MENU ZINFOS
Faits-divers

​Juste une histoire de doigt d’honneur : On s’est pas trompé de victime, là ?


Le ridicule tue-t-il ? Heureusement que non, car il y a des fois… Les forces en présence laissent à penser que la bêtise est l'une des choses les mieux partagées de la planète.

Par - Publié le Mercredi 2 Décembre 2020 à 08:58 | Lu 4355 fois

Grave erreur de casting

Face à face, dans le prétoire, victime et coupable sont bien mal assortis. D’un côté, F.G., 50 balais, 1m60 à tout casser, malingre pour ne pas dire maigre, mais véhément quand même. La victime, éplorée, tête basse, A.T., est un grand balaise de 1m80 avec des biceps comac, moniteur de tae kwon do. Pour les non-initiés, le tae kwon do, art martial coréen, un des plus rudes, dans lequel les assauts se terminent obligatoirement par ko, excusez du peu. Là déjà, on se demande si le metteur en scène ne s’est pas gourré grave dans son casting.

Car on voit mal le petit flanquer à sa victime une trouille du Tonnerre de Brest. Et pourtant … F.G. est accusé ni plus ni moins que d’avoir harcelé, de 2017 à 2018, son adversaire, "par des propos et comportements ayant pour effet une dégradation des conditions de vie altérant sa santé". Pour faire bon poids, on lui reproche aussi des appels téléphoniques malveillants réitérés à l’épouse de la "victime" (!)

Diable ! Quel dangereux criminel que voici !

En fin de compte, on est juste sur une affaire de cocufiage dans laquelle l’encorné n’est autre que… l’accusé.
L’affaire commence au Guillaume en mars 2017. L’accusé, F.G., préside aux destinées du club de tae kwon do du coin. Il réussit à faire nommer en guise de trésorière son épouse, Ce qui revient à « mette lo chat’ po veille la graisse » : l’épouse tombe vite sous le charme de l’entraîneur, A.T. "Que voulez-vous qu’il fît contre deux ?" aurait dit ce bon vieux Pierre. "Qu’il pérît ou qu’une noble colère alors le submergeât".

"Prédateur sexuel" ?

Là commence le soi-disant harcèlement ci-dessus évoqué. Ne pouvant décemment pas aller assommer l’entraîneur (on voit pourquoi), F.G. va passer et repasser devant le camion-pizza de son adversaire en brandissant des doigts d’honneur à en attraper des crampes phalangistes. En proférant quelques insultes de bon aloi en direction des fils de A.T., lesquels s’occupent de la clientèle pendant que papa apprend à ses ouailles comment taper efficacement sur la gueule de quelqu’un qui ne vous a rien fait ! Tant et si bien que les fistons du tae kwondokiste, mortifiés, humiliés, finissent par ne plus venir au boulot car ces agissements se passent devant la clientèle.

Provocations et autres insultes du style "allé fé bourre a ou" et autres "viens bataille si ou na courage", n’ont rien fait pour améliorer l’ambiance. Ces simagrées n’obtiennent pas l’effet escompté : l’épouse de F.G. continue de préférer les bras du cogneur à ceux de son légitime époux. F.G. imagine alors un autre stratagème pour récupérer une épouse qu’il continue d’aimer malgré ses difficultés grandissante à passer les portes …

C’est assez astucieux, faut bien reconnaître. F.G. va placarder dans tous les coins et recoins de la localité, y compris su des pieds’ bois, des affiches traitant le cogneur de "prédateur sexuel". Fallait y penser. Pour faire bon poids, il va aussi téléphoner un certain nombre de fois à l’épouse de l’homme qui le bafoue, pour lui apprendre les agissements de son illégitime.

Vaudeville à la Sacha Guitry

L’épouse de A.T. finit par le quitter… très provisoirement. F.G. sollicite une entrevue avec son ennemi "pour essayer d’arranger les choses ; je voulais juste que ma femme revienne car je l’aime". Au cours de l’entrevue, "lu la promis lu arrête avec ma femme, la demande à mwin pardon… mais zot’ la continué !".

Doigts d’honneur, provocations et affichages sauvages reprennent donc de plus belle. Jusqu’au jour où, désespéré de ne pouvoir faire cesser les agissements d’un homme qu’il ne peut décemment pas abrutir de coups, A.T. finit par porter plainte, s’appuyant sur un document médical attestant qu’effectivement, il a le moral en baisse. Ce que la loi appelle "dégradation des conditions de vie altérant la santé". Qu’en termes élégants…

L’histoire ne dit pas si les gendarmes du Guillaume se sont pliés de rire devant ce vaudeville à la Sacha Guitry… en plus ridicule. Ce que les enquêteurs ont moins apprécié, c’est que l’accusé "aurait" dit à sa "victime" (!) : "Ou va fini comme out’ papa !". Lequel papa, voici fort longtemps, aurait très mal encaissé un coup de fusil venu d’on-ne-sait où.

Me Payen, très en verve, alors que l’avocate de la partie civile "tentait bien mais un peu tard" de faire plaindre son client, s’est exclamé : "Il a été harcelé ? Selon ses dires, c’est la femme qui l’aurait provoqué, le pôôôvre !". Or, cette malheureuse "victime" résiste à tout sauf à une tentation. D’où jambes en l’air et toute cette sorte de choses.
Me Payen, sans excuser vraiment son client, a mis en avant le fait que ce dernier faisait confiance au grand costaud, lequel n’a eu de cesse que de lui piquer sa femme, au propre et au figuré. Quant au traumatisme, "voyez les gabarits en présence !".

Un an avec sursis pour la forme ; verdict prononcé sans rire.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais ... le 02/12/2020 10:45

Du grand Benard... 👍

2.Posté par justedubonsens le 02/12/2020 11:03

Sans aucun doute la truculence de Maître Bénard prête à rire, mais il n'est pas sans savoir que si le "maître" taekwendotiste comme il le dit, ne peut se permettre, sous peine de perdre sa licence et donc son enseignement s'il venait à frapper la "faible" créature casse burnes.
Si la femme du provocateur préfère le cabot du monsieur musclé, il est difficile pour ce dernier de s'y soustraire après lui avoir fait goûter les fruits du pêché dont elle ne semble pas se lasser.
Aussi, je ne doute pas que meurtri dans son amour propre le "musclé" a dû se résoudre à cette extrémité en allant crier son malheur auprès des pandores.

3.Posté par MT le 02/12/2020 11:12

Probablement que dans cette affaire on a d'un côté un "créole au sang chaud" qui malgré son faible gabarit n'a peur depersonne et de l'autre un pratiquant d'art martial qui a respecté la deontologie en ne se servant pas de son art pour se défendre, ce qui est tout à son honneur.

4.Posté par Kev le 02/12/2020 12:02

Donc la victime c'est celui qui fait chier les autres juste parce qu'il est plus petit et plus maigre que l'autre ? Le mec en face a pas réagit au insulte et tout ça mais vous le traitez comme une personne qui abuse de sa force alors que c'est pas le cas..article pas objectif écrit par un cocu surement

5.Posté par Lemetropole le 02/12/2020 12:43

C'est encore plus vrai ici bas....

6.Posté par Julien le 02/12/2020 12:53

Dommage votre parti pris et votre ironie déplacée

7.Posté par Roberto le 02/12/2020 14:34

M. Benard, vous écrivez:

le tae kwon do, art martial coréen, un des plus rudes:
Jugement très subjectif, on peut sérieusement en discuter!


dans lequel les assauts se terminent obligatoirement par ko,
Faux, archi faux! même sans connaitre l'activité, si on réfléchit 2 secondes...comment finir OBLIGATOIREMENT un combat par un KO????

8.Posté par Jerome A le 02/12/2020 14:49

J’apprécie ce site d’infos qui permet aux lecteurs de s’exprimer. Je reste pantois devant cet article, ce partie pris...pourtant ce qui est décrit est bel et bien du harcèlement et de la diffamation! Quand on est costaud et fort, on n’a pas droit à l’aide de la justice? Ce monsieur aurait-il dû aller casser la gueule d’un plus faible que lui qui l’insulte?! Ps: si ma femme en aime un autre, on se sépare c’est tout. Une relation qui foire ça arrive.. harceler ainsi est vraiment minable

9.Posté par Rbl Joe le 03/12/2020 10:41

J'ai lu l'article et je suis désagrément surprise par le style de l'auteur. Jeux de mots déplacer et manière d'interpréter les faits. Un homme bien bâti qui sait se défendre, qui fait le choix de ne pas agir avec la violence. Empreinter la voie légales est noble. Même les histoires de cul que vous lui prêter m'enleveront rien a son panache. Ce qui est honteux pour certains et admirable pour d'autres.

10.Posté par Fred B le 03/12/2020 16:54

Comme dit post 1- ouais, du Grand Bénar(e) avec une vraie incendie littéraire.    ',-D

"Crampe phalangiste", je retiendrai.....surtout que ça arrive souvent après l'amo..
Je sais...je n'ai aucun doigté. ',-D

"...malgré ses difficultés grandissantes à passer les portes ...". Très amusant mais cela sentirait-il un parfum de vécu et de revanche ?

Finalement, on comprend mieux la situation. Le vieux maigre sait que si le jeune balaise le frappe, il peut perdre sa tête certes .... mais l'autre peut doublement perdre sa licence de combat et la clientèle de son resto, donc il va en profiter au maximum en espérant que l'autre craque, le frappe, et perde tout.
C'est un peu prévisible, il a beaucoup souffert, il veut faire souffrir tout le monde et quand on est pratiquant d'arts martiaux,  on est plus facilement "gros coeur".
Sa vengeance est parfaite mais cruelle.  Rien de pire que le harcèlement surtout en public, c'est un cancer psychique.
Bravo au sang-froid du jeune harcelé.

"L'ancien" a un travail très difficile à faire sur lui, il a le style ancienne génération. Comprendre pourquoi sa femme le trompe. Est-ce sa faute à lui ? Y a-t-il  tout simplement une grande différence d'âge entre les 2 ?
S'il l'aime, il n'y a pas le choix, ou s'améliorer  et être moins rigide dans la vie de tous les jours, ou bien fermer un peu les yeux mais établir des règles de discrétion avec elle.

L'histoire nous dira-t-elle s'il récupérera sa femme .... totalement ( la tête est là mais les jambes ?,  un trou noir (hum!) dans l'espace-temps ? )    ',-D

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes