 8 Janvier 2018 - 10:14

"Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître" chantait Aznavour dans la Bohême en évoquant Montmartre à Paris.

Dans mes bons souvenirs d'il y a plus de trente ans, je parlerai du Vieux Tangue, nom que s'était donné le vénérable Jacques Lougnon.
Dans sa propriété où il conservait jalousement ses bois de couleurs endémiques, il plantait aussi des jeunes plants de cryptomeria et une de ses plus grandes joies était d'en offrir à ses amis ou à sa famille pour fêter Noël, acte d'amour d'un vieux créole envers son prochain.

Ce qui était agréable, ce n'était pas que de recevoir le petit sapin, c'était de ressentir l'amour dans ce geste simple depuis le plan, au don, pour orner l'arbre symbolique dont les racines spirituelles remontent loin, si loin.

Un jour avec un ami soufi qui fêtait aussi la Noël pour ses enfants, nous prîmes deux arbres que nous avions attachés sur le toit du Combi.

Nous étions en période pré-cyclonique et la petite fourgonnette sur la route  en corniche faillit s'envoler sous les bourrasques du vent.

Au diable les intempéries, insouciants nous nous remettions à la grâce divine !

Je vous parle d'un temps où tout semblait possible, où les barrières administratives s'étaient envolées elles-aussi. C'était Noël à Petite France... Et les anges comme aujourd'hui chantaient la présence... Cette présence, celle qui caractérise Noël dans la ... tendre lumière.

03/01/2018
Christian Vittori
Lu 394 fois



1.Posté par A mon avis le 08/01/2018 16:31

Jacques Lougnon, un écologiste avant l'heure. Ses chroniques dans le JIR, pleines de bon sens, étaient toujours très intéressantes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?