MENU ZINFOS
Société

​Journal d’un misanthrope


Par Mohamed AÏT-AARAB - Publié le Mercredi 7 Avril 2021 à 13:00 | Lu 1296 fois

Samedi 24 mars 2081

Amélie Dorendeu, la présidente de la république, vient d’annoncer le 33e confinement depuis le déclenchement de la pandémie du Coronavirus en 2020. Écoles, collèges et lycées ne seront pas affectés par ces nouvelles restrictions car, depuis 15 ans maintenant, ils n’accueillent plus que les enfants de soignants, pompiers, policiers et gendarmes. L’enseignement à distance est la règle pour tous les élèves et pour tous les étudiants, décision prise lors du deuxième quinquennat de Florian Le Pen. À l’exception de quelques grandes enseignes de restauration rapide, bars et restaurant ont tous fait faillite et ont totalement disparu de l’espace public, il y a de cela une bonne trentaine d’années. Les grandes surfaces, outre les produits alimentaires, ont l’autorisation de vendre vêtements et chaussures, livres et DVD, jeux vidéo, plus aucun commerce de proximité ne proposant ce type de produits.

Les plus jeunes qui ne connaissent que la vie semi confinée ignorent ce qu’est un cinéma, un théâtre, une salle de concert, un stade de rugby… Netflix a dépassé le milliard d’abonnés l’année dernière et Canal plus a créé sa 42e chaîne de sport, consacrée celle-ci à l’e-sport.

Nous sommes donc repartis pour 3 mois (renouvelables par reconduction unilatérale) de restrictions de déplacement, d’attestations et d’annonces hebdomadaires sur la nouvelle version du Sanofi-Bharat Biotex, le vaccin dont on dit qu’il est plus efficace que le Pfizer-Spoutnik contre le variant pachtoune.

J’avoue que devoir une nouvelle fois passer mes journées cloitrés ne me gêne pas outre mesure. Depuis mon départ à la retraite, à l’âge de 75 ans (c’est la loi maintenant), j’ai fait mienne la pensée de Pascal : « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre ».

Et sortir, pour faire quoi ? Nos déplacements sont limités dans un rayon de 5 km autour du domicile. Et mes contemporains m’insupportent au plus haut point. L’individualisme naissant au début du XXIe siècle a pris des proportions sidérantes. Il est bien mort et enterré le vivre-ensemble de notre enfance. La crise sanitaire, économique et politique a réveillé les plus bas instincts de l’être humain. La semaine dernière, quatre dockers ont été violemment pris à partie : des individus ont volé un conteneur remplis de boites de conserves. Et ce type d’agressions ne cesse de se multiplier, dans les grandes surfaces, les entrepôts, même chez les particuliers.
En Île-de-France, l’état d’urgence a été déclaré la semaine dernière tant la situation sécuritaire devenait critique.

C’est toujours dans les situations de crise, lorsque l’humanité sombre que les démons surgissent ; heureusement, dans ces mêmes circonstances, apparaissent aussi de grandes âmes, des justes et des humanistes.
Un appel visio via Signal… sans doute mes petits-enfants !     




1.Posté par Mwin la pa di le 07/04/2021 14:28

C'est une véritablement mise au propre...

2.Posté par Meme pas en reve le 07/04/2021 15:34

Pas tres malin...et pas vrailent drole..en gros texte inutile et dangereux...

3.Posté par L'Ardéchoise le 07/04/2021 15:57

Tous les ingrédients y sont !
Vision triste et noire, ce que j'ai préféré c'est le passage sur l'individualisme qui n'attendra peut-être pas 2081 pour exister...
D'ici là, j'aurai sans nul doute "sucré les fraises" puis "rejoint les verts pâturages", mais je ne suis pas pressée et et vais mettre un zeste d'optimisme dans cette représentation de notre vie future.

4.Posté par Marie le 08/04/2021 08:57

Un tableau bien noir mais tout à fait plausible car il y en aura d'autres de virus. La faute à qui? A nous bien sûr, à notre mode de vie, de consommation. On ne peut pas détruire la nature impunément. Il y a toujours un revers de la médaille. Il faut juste assumer ses erreurs.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes