Courrier des lecteurs

​Histoire de France Vivre et mourir pied Noir

Lundi 1 Juillet 2019 - 17:23

A quelques encablures de ma fin de vie, à un âge où les souvenirs se déclinent plus aisément que les projets et après avoir épuisé mes capacités de silence, je ressens le besoin d'éclairer un malentendu. 

Après plusieurs années de vie professionnelle, j’ai travaillé avec vous, Français de Métropole, milité avec vous, partagé quelques succès et quelques épreuves, communié aux mêmes valeurs, au même humanisme. 

J'ai bu à la coupe de ce bonheur de vivre en France Métropolitaine, de s’étonner de ses richesses, de se pénétrer des mêmes émotions, au point que j’ai cru avoir oublié que j'étais né dans une des provinces française, sur une autre rive de la Méditerranée, de parents et de grands-parents à l'accent impossible souvent venus d'ailleurs, d'une ville de la Méditerranée ou ailleurs. 

Je m’étais cru Français comme vous et j’avais cru achever ce travail de deuil commun à tous les exilés du monde. 

Et puis, depuis quelques mois, des maisons d’édition ont fait pleuvoir témoignages et réflexions sur la guerre d’Algérie. 

Les chaînes de télévision et les radios ont commenté les ouvrages et refait l'Histoire de 132 ans de présence française en Algérie. 

Avec une étonnante convergence de vues, la plupart ont révélé, sur cette période, une vision singulièrement sinistre. 

J’ai revu l'histoire de ma patrie, l'Algérie Française, travestie ou défigurée en quelques propositions caricaturales telles que : "La présence de la France en Algérie fut de tout temps illégitime" 
"Que les Français d' Algérie ont exploité les Arabes et ont volé leurs terres" 
"Que Les soldats français ont torturé des patriotes qui libéraient leur pays" 
"Que certains Français ont eu raison d'aider les fellagas  (révolutionnaires assassins du FLN) à combattre l'armée française et peuvent s'enorgueillir aujourd'hui d'avoir contribué à la libération de l'Algérie en assassinant d'autres Français."

Alors, j’ai compris que personne ne pouvait comprendre un pays et un peuple s’il n’avait appris à l’aimer... et vous n’avez jamais aimé "cette belle Province", notre Algérie !  Alors, j’ai compris pourquoi vous changiez de conversation  quand je révélais et affirmais mon origine «pieds noirs». 

J’ai compris que les exodes espagnol, arménien ou juif vous avaient touchés mais que le nôtre vous avait laissés indifférents, et même dérangés, au point de nous vouloir nous rejeter à la mer. 

J’ai compris pourquoi les maquisards qui se battaient pour libérer la France envahie étaient des héros, mais pourquoi des officiers qui refusaient d’abandonner ce morceau de France, ces citoyens français et ces Harkis, entraînés à nos côtés, étaient traités de putschistes. 

J'ai compris pourquoi des mots comme "colon" avaient été vidés de leur noblesse et pourquoi, dans votre esprit et dans votre langage, la colonisation avait laissé place au colonialisme. 

Même des Français de France Métropolitaine, comme vous, tués au combat n'ont pas eu droit, dans la mémoire collective, à la même évocation, aux mêmes commémorations que les Poilus ou les Résistants, parce qu’ils furent engagés dans une "sale guerre avez HONTE ! 

Alors que leur sacrifice fut aussi noble et digne de mémoire, vous est-il plus facile de célébrer le 19 mars, d’autres "héros algériens", ceux-là plutôt que nos soldats morts pour rien!

Dans un manichéisme grotesque, tout ce qui avait contribué à défendre la France métropolitaine était héroïque ; tout ce qui avait contribué à conserver et à défendre notre province algérienne pour continuer à y vivre était criminel... 
 "Vérité et légitimité en deçà de la Méditerranée... Erreur et crime contre l’humanité au-delà !" 

Vous, si prolixes pour dénoncer les tortures et les exactions de l'armée française au cours des dix dernières années (1952/1962), vous êtes devenus curieusement amnésiques sur les massacres et les tortures infligés par les fellagas à vos compatriotes européens et musulmans.

Vous ne trouvez rien à dire sur l’œuvre magnifique et pacifique française en Algérie pendant 130 ans. Pas un livre, pas une émission de télévision ou de radio, rien ! 

Les fictions même s’affligent des mêmes clichés édités par de pseudo historiens Français, à peine âgés de quatre ans en 62... arrogants et fils de porteurs de valises, et de certains maghrébins volontairement non intégrés, et soi-disant "opprimés". 

Ce qui est singulier dans les débats sur l'Algérie, sur cette guerre de huit ans, et sur la fin de la période française, c'est que celles et ceux qui en parlent, s'expriment comme s'ils parlaient d'une terre étrangère et dont ils ignorent tout, absolument tout même au plus haut niveau d'Etat.

Disséquer le cadavre de l’Algérie Française leur est un exercice clinique, que Politiciens de basses œuvres, néo-journalistes, commentateurs en verve et professeurs d’université gauchisants, réalisent pour leur "Superbe" avec la froide indifférence d’étrangers à notre Nation. 

Personne ne pense que plus d'un million de femmes et d’hommes n’aient connu et aimé que cette terre où ils sont nés. 

Personne n'ose rappeler qu'ils ont été arrachés à leur véritable patrie et déportés en exil et certainement pas "Rapatriés" sur une terre souvent inconnue et fermement hostile... 

Quand certains intellectuels français se prévalent d'avoir aidé le FLN, personne ne les accuse d'avoir armé le bras des égorgeurs de Français... Ce n’était pas la même musique en 1945 à l'égard des "collabos nazis"... 

Cette terre vous brûle le cœur et votre triste mémoire vous gave de mauvaise conscience. 

Je n'ai pas choisi de naître Français sur une terre que mes instituteurs Français m'ont appris à aimer comme étant une Province Française à part entière. 

Mais, même si "mon Algérie" n'est plus, il est trop tard, aujourd'hui, pour que cette terre me devienne étrangère et ne soit plus la terre de mes Arrière-grands-parents, de mes Grands-parents et de mes Parents, ma terre natale, fille de ma patrie. 

J’attends de vous, amis français métropolitains, que vous respectiez mon Histoire même si vous refusez qu'elle soit aussi votre Histoire... 

Je n'attends de vous aucune complaisance mais le respect d'une Histoire dans la lumière de son époque et de ses valeurs, dans la vérité de ses réalisations matérielles, intellectuelles et humaines, dans la subtilité de ses relations sociales, dans la richesse et la diversité de son œuvre et de ses cultures. 

J'attends que vous respectiez la mémoire de tous ceux que j'ai laissés là-bas et dont la vie fut faite de travail, d'abnégation et - parfois même - d’héroïsme en 14-18 et 39-45. 

J'attends que vous traitiez avec une égale dignité et une égale exigence d'objectivité et de rigueur, un égal souci de vérité et de justice, l'Histoire de France d'en deçà et d’au-delà de la Méditerranée. 

Alors, il me sera peut-être permis de mourir dans ce coin de Métropole Française, en m'y sentant aussi, comme vous , Chez moi... Enfin.

Lettre d’un Pied Noir anonyme
Alain NIVET
Lu 1163 fois




1.Posté par klod le 01/07/2019 17:57

M. Nivet , l'auteur de cette "Lettre d’un Pied Noir anonyme " devrait lire "Discours sur le colonialisme" d'Aimé Césaire

sans haine aucune , juste lire ce livre, sur les ressentis des "colonisés" et pas seulement des "colonisateurs" : le ressentie de l'Histoire est différend selon que l' on soit ceci ou cela ......................

mais pourtant , il n'y a eu qu'une seule Histoire , et il n'y a qu'une seule REALITE, bizarre autant qu'étrange ,non ? le relativisme ou la réalité ?

le boudhisme , entre autre , aide à concevoir La Réalité , et pas seulement , présomptueusement , " sa " réalité . Mais bon , c'est complexe, s'il en est .

2.Posté par klod le 01/07/2019 18:32

boudhisme avec deux d : bouddhisme , pour les orthodoxes de la "réalité" orthographique , lol de relol !

mais une réalité pour les "pieds noirs" , pieds rouges , jaunes ou bruns , selon son degré d'hygiène , lol : lire "Discours sur le colonialisme" , juste pour voir d'autres points de vue, pas plus ,pas mwin , comme dit l'autre : pour une meilleure "compréhension" du vivre ensemble mondial !
et oui nous sommes citoyens du monde ,au final ,lors du "passage" ................... , n'est il pas ?

il est bon , en effet, de voir d'autres points de vue " à quelques encablures de sa fin de vie" comme dit "l'auteur de l'article" , pour ne pas mourir "idiot" .......................... ou pas , selon .

3.Posté par Lesseps le 01/07/2019 19:12

Quand on n’a pas le talent et la plume, on fait un copier/coller... made in NIVET... l’immigré qui ne tolérait pas les autres immigrés :) du velours...

4.Posté par klod le 01/07/2019 19:34

"vivre et mourir " en citoyen du monde et non en citoyen "identitaire" c'est un choix !

5.Posté par Alain NIVET le 02/07/2019 08:29

Parce que le réunionnais n'est pas identitaire ?

A.N.

6.Posté par nous lé pas plus, nous lé pas moins le 02/07/2019 10:49

à post 5: Nous lé pas plus, nous lé pas moins. Le Réunionnais (avec un R majuscule SVP.)
Identitaire, je ne sais pas mais susceptible ça oui!!!!

7.Posté par balayedovant zot porteavan le 02/07/2019 11:19

@ poste 6 nou lé pa identitère lé sir nou lé mouton nou lé fey vacoas nou yème pa nou lé sir nou sipporte à nou mwin lé sîr pli trète kin kréol mwin la pa trouvé!! et konte pa si kréol pou la solidarité.

8.Posté par A mon avis le 02/07/2019 12:31

@ 1 klod : pour compléter votre référence :

Discours sur le colonialisme (Aimé Césaire). Que Monsieur Nivet devrait lire afin de se faire une idée du vrai sens de "colon", "colonialisme", et "colonisation" :

extrait page 19 :

" Etait-il utile de citer le colonel de Montagnac un des conquérants de l'Algérie :
"Pour chasser les idées qui m'assiègent quelquefois, je fais couper des têtes, non pas des têtes d'artichauts, mais bien des têtes d'hommes."
....
Fallait-il refuser à Saint-Arnaud de faire sa profession de foi barbare :
" On ravage, on brûle, on pille, on détruit les maisons et les arbres." "

9.Posté par A mon avis le 02/07/2019 12:36

@ 5.Posté par Alain NIVET

Quel sens donnez vous à "identitaire" ?

10.Posté par Babeuf le 02/07/2019 12:39

Je Suis Pied-Noir,
Sur certains points je peux être d'accord avec l'auteur du texte qui se cache honteusement sous l'anonymat!
Par contre j'apporte quelques précisions sur ces dire.

"Que les Français d' Algérie ont exploité les Arabes et ont volé leurs terres"
Oui les Arabes ont été exploités!

Ce ne sont pas les Français d'Algérie qui ont volé leurs terres aux Arabes mais le Gouvernement de la France qui a distribué des lots de colonisation à des Français misérables à qui ont faisait croire à l'Eldorado.
A ce sujet les curieux pourront rechercher sur internet
:
LA REVOLTE DES MOKRANI

On y apprend que les Arabes et en particulier les Kabyles ont été spoliés après une révolte en 1870 de plus de 400000 hectares distribués à des Français,sans compter l'obligation de verser à la France une somme exorbitante au titre des dommages et intérêts!!!
Ces faits se sont reproduits dans toute l'Algérie

"Que Les soldats français ont torturé des patriotes qui libéraient leur pays"

Oui il y a eu torture, j'en sais quelque chose puisque de 1956 à1958 j'ai effectué mon service militaire en tant que sous-lieutenant d'une unité combattante


11.Posté par Alain NIVET le 02/07/2019 16:02

9) A mon avis.

Définition : relatif à l'identité culturelle.
Nous sommes tous identitaires.....

A.N.

12.Posté par Alain NIVET le 02/07/2019 16:25

1) Klod, la différence entre vous et moi est que nous avons vécu un guerre atroce, et avons du abandonner tous nos biens et quitter la terre que nous avons tant aimée.
. La valise ou le cercueil.........

A.N..

13.Posté par klod le 02/07/2019 18:07

post 10 : MERCI de votre commentaire , j'ai connu des "pieds noirs" humble sur leur difficile histoire , vous en êtes , merci à vous !!!

M. Nivet , post 12 : oui je n'ai pas connu "dans ma chair" les affres des guerres coloniales , et j'en remercie "the Lords" ................. je suis né en 66 ! néanmoins , lisez "AIME Césaire" : Discours sur le colonialisme

le ressenti de l'histoire diverge selon la place qu'on y a eu . l'Histoire est "terrible" mais inéluctable .

J'aime à croire qu'elle a "un sens" et qu'elle va vers l'émancipation de chaque être sans l'arrogance de certains ou la condescendance d'autres , qui est aussi "infantilisante" ..................

on verra ou pas .

14.Posté par klod le 02/07/2019 18:29

post 8 , en effet , la lecture de certains ouvrages ( et le vécu de certaines "expériences de vie " surtout !) nous "ouvre" l'esprit et nous aide à mieux comprendre "le monde comme il va " et à éviter certains discours identitaires et de repli sur soi ! MERCI AIME CESAIRE et d'autres ...........!

je suis pour la reconnaissance des cultures "régionales" , certes , en tant que réunionnais ( il faut bien "être né quelque part " comme disait Maxime Le Forestier et cela a du SENS!!) néanmoins le nombrilisme et certaines "idéologies nationalistes" nous montre la limite de la revendication "identitaire" qui peut, avec simplisme , tomber dans la "haine de l'autre ".............. et oui , et la France , avec le "plafond de verre" du FN a su l'éviter jusqu'ici, et c'est tout à son honneur, à la différence de l'italie , du brésil et d'autres ............... ! pourvu que ca dure !

défendre " sa " culture et savoir montrer d'une ouverture au monde le but de toute une vie , bienheureux celui qui y arrive , j'essaie d'y tendre , c'est "un début", j'espère !

15.Posté par klod le 02/07/2019 18:55

en parlant des "pied noir" qui ont su prendre en considération le devenir des "colonisés" ( et oui !!) , on pourra citer "Albert CAMUS" , bien que son "angélisme d'intellectuel " n'est pas su s'affirmer : oui ou NON contre les "guerres coloniales", il a tergiversé .............. mais il était à l'écoute des "anti colonialistes" . Il est bien que les "brevet du collège" ait eu à plancher sur CAMUS cette année .

on ne peut que souhaiter pour "la France en devenir" qu'elle sache faire le tri dans son passé coloniale . je ne choisirais pas entre "les corvées de bois" et "les porteurs de valise " HIN , M. Nivet ?

ce que je retiens de" l'Histoire ", c'est que personne n'a souhaité être colonisé ( voir le début de la colonisation du XV ème siècle et après ......) .

je rappellerais aussi que , entre les deux grandes nations coloniales : la france et l'angleterre ( sans compter les autres ...................) si les English ont été aussi détestables dans "la colonisation" , ils ont au moins su éviter les "guerres coloniales " ( sauf au Biafra!) et DES MORTS INUTILES à la différence de la France ................. à méditer comme dit "l'autre" .............

en tout cas , pour un avenir respectueux de chacun , sachons respecter les choix nationaux de l'"aprés colonisation" , et oublions la "nostalgie coloniale" ce serait déjà bien !

16.Posté par klod le 02/07/2019 20:12

une dernière chose pour les nostalgiques du "bon vieux temps", s'il y en a encore beaucoup (??? ) : " Les ordonnances du 15 novembre 1958 rompent définitivement le lien entre le citoyenneté et le Code civil, suppriment les deux collèges électoraux et fusionnement finalement les populations en une seule catégorie de « Français à part entière »":


il a fallu attendre 1958 (!!!!) , en pleine guerre , pour que les natifs algériens aient le meme statut que "les français de souche" , et on s'étonne qu'il y ait eu des "indépendantistes" et de la suite ...................... et oui , meme si les "pieds noirs" ont eu un "funeste" destin , il est vrai, l'histoire était inéluctable , n'est il pas ? la condescendance au mieux , l'arrogance au pire, en "Histoire " , se payent au prix fort ...................

17.Posté par Babeuf le 02/07/2019 22:22

Dans mon intervention postée 10 un paragraphe a été censuré ou égaré ou jugé trop long.il s'agissait des porteurs de valises et surtout de leurs têtes pensantes.

je précisais que des ministres communistes du gouvernement provisoire de la France libre de de Gaulle ne s'étaient pas opposés aux ordre de De Gaulle qui mandata le Général Duval pour réprimer du 11 Mai 1945 au 24 Juin 1945 le soulèvement des Algériens dans le Constantinois ,soulèvement pendant lesquels une grande quantité de Français fut massacrée.,
Au titre du maintient de l'ordre 1500 à 45000 Algériens selon des sources divergentes furent tués.
Nous ne saurons jamais la vérité à ce sujet.

Curieusement après la mort de Staline ces mêmes communistes par enchantement retournèrent leurs vestes et encouragèrent leurs troupes en 1954 pour venir en aide au FN en portant des valises d'argent ou d'armes!!

18.Posté par Alain NIVET le 03/07/2019 11:07

1) Klod, il n'y a pas "une seule histoire", selon que vous soyez concerné ou pas, d'un côté ou de l'autre des belligérants, de vôtre sensibilité, de votre interprétation. D'où le sujet au bac : de l'objectivité de l'historien, du journaliste.
Moi, j'ai narré notre histoire vue de mon côté, il est vrai.

A.N.

19.Posté par klod le 03/07/2019 15:15

M. Nivet , post 18, il me semble qu'il n'y a qu'une seule histoire factuelle, sauf à croire en des mondes parallèles , pourquoi pas ....................... après il y a plusieurs "ressentis" de l'histoire , là , c'est une question individuelle dont on peut avoir multiple "interprétation" , en effet . Mais dans la REALITE , il n'y a eu que des faits , une seul histoire, si on conçoit l'histoire comme l'acte de raconter les faits , le reste ........................ ,

je compatis d'ailleurs au devenir des pieds noirs et des "harkis" mais des "autres" aussi "!!!!!!ce , en ce 3 juillet ou, en 1962 , De Gaulle a reconnu l'Indépendance de l'Algérie .

20.Posté par Claude machin le 03/07/2019 15:51

Expliquez nous pourquoi tant d"algériens se réfugient en France .Est il normal qu'on cherche sa protection chez celui qui fut le bourreau de votre peuple . Incompréhensible !
Les pieds noirs auraient bien aimé etre accueilis en France comme le sont aujourd'hui tous les clandestins . Apres la libération ,il n'y eut pas en France de mobilisation général pour chasser plus loin ,plus vite les allemands .Par contre c'est 11 classes de pieds noirs qui furent mobilisés pour le débarquement en Provence . Laches furent les métropolitains . Ils se reposèrent sur l'armée d'Afrique

21.Posté par Babeuf le 03/07/2019 22:51

A posté 20 Calude Machin
Avant de dire n'importe quoi ,il est bon de tourner 7 fois son clavier avant que de publier!


Les Algériens se réfugient en France! Avez-vous réfléchi que beaucoup de Français par milliers vivent et travaillent en Allemagne!
D'autre part avec les effectifs français prisonniers en Allemagne, plus ceux envoyés au STO (Travail Obligatoire en Allemagne )on arrive à 2millions515 mille hommes qui ne pouvaient être mobilisés?

Etaient-ils des lâches???

Si on y ajoute 300 000 Résistants on a 2 815 000 Hommes, d'autre part avions nous assez d'armes, de munitions d'équipements pour pouvoir mobiliser des combattants ?

Voir des extraits de notes de chercheurs


Sur près de 300000 résistants des FFI, 190000 sont enrégimentés, dont 137000 dans la 1ère Armée au cours de l’automne et de l’hiver 1944. Les Francs-tireurs et Partisans (FTP) se retrouvent au 151ème RI (celui qu’avait commandé de Lattre !) et le colonel Berger (alias André Malraux) au commandement de la « brigade Alsace-Lorraine ». Ils s’ajoutent aux 250000 sol Entre 1942 et 1944,

Sauckel va exiger près de 2 000 000 travailleurs français. Le gouvernement de Laval, soumis à d'énormes pressions, accepte, dans la logique de la collaboration d'état, de couvrir par des lois françaises (dont celles du STO) les exigences de Sauckel. Au total, ce sont 670 000 travailleurs qui vont partir de force, s'ajoutant aux 70 000 volontaires.

Les prisonniers de guerre français de la Seconde Guerre mondiale, au nombre de 1 845 000, capturés par les armées du Troisième Reich après la capitulation française pendant la bataille de France durant l'été 1940, furent envoyés dans des camps en Allemagne.

22.Posté par Claude machin le 04/07/2019 08:36

Résistants ? 60 0000 J'y étais --- Pseudo résistants ? Des millions -- les prisonniers ? je m'en souviens -- Je suis resté 6 mois dans un camp avant l'évasion ; Le colis du prisonnier , je connais ! La "releve '' je connais ! Georges Marchais, futur chef du parti communiste ,volontaire pour le travail en Allemagne, ,je l'ai croisé......Dans la Résistance on était bien seuls. Il avait suspicion sur nous . Apres le grand débarquement ,il y eut un peu plus de vocations mais il était un peu tard pour leur donner une formation militaire à ces derniers FFI !

23.Posté par Alain NIVET le 04/07/2019 11:15

21)Baboeuf,, quel est le rapport avec le propos de Claude machin ?

A.N.

24.Posté par polo974 le 04/07/2019 14:11

""" ... et après avoir épuisé mes capacités de silence ... """

Trop drôle...

25.Posté par Babeuf le 04/07/2019 14:34

A Alain Nivet Posté 23

Algériens qui se réfugient en France…..! Les Français vont bien en Allemagne!

Français traités de lâches!! (il y en eu, c'est vrai mais était -ce une raison de mettre tous les Français dans le même panier !)

Monsieur Nivet il serait temps que vous preniez des cours d'explication de texte!

26.Posté par Alain NIVET le 04/07/2019 15:56

24) "Après avoir épuisé mes capacités de silence". Je vous trouve bien bavard, pour quelqu'un qui s'est tu !
En tout cas, votre réplique est navrante .

A.N.

27.Posté par Alain NIVET le 04/07/2019 16:10

25) nous sommes en Europe, et il est vrai que nombreux sont les frontaliers qui vont travailler en Allemagne, en Belgique, ou en Suisse.
Mais la réciproque est aussi vraie. Nombreux sont les travailleurs des pays de l'EST qui viennent en France.Et eux, ne sont pas des réfugiés algériens et autres africains fuyant leur pays. Si vous avez suivi l'actualité en Algérie, vous aurez entendu qu'une forte majorité de jeunes étaient au chômage. Ils viennent en France alors que leurs parents nous en ont chassés au prix de milliers de morts. J'ai régulièrement des nouvelles de là bas. Ils regrettent notre départ, et l'époque du plein emploi. Surtout dans l'agriculture.

Ne dites pas de sottises,sans connaissance de l'actualité.

A.N.

28.Posté par polo974 le 04/07/2019 21:02

heu... nivet, c'était une citation de votre courrier...

à moins que ce ne soit pas vous qui l'ayez écrit (ni lu)...

mais ça me fait toujours bien rire venant de vous...

29.Posté par Babeuf le 05/07/2019 02:54

A Alain Nivet posté 23-26 -27
Cher Monsieur vous me faites bien rire,. vous avez publié une nouvelle:
Histoire de France vivre et mourir Pied Noir d'un auteur qui se cache sous l'anonymat!
Vous semblez soutenir cette thèse plus que confuse sans apparemment avoir mis les pieds en Algérie!

Puisque vous vous êtes Réunionnais donc colonisé et vous le clamez (Réunionnais mais pas colonisé)bien haut dans un précédente lettre à Karl Bellon que j'ai le plaisir de vous présenter un peu pus bas.

Moi je suis né à Alger, pendant 30 ans avant l'indépendance j' ai vu la misère, l'ignorance ,l'exploitation des Musulmans. Jen sais quelque chose pour avoir été instituteur dans le bled et touché la grande misère des nomades pendant mon service militaire dans le sud algérien entre Bou-Saâda et Djelfa!
Je sais donc de quoi je parle! Ce qui n'est pas votre cas!


​Alain NIVET à Karl BELLON


Vendredi 10 Août 2018 - 08:44




​Alain NIVET à Karl BELLON




Je me permets ce titre parce-que Karl Bellon et moi nous connaissons. En effet , nous avons été au lycée du Butor à la même époque, au tout début du lycée, dans les années 70.

Karl, je suis cette affaire dont tu es un ardent défenseur : celle des paillotes, illégales selon toi..

Je pense que tu es un homme censé bien que ton parcours politique chaotique prête à interprétation...Itou pour tes intérêts immobiliers personnels

Ma question : qui compose ton association « Défense du Domaine Public Maritime « ?

Le détail des CSP (catégories socio professionnelles), les origines de tes membres (zoreils/ créoles) et leurs orientations politiques (verts et Ecolos), leur nombre, permettraient peut être un nouvel éclairage.

Nous, réunionnais, avons besoin de cet éclairage pour nous faire une idée de ton action, et peut-être prendre position .

Dans l’attente , Karl,

Cordialement,
Alain NIVET

30.Posté par balayedovant zot porteavan le 05/07/2019 09:59

@ poste 29babeuf les paroles s'envolent mais les écrits restent le mec donc il se la raconte il s'invente un monde il a été pris la main dans le sac ma moto c'est une voiture ? je n'arrive plus à suivre il est trop fort l'écrivain bon il est comme sitarane il est partout je rigole MDR LOL!

31.Posté par Alain NIVET le 05/07/2019 11:40

29) Baboeuf,

Je suis né à Oran, à Choupot. J'ai habité à St Hubert, et mon père était météo l'aéroport de la Sénia.
Quant à Karl Bellon,, j'étais au lycée avec lui.........Je respecte son combat, mais pas ses idées.
A bon entendeur......

A.N..

32.Posté par Lesseps le 05/07/2019 12:53

Le petit NIVET avait tout juste 10 ans ... il a dû garder bcp de souvenirs et de contacts... il est vrai qu’a 10 ans on est déjà bien installé socialement....

33.Posté par Babeuf le 05/07/2019 16:54

Monsieur Nivet Zoreil réunionnais !!!!!

Je remercie Lesseps posté 32 qui a mis le doigt là où ça fait mal

Vous me faites rire de plus en plus fort ,en 1962 vous deviez avoir 8 ans; allez soyons généreux disons 12 pour être élève au Lycée du Butor en 1970

Vous habitiez en vase clos dans le quartier européen de Choupot à Oran .
Vous ne pouviez connaître la campagne vu qu'il n'était pas recommandé d'aller s'y promener.
Je pense que vous connaissez l'Algérie selon les dire plus ou moins bien intentionnés de quelques extrémistes nostalgiques.
Personnellement en tant que civil ou militaire j'ai parcouru l'Algérie du Nord au Sud et de l'Ouest à l'Est en temps de paix et en temps de guerre, j'ai passé des vacances dans la ferme de cousins petits colons à Hammam-Bou-Hadjar traduction (Le bain du père du rocher) situé à une quarantaine de km d'Oran .pour votre gouverne vous qui connaissez si bien l'Algérie parlez-vous l'Arabe? Moi un peu suffisamment pour comprendre et me faire comprendre.

Je ne vois donc aucun intérêt à poursuivre des échanges stériles avec vous.

34.Posté par Alain NIVET le 05/07/2019 18:40

33) babeuf. je passais mes vacances à Aïn Temouchent , banlieue éloignée d'Oran., dans la ferme familiale. Vous n'avez rien à m'apprendre. Dites le tout de suite que vous êtes pro FLN et vous récusez NOTRE HISTOIRE.

A.N.

PS : si mes échanges étaient stériles, vous n"échangeriez pas.

35.Posté par Lesseps le 05/07/2019 22:50

@ babeuf : bien sûr qu’il parle arabe, un modèle d’intégration à n’en pas douter ahahaha! Il faisait des cours particuliers là bas aux petits français alors qu’il avait seulement 8 ans ... l’Algérie s’est construite autour de sa ferme familiale et es parents étaient des stars de la télé déjà là bas avant dé devenir de véritables icônes à la’ réunion... où NIVET passe l’histoire se dessine ...

36.Posté par Professeur Komunistov le 08/07/2019 19:13

ce que je retiens de" l'Histoire ", c'est que personne n'a souhaité être colonisé ( voir le début de la colonisation du XV ème siècle et après ......) .




Tiens donc , encore et toujours cette vilaine mémoire sélective qui vous handicape tant ?

Pourtant très nombreux furent les protectorats...cette colonisation à la demande des indigènes, soit pour profiter de la richesse et la technologie du protecteur...soit pour se protéger de voisins belliqueux !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Protectorat

37.Posté par Babeuf le 09/07/2019 11:07

A professeur Komunistov
Vous dites:


Comme il y a beaucoup d'intervenants sur la lettre proposée par Mr Nivet, pourriez-vous préciser quelle est la personne qui a une mémoire sélective.
Merci

38.Posté par Professeur Komunistov le 10/07/2019 09:57

37 Au plus caricatural d'entre eux, à celui qui en arrive même à me faire douter des théories de Darwin sur l'évolution tant il est primaire et péremptoire.....est donc nominé pour l'ensemble de son oeuvre le simplet vermillon klodo, celui qui en d'autres temps aurait fait un excellent gardien chef de la révolution culturelle !

39.Posté par André Pouchet le 15/07/2019 16:02

Je trouve votre témoignage très touchant. La façon dont l'Algérie française a été liquidée est effectivement quelque chose qui ne peut qu'émouvoir et même révolter quiconque possède un minimum de sensibilité et de capacité empathique.

Il y a non seulement les conditions atroces dans lesquelles les pieds-noirs ont été contraints de quitter leur terre, en y laissant tout ce qu'ils possédaient. Il y a non seulement les massacres qu'ils ont eu à subir rue d'Isly ou à Oran, après le prétendu cessez-le-feu, mais il y a aussi et surtout la façon honteuse, abominable, dont ils ont été "accueillis" par leurs "compatriotes" métropolitains.

Ainsi que le rappelle à juste raison un intervenant qui commente ce texte sur Clicanoo et qui signe "le lépreux", c'est en effet comme des chiens que les Pieds-Noirs ont été la plupart du temps reçus en métropole, par exemple par l’immonde Gaston Deferre, le maire de Marseille, lequel en cette occasion, comme beaucoup de politiciens de gauche et même de droite, s'est totalement déshonoré ! Il est allé jusqu’à refuser d’inscrire les enfants pieds-noirs dans les écoles de sa ville ! C’étaient pourtant des Français et non des immigrants « sans-papiers » ! De quels sévères qualificatifs serait aujourd’hui affublé ce maire raciste ?

Même si, comme personnellement j'incline à le penser, la raison d'état voulait que l'Algérie fût abandonnée pour rendre à la France sa liberté d’action sur la scène internationale, la façon dont cela s'est fait constitue une tache noire indélébile sur notre histoire. Et, comme vous le réclamez, il est important que, d'une part ceux qui comme vous ont souffert cet abandon dans leur chair soient entourés de notre sollicitude et de notre sympathie affectueuse et que, d'autre part, on s'efforce de clouer le bec à tous les charognards qui, prenant la suite des traitres et des complices des assassins, tentent aujourd’hui, sur cette douloureuse question, de monopoliser la parole en diffusant partout leurs impudentes calomnies et leurs falsifications indécentes.

André Pouchet, le 14 juillet 12019

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie