MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​La souffrance des professionnels du social


- Publié le Lundi 5 Octobre 2020 à 11:15 | Lu 596 fois

Je vais vous conter un des dessous du secteur social que le public ne soupçonne pas. 

Comment peut-on imaginer des travailleurs sociaux accompagner un public en souffrance lorsque les professionnels sont eux-même en souffrance en raison d' une hiérarchie maltraitante ? 

Un certain ( sans doute de nombreux) service social d'une association dans le sud de l'île œuvre pour les personnes en difficulté. Une mission importante et louable. Ah le social ! A la tête de ce service, une équipe de direction. Le/la directeur-rice compétent-e me laisse pantois lorsque je sais que sa confiance se porte sur cet-te professionnel-le de sa haute sphère directionnelle, qui malgré les alertes de certains professionnels, sévit (et a sévi ailleurs) dans le service au gré de ses humeurs massacrantes. 

C'est en tant que partenaire social que je me suis interrogé lors d'une réunion de reflexion avec ladite personne. Des réflexions indécentes, des "putin" qui fusent discrètement mais qui s'entendent, un énervement ou agacement rapide, en somme aucun filtre. Des questions se posent lorsque l'on sait que ce professionnel exerce dans le social. Connu-e pour son caractère fort, j'apprends alors que des professionnels se plaignent et des partenaires ne souhaitent plus travailler non pas avec le service mais avec cette personne. Imaginant ce service avec cette personne et les difficultés existantes du social (manque de moyen, surcharge de travail etc) je n'ose imaginer la souffrance de certains de ces professionnels de terrain qui chaque jour font un travail extraordinaire avec les personnes qu'ils accompagnent.

Cela me fend le cœur de voir cela. Je suis heureux de bientôt quitter ce domaine avec ma retraite qui approche. Les temps changent, hélas dans le mauvais sens avec des petites reines et des petits rois en quête de pouvoir, avec des personnes en quête de puissance, des personnes se croyant tout permis, des personnes qui ont oublié l'essence même du social. Voilà à quoi peut ressembler certains établissements du social, où souvent la maltraitance n'est pas envers les usagers mais envers ceux qui sont en première ligne, les travailleurs sociaux. 

En espérant que ce courrier sera lu, le/la directeur-rice ( et ceux se sentant concernés) prendra ou pas conscience que le management et le bien-être des salariés est tout aussi important qu'une bonne maîtrise des dossiers du service ou de demandes de subvention. 




1.Posté par Une larme pour le cadet de mes soucis le 05/10/2020 19:25

En parlant de bonne maîtrise des dossiers du service ou de demandes de subvention
Et ça il s'y connaît le bougre.

Ha houi, En parlant de soutien c'est quand la lettre à la dizaine de salariés des musées de la Réunion licenciés ? Ils ont un cœur aussi

2.Posté par Disaknapoudi le 07/10/2020 16:25

Le Cadet est toujours écologiste ? Il a oublié de dire qu'il était au Conseil Régional, et que pendant ces dernières années, on a fini par l'oublier tellement qu'il a été actif !
Il ressurgit à quelques mois des élections régionales pour défendre son "bout graton", mais au fond de lui-même, il s'en fout royalement de nos gueules de contribuables qui nourrissent de nos impôts toute cette bande d'incompétents, lui compris !
Vivement 2021 pour virer avec perte et fracas cette classe politique qui tue la Réunion chaque jour, sous réserve que la classe moyenne de notre société s'accorde à réagir enfin et arrête de payer leurs impôts les yeux fermés !
Res la kaz le zour zélection i fini touzour par rekondui bane zincompétens, bane zalimenters :
oubli passa ! alon bouz in kou !

3.Posté par pravda le 08/10/2020 14:36

personne n'est obligé d'accepter le harcèlement.
à ceux qui sont concernés d'ester en justice, ou de démissionner.

les pleureurs, ça suffit !

4.Posté par Marion, Jonathan, Frank, etc... le 11/10/2020 21:33

Vous avez de la chance, vous irez bientôt vous reposer en espérant que d'autres collègues prendront la relève pour s'occuper des nécessiteux. Votre réflexion est d'actualité: beaucoup de travailleur-e-s sociaux se trouvent dans cette situation à subir les humeurs maltraitantes de leur hiérarchie dont certain-e-s viennent penser, se panser, se dé-penser sur le dos de leur équipe...Personne n'osera changer quoi que ce soit. Celui-celle qui ne se sent pas bien devra partir, mais en aucun cas la direction ne reconnaitra qu'elle a fait une erreur en embauchant un manager incompétent. Sauf si l'équipe entière se rebelle...Bon courage à tous les travailleur-e-s sociaux.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes