MENU ZINFOS
Faits-divers

​Injures raciales à l'encontre des Réunionnais : Le procès de Brigitte Bardot renvoyé


Après sa lettre cinglante envoyée au préfet de La Réunion en 2019, qui avait suscité la polémique, Brigitte Bardot devait se présenter devant les juges du tribunal correctionnel de Saint-Denis ce jeudi. L’audience est finalement renvoyée au 4 février 2021.

Par Charlotte Lebreton - Publié le Jeudi 3 Septembre 2020 à 07:50 | Lu 2810 fois

Des "autochtones qui ont gardé leurs gènes de sauvages", voici comment Brigitte Bardot qualifiait les Réunionnais dans une lettre ouverte adressée au préfet de la Réunion, en mars 2019. Sous couvert de défendre la cause animale, la fondatrice de l'association de protection animale portant son nom a multiplié les propos racistes :  "barbarie que les Réunionnais exercent sur les animaux", "réminiscences de cannibalisme des siècles passés", "honte de cette île, de la sauvagerie qui y règne encore", "population dégénérée", "traditions barbares qui sont leurs souches", "île démoniaque"… 

Suite à ces déclarations choc et à la demande de la ministre des Outre-mer, le préfet de La Réunion avait saisi le procureur de La République. Ce dernier avait dès lors ouvert une information judiciaire pour "injures raciales" à l’encontre de Brigitte Bardot. 

La citation à comparaître n'a pas été transmise dans les temps

Dans une ordonnance rendue le 30 avril dernier, le juge d'instruction saisi par le parquet de Saint-Denis avait décidé du renvoi de la présidente de la fondation Bardot devant le tribunal correctionnel. Il avait retenu à l’appui de cette décision "des expressions outrageantes, des termes de mépris ou des invectives" tenues à l’encontre des Réunionnais. 

Brigitte Bardot, ou du moins ses avocats, devaient s’expliquer devant les juges ce jeudi 3 septembre. Finalement, l’audience est renvoyée au 4 février 2021. Et ce au motif que la citation à comparaître, qui devait être délivrée par le parquet de Paris à Brigitte Bardot et à son responsable de communication Bruno Jacquelin - lui aussi poursuivi -  à la demande du ministère public de Saint-Denis, n'a pas été transmise dans les temps.

Pour ces faits, Brigitte Bardot risque un an de prison et 45 000 euros d’amende.




1.Posté par Zarin le 03/09/2020 09:43

Brigitte bardot

Brigitte Bardot, Bardot
Brigitte Bardot, bravo!
Aucune fille au monde
N’est aussi sympa que toi
Brigitte Bardot, Bardot
Brigitte Bardot, bravo!
Pour toi, toutes les secondes
Chaque homme a le cœur qui bat
......
BB, BB, BB
Por que é que todo mundo
Olha tanto pra você?

Será pelo pé? - Não é
Será o nariz? - Não é
Será o tornozelo? - Não é
Será o cotovelo? - Não é
......

DARIO MORENO

2.Posté par La reunion le 03/09/2020 09:43

Euh! Mett ça en ouverture page lé violent Dupuy grand matin change svp ta vue sa gueule!!!! I fé peur

3.Posté par Bambino le 03/09/2020 09:49

Tout ce que le peuple i demande, c'est de condamner ces propos insultants et son auteure, en dissuadant toute récidive.

4.Posté par jean le 03/09/2020 10:01

VIVE DARIO

5.Posté par Ah la la le 03/09/2020 10:12

un ado agressé devant un lycée en raison du COVID 19, machoire fracturée, aux urgences. les gens sont fous à La Réunion. bientôt il y aura des fous qui tueront des gens parce qu'ils sont malades.
heureusement que les endroits covidés n'ont pas été divulgués, car ils auraient eu des meurtres tellement des gens n'ont pas de cerveaux.

6.Posté par MT CRISTO le 03/09/2020 10:28

Le blasphème est-il autorisé ? Alors pas de procès.

7.Posté par La misere le 03/09/2020 11:02

Ouep sa alimente les torchons à scandale...après quand on a rien d'autres a foutre....surement ici n'a poin marmaille na poin travail na poin rôle fau bien occup a zote....beh fé pitié.....

8.Posté par maccoy le 03/09/2020 13:31

c'est quoi la race "Réunionnais"?

9.Posté par Carol MARTIN le 03/09/2020 14:55

8.Posté par maccoy le 03/09/2020 13:31**** pourtant....................................

10.Posté par suppositoire le 03/09/2020 15:27

Deux vieilles discutent sur un banc

La première dit à l'autre : toute ma vie j'ai voulu ressembler à Brigitte Bardot

Et le seconde lui répond : c'est bon, tu lui ressembles maintenant !

11.Posté par Bambino le 03/09/2020 16:49

8 maccoy
Tourne a ou de l'autre côté quand ou pose la question. C'est pas les victimes qui faut interroger. Y faut demande a lu qui lu visait. L'été clair pourtant.

12.Posté par Lulu le 03/09/2020 17:22

à l'inverse nous on peut insulter c'est normal...., merci au post 7 pour votre post qui se trouve être le plus réaliste......!

13.Posté par blacko le 03/09/2020 17:31

Le traitement des animaux est vraiment la "honte de cette île"
Entre les maltraitances, les abandons, quand est-ce que les politiciens locaux vont prendre la mesure de la détresse animale à la Reunion?

Chaque animal doit avoir sa carte d'identité, avec nom du propriétaire, prendre un animal est une responsabilité, il faut réfléchir avant de s'engager.
Un animal n'est pas un objet.

BB ne vise pas la population globale, mais les auteurs de violences.

14.Posté par Nono le 03/09/2020 20:48

Nous ça va, on peut patienter quelques années encore....

15.Posté par Bambino le 03/09/2020 21:34

13 blacko
C'est quoi ce pseudo ? Le traitement des animaux en France lé pire encore. Balaye devant out porte avant.
Alala un autre pour nourrir le ver. Relire les mots utilisés. C'était un courrier. Elle l'avait le temps de réfléchir avant d'envoyer.
Lé clair.

16.Posté par Jack depuis smartphone le 03/09/2020 22:01

Et la maltraitance sur les chevaux mutilés en métropole. Pourquoi on en parle pas??

17.Posté par Romaricgilles le 03/09/2020 22:03

Alores quelles les lembasadrices de st tropez et marraines des porschistes bb sites plait justes évite de citer la réunion cest regrettant de lavoires dit bb je serait prêt a défendre la marques porsche site bb je soutien bb justes un.mot l'excuse

18.Posté par Ouais... le 04/09/2020 06:20

Cette dame, souffre d'une image médiatique très négative, il n est pas rare d entendre des chroniqueurs des humoriste,en parler en faisant d elle une caricature extrémiste de la cause animal, ce qui reflète une certaine vérité. elle est coutumière de ce genre de propos, c est son fond de commerce, ici les reunionnais se sont retrouvé pris dans un amalgame sociaux culturels. En fait cette dame âgée n à plus aucune tolérance, aucune patience et est devenue raciste et là ce mot prend tout son sens, car elle déteste les gens qui ne sont pas comme elle, au profit des animaux (qui ont besoin de défenseur). En gros si un fou vous traite de débile, soyez bienveillant...

19.Posté par La reunion le 04/09/2020 07:08

Post15et16 je vous aime👍👍👍👍👏👏👏

20.Posté par Lulu le 04/09/2020 08:24

à 16.Posté par Jack depuis smartphone le 03/09/2020 22:01 et 15.Posté par Bambino le 03/09/2020 21:34 si j'ai bien compris, comme ailleurs cela se fait, donc NORMAL que nous aussi NOUS QUI SOMMES SOIT DISANT.......CIVILISES qu'on fasse pareil:!
ceci dit ce sentent concernés par les insultes de BB que ceux qui ont quelque chose à se reprocher sur la maltraitance animale, cela aussi c'est clair!
Quand à ceux qui s'en prennent à son physique, je vous souhaitent de vieillir en beauté.....dommage qu'on ne puisse voir vos tronches actuelles, cela pourrait déjà nous donner une vision de la suite.!

21.Posté par Bambino le 04/09/2020 11:17

20 Lulu

Lé joli out ti nom.
Bon, allons explique le pourquoi du comment.

Construction du post 16:
- une introduction qui lance un jugement de valeur. Ce moune lé attaché(e) à la cause animale et lé une bonne chose. Mais l'affirmation lé gratuite et infondée parce que nous aussi nous lé sensible a cette cause et que un tas de gens y essaie de faire un naffair.
- le 1er paragraphe i traduit son ignorance des affaires locales. Les multiples attaques de chiens errants ou divaguant la déjà posé cette démarche, surtout quand les intéressés la compris zot responsabilités civile et pénale.
- le paragraphe 2 i rappelle des obligations, déjà en vigueur comme sur tout le territoire.
- la conclusion i lance une défense des propos inacceptables pour lesquels son auteure i doit passer en jugement.

Pour sat i veut comprendre comment deux trois certains i baise not gueule, voici l'analyse:
La phrase d'appel (en intro) i serve à allume le lecteur. La tête le moune i commence chauffer et lu attend à lu à fout un baisement en retour. Ici, l'auteure i annonce la couleur (si mi peut dire).
Les deux parties suivantes, c'est des généralités, pour entrainer une adhésion aux arguments, bien que ce soit pas la motivation de l'intervention.
La vraie motivation lé en conclusion: une fois que not coco la fini chauffé par l'introduction, que nous la approuvé le développement, nous finit peut-être par dire que la conclusion lé acceptable, mais c'est PAS le cas.
Son conclusion c'est quoi ? Lu minore, lu relativise, lu essaie de justifier l'intolérable: le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit !

Et a ou, ti Lulu, ou fé pareil: un moune i jure mon couleur et mi doit laisse a li faire ? Li jure mon bann familles, voisins, amis et i faut mi dit pas rien, parce que certains y voudrait qu'on "ce sentent concernés par les insultes" ? Out tête lé fré ou quoi ?

Moin lé pas concerné par la maltraitance, au sens que ou entend, moin lé concerné quand mi voit un zanimo souffrir.

A propos de maltraitance, la souffrance lé la même, que le zanimo y soit gros ou petit. Quoçà ou dirait si mi dit a ou que chaque année néna certains i tue HORRIBLEMENT 50 millions (50.000.000) de ti zanimo en passant bana VIVANT dans une grosse broyeuse mécanique ? Que sur les 20 dernières années, i fait à nous 50 millions x 20 = 1000 millions (un milliard) de ti zanimo que zot y broie VIVANTS.
Excuse mon pardon, mais nous fé pas çà ici
Y se passe dans bann pays la fré (en France et deux trois pays européens)

https://www.notre-planete.info/actualites/2073-poussins-broyes-vivants-oeufs

Mon conclusion: nous néna encore beaucoup d'efforts a faire ici, surtout face à bann la M4 qui abandonne zot zanimo quand zot i sava en vacances "hors du département" par exemple. Mais nous lé conscient de tout ça, c'est un travail engagé depuis un bon moment déjà.
Et a zot, à part faire l'amontreur, quoi zot y fé de bon ? Les vidéos de L214 lé tourné ouçà encore ?

Bon. I gentil ti mot pour finir. Même si moin la rien dit su sa "tronche", i vaut mieux ou voit pas la mienne: ou pourrait apprécier. Sérieux.

22.Posté par Carol MARTIN le 04/09/2020 11:50

18.Posté par Ouais... le 04/09/2020 06:20*****comme beaucoup d iliens qui eux pourtant ne sont pas vieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

23.Posté par Jungle le 04/09/2020 12:05

Bah si je commençais à m'occuper de tous les glands qui n'ont aucun respect pour mes origines ma culture couleur de peaux etc etc bin je ferais rien de mes journées....si je lirais zinfo974

24.Posté par Bambino le 04/09/2020 12:55

Mi parlait du post 13 (pas le 16) évidemment
13.Posté par blacko le 03/09/2020 17:31

Lulu la trouble à moi

25.Posté par Nono le 04/09/2020 13:46

@21
"Excuse mon pardon, mais nous fé pas çà ici
Y se passe dans bann pays la fré (en France et deux trois pays européens)"

Nou fé pas ça, nou achete !

www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/video-poulet-les-restes-de-l-industrie-expedies-dans-les-dom_3211885.html

Pour aller plus loin, ci dessous un très bon texte d'Yves Bonnardel, militant de la cause animale, sur certaines dérives de personnes bien intentionnées. A bon entendeur !

"Je suis moins préoccupé par la présence, aujourd’hui extrêmement minoritaire, de groupes
d'extrême-droite au sein du mouvement animaliste, ou par l'existence de personnalités comme
Brigitte Bardot, que par la forte présence qu'on y trouve d'idées et de modes d’être foncièrement
réactionnaires, qui sont le creuset naturel de l'extrême-droite, de ce rapport au monde fasciste qui
est bien plus développé que l'extrême-droite elle-même, mais qui est au final bien plus dangereux.


Je ne sais pas s’il y a plus de sensibilités et de postures réactionnaires dans le milieu animaliste que
dans le reste de la population ; mais ça ne m’étonnerait qu’à moitié, notamment parce qu’une des
caractéristiques, à mon avis, de la sensibilité réactionnaire, est de vouloir trouver des coupables et
les punir, exercer une violence (même symbolique) à leur égard, et par là-même nous permettre
implicitement de nous distinguer d’eux comme des « justes ». Or, les enfants et les animaux sont les
victimes par excellence, celles qui sont réputées spécifiquement innocentes (comme si des victimes
humaines et adultes ne l’étaient pas !), qui donnent en conséquences des coupables idéaux : d’autant
plus coupables que leurs victimes étaient innocentes ! Donc, des bourreaux qui méritent d’autant
plus d’être dénoncés, stigmatisés, « rabaissés », ravalés à un rang d’inhumains, déchus de leur
humanité (exclus de la communauté). Ce qui permet aux personnes qui s’érigent en juges (avant
que de s’ériger en justicières) de se hausser, elles, en position de dominance (morale). Or,
l’indignation qui rabaisse et qui crie vengeance étaient une caractéristique très importante de ce que
j’appelle « défense animale », qui représente la sensibilité animaliste qui existait avant la naissance
du mouvement antispéciste. La défense animale existe toujours, bien vivace, en tant donc que mode
d’être au monde, mode de rapport très émotionnel et surtout très moraliste à la question animale. La
défense animale s’intéresse traditionnellement plus aux animaux de compagnie qu’aux animaux
« de boucherie » ou aux poissons, et plus aux « abus » et mauvais traitements qu’à l’usage courant,
normal, structurel, des animaux.


Je vais présenter quelques traits spécifiques que je considère comme particulièrement
réactionnaires, dans quelque milieu que ce soit. En particulier :

1- La croyance et l'adhésion en un ordre « social », « naturel » ou « divin », mais tout aussi bien
« moral », qui serait vénérable... C’est ce que j’appelle le holisme : c'est la totalité et son « ordre »
(social, ou naturel ou moral...) qui importent et auxquels les individus doivent sacrifier. Le
naturalisme notamment semble bien constituer le socle mystique sur lequel s'est bâti notre
civilisation contemporaine : vénération donc pour la nature, pour le retour à la pureté d'un monde
pré-humain, modèle, juste, infaillible, etc. La nationalisme de même, ou l’ordre « blanc » ou
masculin, etc.

2- La volonté panique de maintenir les frontières (nationales, de genre, d’âge, d’espèce, etc.) et les
hiérarchies : chacun à sa juste place, sous peine de chaos. Dans le mouvement animaliste comme
ailleurs existe une volonté de différencier à tout prix les humains des autres animaux, de bien
marquer la différence et la hiérarchie. Une bonne illustration a été le lynchage (verbal) dont a été
victime Peter Singer après avoir écrit un texte sur la zoophilie, qui n’était pas un texte « prozoophilie»,
mais qui s’interrogeait sur l’opprobe jetée sur cette pratique dans des sociétés qui
étaient par ailleurs prêtes à faire souffrir et massacrer des myriades d’êtres sentients uniquement
pour le plaisir frivole de goûter leurs chairs. Il a été trainé dans la boue avec une rare violence –
dans le milieu animaliste ! – sans qu’aucune réponse argumentée de sa part ne puisse apaiser la
« légitime colère des justes »


3- La vénération de l’« action », de la violence, de la force et du « droit du plus fort », de la « loi de
la jungle », de la prédation, et finalement de la soumission des faibles à l'ordre des forts... L’éloge
de la violence est lié bien souvent à la « défense de l’ordre » ; les « gardiens de l’ordre » semblent
en quelque sorte proclamer à la face du monde l’importance et la sacralité de celui-ci d’autant plus
que la répression est sévère à l’encontre de ceux qui font « désordre ».

4- L'idéologie de la responsabilité/culpabilité/criminalité qui voudrait que les "fautifs" n'aient plus
droit à voir leurs intérêts pris en compte, contrairement aux "innocents". Récemment, j’entendais un
animaliste "non fasciste" revendiquer hautement qu'on devrait faire de l'expérimentation sur les
pédophiles et assassins d'enfants plutôt que sur les animaux, par exemple... C'est simplement ce que
j'appelle du fascisme ordinaire. Notre société est très profondément ancrée sur cette distinction entre
« innocents » et « coupables » ou « fautifs ». Tous les massacres sont précédés d’une
« culpabilisation » des groupes à détruire, les massacreurs se voyant eux-mêmes comme des
innocents ou comme des justes se défendant légitimement.


5- La volonté de trouver des bouc-émissaires, origine de tout le mal. Pour des fascistes, ce peuvent
être des « étrangers », ou des « dégénérés », qui sont de la vermine ou des cancers ; pour des
animalistes, les vivisecteurs ou les aficionados sont des monstres, inhumains et bestiaux, la honte de
l’humanité, etc. ; pour des antifascistes, ce sont les fascistes qui tiennent ce rôle-là, qui sont des rats,
des porcs, etc. Cela débouche vite fait sur la démonisation : le bouc-émissaire est le diable, tout ce
qu’il fait est mauvais et à rejeter, et le fréquenter de quelque façon que ce soit, c’est se laisser
contaminer et devenir contaminant.


6- La hantise de la contamination, de l'impureté : pour les fascistes, il ne faut rien avoir à faire avec
des individus des races inférieures ou avec des « décadents contre-nature » ; pour certains
(heureusement rares) végans puristes, avec des végétariens (impurs) ou des mangeurs de viande ;
pour la plupart des antifascistes, avec des fascistes, etc. Bref, selon cette option particulièrement
défaitiste, l'ivraie est toujours susceptible de pourrir le bon grain, s'il y a par malheur contact. Pour
ma part, je préfère penser (avec tout de même une certaine expérience) qu'on peut changer les idées
des gens dans le bon sens et non nécessairement sortir soi-même "gangréné" de discussions avec
des gens déclarés (par qui, pour qui ?) "infréquentables".


7- A chaque fois, on trouve une confusion entre individu et groupe ou catégorie (espèce, genre,
nationalité, classe...) (et éventuellement, entre niveau individuel et niveau collectif) ; on la retrouve
partout, à toutes les sauces. Elle est une source première de ce qu'on pourrait appeler une pensée
"fasciste". L’étranger est réduit à son caractère d’étranger, devient un représentant du groupe
étranger (extérieur, hostile…) des étrangers. Les animaux sont perçus commes des spécimens
indifférenciés de leur espèce, de même que les racisés de leur race, et les femmes de leur sexe. Le
vegan, le végétarien ou le « viandiste » sont placés dans les cases collectives correspondantes, et se
voient décerner tel ou tel prix ou mépris. Etc.


8- On peut résumer une bonne partie de ce qui précède par le positionnement identitaire/
communautaire qui se soucie de mettre en avant un "nous" et un "eux". Un tel positionnement de
nature identitaire a des conséquences anti-politiques : il génère des façons de militer qui sont
déviées de leur but affiché et qui ne favorisent guère l'émergence d'un monde nouveau meilleur...
Le positionnement identitaire vegan, par exemple, postule qu’être vegan est une marque de
supériorité (morale)… La recherche de gratification identitaire maintient l’illusion d’agir pour les
animaux, mais nombre de vegans en fait se cantonnent à tenter de convaincre les autres de la
supériorité morale de leur propre parti-pris et ne sortent guère de leur groupe de référence où ils se
confortent mutuellement dans leur bonne conscience et font peu pour changer la société qui
organise l’oppression des non-humains. On retrouve les mêmes obstacles dans tous les mouvements
minoritaires, qui peuvent du coup générer un élitisme qui devient en lui-même attractif si l’on
décide de faire partie du groupe et tout à fait répulsif pour tout autre.


9- Dans un autre domaine, l'hostilité à la science (en particulier, dans le mouvement antivivisection)
est en fin de compte une bonne illustration d’une hostilité fréquente à l'appel à la
raison, aux arguments, et au final à l'éthique. Plus généralement, l’hostilité au discours logique,
argumentatif, raisonné. L’exaltation de l’indignation, qui « prouve » que la personne qui s’indigne
est du bon côté d’une frontière morale. L’éloge de l’action, opposée stupidement à la réflexion, va
dans le même sens.


Et, ce qui relie le tout : la bonne conscience, la volonté de bonne conscience qui est la condition
nécessaire à tout fascisme, et qu'on trouve au moins aussi développée "à gauche" qu'à l'extrême droite."

26.Posté par Lulu le 04/09/2020 14:02

post 21 Banbino moi l'a bcp rigolé en lisant vot post en créole surtout moi la mi du temps pour déchiffrer mais lé arrivé à lire, en tout état de cause mi préfère caus créole qu'écrire en créole!

Même si nous n'avons pas la même opinion j'ai quand même apprécié votre humour, Jardinot n'a qu'à bien se tenir....il a un concurrent dans ce domaine !

27.Posté par Bambino le 04/09/2020 15:41

25 Nono
1- moin lé pas écolo, même si moin néna le profond respect de la Nature.
1 bis- moin lé pas animaliste, ni quoi que ce soit qui y approche. Bana y adore, souvent sans savoir, une conception de Gaïa étrangère à l'héritage historique.
Néna ici un Jack que lé végan: mi respecte a lu parce que lu lé tranquille, i embête pas personne. C'est peut être celui que la causé.
1 ter- moin lé pas bien intentionné, ni mal non plus (Et ni indépendantiste, pour sat i pose à zot encore la question). I faut juste pas fé chié a moin. Lé pareil pour zot.
2- moin lé entièrement d'accord avec out texte.
3- pourquoi les gens i achète cette merde ? Parce que, si zot l'avait les moyens, bana n'aurait acheté du poulet soigné en plein air et nourrit aux grains. Ou croit qui suffit de décréter pour changer les choses ?
4- pour out information, i fé moins de deux ans que certains groupes l'a venu installe à zot ici. C'est des parasites qui aime foutre le bordel et figure à ou que zot seule philosophie, c'est de remplacer les pions par sat zot ! De temps en temps bana i sava "mène une action" en France, après bana i revient au chaud.

***méfiance tous les sites d'information: attention aux candidatures qui cherchent en réalité à obtenir les coordonnées des participants aux discussions. Ces groupuscules sont dangereux car coordonnés.

28.Posté par Bambino le 04/09/2020 15:50

26 Lulu

Ma fille, quoi le maitre la appris à ou ? i mette un "m" devant le "b" (bambino) !

Et a propos de maitre, moin la (un peu) vu a lu grandir. Ici nout toute lé pareil, la point un plus que l'autre. C'est un marmaille tranquille et de talent; lu fé souvent rire ma bouche.

Bonne continuation a lu et à vous

29.Posté par MBa le 04/09/2020 16:09

Et vous?
Que faites vous pour faire cesser la maltraitance animale ?
Et vous? Ne serez vous pas ridés plus tard?

30.Posté par Rouloulou le 04/09/2020 16:58

En tant que Réunionnais ayant de la compassion pour les animaux, je trouve que cette personne qui a consacré sa vie à la défense des animaux a plus péché par un excès de langage que par conviction profonde. Moi-même je pense que bien des Réunionnais méritent qu'on les juge à leur vraie valeur.

31.Posté par Nono le 05/09/2020 03:04

@27 Bambino

"3- pourquoi les gens i achète cette merde ? Parce que, si zot l'avait les moyens, bana n'aurait acheté du poulet soigné en plein air et nourrit aux grains. Ou croit qui suffit de décréter pour changer les choses ?"

Bien entendu qu'il s'agit d'une question de pouvoir d'achat, mais aussi de choix personnel dans son alimentation ,et cela commence par savoir exactement ce qu'il y'a dans nos assiettes. Je respecte donc totalement le choix personnel de Jack le végan qui fait pas chié domoun, ce texte n'est pas pour lui, mais pour tous ces réactionnaires courageux qui viennent déposer leurs petites crottes du style 'ha ben vous voyez que Brigitte a raison' en évitant soigneusement d'écrire que les réunionnais sont des sauvages cannibales consanguins etc etc etc parce qu'ils savent très bien ce qu'ils risquent.

32.Posté par Bambino le 05/09/2020 16:19

31 Nono

Ou connait quoi Nono ?
Ou serait un bon pote.
Respect man !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes