Courrier des lecteurs

​Game of Thrones : une allégorie sur le changement climatique

Jeudi 18 Avril 2019 - 09:29

La huitième et ultime saison de Game of Thrones sera diffusée à partir du 15 avril. La série peut être une métaphore du changement climatique et de la difficulté des humains à s’entendre pour y faire front.

Un budget mirobolant, des audiences titanesques, des récompenses à la pelle et, rançon du succès, un nombre record de piratages : les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la série Game of Thrones (Le Trône de fer en français). La huitième et dernière saison de GoT (pour les intimes) a démarré dans 186 pays.

Petite séance de rattrapage pour celles et ceux qui n’y sont pas familiers : elle se déroule sur les territoires fictifs de Westeros et Essos, à la fin d’un été d’une dizaine d’années. Des familles nobles s’entre-tuent pour s’emparer du Trône de fer. Mais, pendant qu’une bonne partie de l’espèce humaine est obnubilée par la conquête du pouvoir et de ses miettes, un hiver interminable s’annonce. « Winter is coming » (l’hiver arrive) est l'adage de la série. Les Marcheurs blancs et leur armée de zombies gelés parfaitement adaptés au froid, déferlent depuis le Nord et menacent la survie de tout être vivant qu’ils croisent sur leur chemin. En première ligne, les Sauvageons, au mode de vie libre et nomade. Contraints de migrer vers le Sud par l’hiver et les Marcheurs blancs et de franchir le Mur de Westeros, les Sauvageons se heurtent à l’inhospitalité des autres Humains.

Changement climatique et migrations forcées : les périls abordés dans Game of Thrones trouvent un écho dans nos sociétés, qui basculent vers des bouleversements majeurs et incertains. En fait, nous vivons l'inverse de GoT : le réchauffement nous menace, et les migrants viennent du Sud. Les Marcheurs blancs représentent la maladie, la famine, la mort. Ces circonstances hostiles pourraient unir les protagonistes. Or, les yeux rivés sur le Trône de fer, leurs intérêts familiaux et leur nombril, la majorité des décisionnaires n’intègrent pas spontanément le cataclysme du refroidissement et des Marcheurs blancs…

Les décisionnaires ont le plus grand mal à faire évoluer leur vision du monde, fondée sur une vision cyclique déréglée. Ils ne parviennent pas à croire ce qu’ils savent. Il en résulte l’installation d’une géopolitique à deux niveaux : celle “classique”, propre aux jeux de pouvoir entre les divers rois de Westeros, et celle des acteurs politiques et militaires qui réalisent les enjeux qui mettent en danger les conditions mêmes de la vie humaine. Et ce danger est encore aggravé par l’hiver, la raréfaction des ressources qui renforce les compétitions, et les Marcheurs blancs. De cette situation découle l’émergence d’une guerre de tous contre tous, qui menace l’ensemble des protagonistes.

Dans ce marasme, Jon Snow tente d'unir les groupes humains antagonistes contre le changement climatique et les Marcheurs blancs. Jon Snow est un bâtard. Il tente d'écrire une nouvelle histoire, faire du sens, créer du lien. Il voit les enjeux de haut. Mais il n'arrive pas forcément à se faire entendre.

Dans la saison 7, Jon Snow parvient à fonder une alliance avec Daenerys Targaryen, une reine détentrice d’armes de destruction massive : les dragons. Pour la convaincre de l’imminence du désastre, il lui apporte une preuve tangible : un Marcheur blanc. 

Couard et bedonnant, son camarade Samwell Tarlly a été moqué en intégrant la Garde de nuit, une organisation militaire chargée de la défense de la frontière Nord du Royaume. Tarlly ne paie pas de mine, mais il joue un rôle fondamental : intellectuel et chercheur, il identifie le Verre-dragon comme le minéral capable de tuer les Marcheurs Blancs ; néanmoins, pour que la découverte de Tarlly permette aux humains de se défaire de l’énorme armée des Marcheurs blancs, il va falloir extraire le minéral abondant sur l'île que possède Daenerys, avec son accord.

À l’aube de cette dernière saison et du dénouement de la série commencée en 2011, les rumeurs et les supputations vont bon train. Le changement climatique et les Marcheurs blancs auront-ils raison du royaume des Sept Couronnes ? Le suspense est resté savamment entretenu par les auteurs et producteurs de la série : réponse dans 6 épisodes.

 
Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID
Lu 504 fois



1.Posté par Pro no stick le 21/04/2019 20:22 (depuis mobile)

Tu derailles Bruno..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 16:52 Va-t-on retrouver la Veuve ?

Lundi 16 Septembre 2019 - 14:24 Ensemble vivons la paix