MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​La réforme territoriale et les conséquences majeures pour la fonction publique


- Publié le Lundi 1 Décembre 2014 à 10:44 | Lu 637 fois

C’est dans la nuit de 19 au 20 novembre que l’Assemblée Nationale a validé l’article 1er de la loi de réforme territoriale portant sur le nouveau découpage géographique des régions administratives.
Ainsi de 22 régions, le territoire national devrait être découpé en 13 régions à l’horizon 2016 si la loi de réforme territoriale est finalement votée dans son ensemble.

Certaines régions ne changeront pas  mais d’autres seront fusionnées.
C'est un véritable chamboulement administratif qui s'annonce, et il concernera bien entendu toutes les régions (fusionnées ou pas).
A ce nouveau paysage, il faut bien sûr ajouter la mise en place des Métropoles actée par la loi de janvier 2014 dite loi MAPAM.
Entre les métropoles, les supra-régions pilotées par de super Préfets aux pouvoirs élargis (y compris en terme de gestion des personnels), pas un service, pas une administration n’échapperont à ce grand chambardement.

Ce chamboulement ne sera pas sans conséquences pour les personnels de la fonction publique (quelque soit le versant) qui vont se trouver confrontés à un vaste plan de restructurations pouvant entrainer de nombreuses mobilités (pour la plupart forcées), et de profonds schémas de réorganisations et de mutualisation de certaines missions.
Les agents ne sont toujours pas sortis des affres de la RGPP remplacée par la MAP, que ce chantier s’annonce lourd de conséquence pour eux, d’autant plus que les débats vont s’ouvrir au parlement sur la loi NOTRE (Nouvelle organisation territoriale de la république).

C’est, nous le craignions vers une nouvelle REATE que nous nous dirigeons qui frappera à n’en pas douter tous les secteurs de la fonction publique. Pour rappel, la REATE  a été initiée dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP). Elle a réduit le nombre des directions départementales et régionales et confié le pilotage des politiques publiques au préfet de région.

Les conséquences pour les agents de la fonction publique et le citoyen seront catastrophiques :

- Les agents territoriaux en première ligne avec les transferts de compétence et la réorganisation autour des communautés de communes, des supra régions et des métropoles qui auront pour finalité de réduire le rôle des communes et des départements
- Les agents du secteur hospitalier avec une nouvelle articulation des ARS (sans compter la réforme de la santé que la que la Ministre va mettre rapidement en débat au parlement).
- Les agents de l’Etat qui, quelque que soit, leur administration, seront, d’une façon ou d’une autre percutés par ces nouveaux découpages qui forceront les services extérieurs à s’adapter en restructurant les différents services.

Solidaires a déjà présenté ces perspectives lors de diverses conférences de presse. Toutefois, désormais, les choses se précisent d’un point de vue politique et les conséquences se feront vite connaître.
Du côté de la fonction publique, les premiers échanges ont lieu avec l’administration pour anticiper et se projeter dans cette nouvelle géographie.
Dans le même temps, deux préfets sont chargés d’anticiper de façon expérimentale ces projets de fusion de directions ou de services.
Le Préfet de la Franche-Comté et celui de la Bourgogne ont été missionnés par Manuel Valls pour explorer les scénarios sur leur territoire.
De leurs côtés neuf inspections générales, sous la houlette de l’inspection générale de l’administration, s’attachent à imaginer les conséquences concrètes en terme de réorganisations matérielles de cette cartographie.
Du côté de l’avenir des personnels, c’est la formation spécialisée du Conseil commun qui a pour mission de travailler sur les incidences de tout cela sur le devenir des agents ....

Solidaires appelle très clairement à la vigilance car le risque est grand d’assister à un dépeçage des services publics et à une fragilisation des services de l’Etat sur les territoires.

De nombreux ministères sont déjà en train de faire l’état des lieux dans le cadre de la revue des missions pilotée par Thierry Mandon. Il n’est pas impossible que des consultations aient lieu sur les territoires mais il a fallu insister pour que les représentants des personnels y soient associés ... mais ce ne pas encore chose gagnée !
Tenons nous prêts à participer à ces auditions où nous pourrons faire tinter une autre musique.
Solidaires tire le signal d’alarme car l’année 2015 risque d’être très chaude pour les agents de la fonction publique.
Nous sommes prêts à agir et nous serons mobilisés pour débattre et contrer cette vision régressive de l’action publique sur les territoires qui risque d’être particulièrement nocive pour les personnels.

Pour Solidaires-Réunion,
Pascal Valiamin
Délégué régional




1.Posté par WTF le 01/12/2014 15:03

Belle prise de conscience chronologique ! D'un autre côté, il faut réformer (rationaliser les services publics et le mille feuille territorial), mais il est évident que depuis des années, quelque soit le sujet, les gouvernements passent en force.L'absence de dialogue humain et une constante, car sans doute on sait très bien qu'avec de la concertation, on avance pas...triste constat.

Néanmoins, votre prise de position met en éveille et suscite la garde. Soyons attentifs à tous ces chamboulements.

2.Posté par EXCLAVE le 02/12/2014 14:03

CHANGÉ OU CHANGE PAS , EN TOUKA LA FONCTION PUBLIK Y ROGARD A OU DEN BAS JUSKA EN HAUT , SOI LI FUZI AOU , OU SOI LI FÉ FAVORITISME , VOILA LA RÉALITÉ , SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes