MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​En finir avec le climato-scepticisme


Par Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID - Publié le Mardi 5 Janvier 2021 à 09:21 | Lu 1698 fois

​En finir avec le climato-scepticisme
L’année 2020 aura été l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis que l’on enregistre les températures à la surface du globe, soit depuis 1885.°C ; plus chaude que l’année record 2018, +13,94°C, ou que 2014, +13,75°C. Et ce malgré la pandémie, qui a ralenti les émissions de CO2.

Il n’y a donc aucune raison de croire au réchauffement climatique, puisque il s’agit d’une réalité physique. Le raisonnement du physicien tient en trois points : les activités humaines rejettent du CO2 ; le CO2 est un gaz à effet de serre (GES) ; l’effet de serre réchauffe la planète.

Premier point : lorsque l’on brûle des hydrocarbures, on dégage du CO2, qui rejoint l’atmosphère. Celui-ci est composé de 78 % d’azote, de 21 % d’oxygène, et de 1 % d’argon. Le CO2 est en moins grandes quantités, à tel point qu’on le mesure en ppm (parties par millions). Actuellement il est à 415 ppm, soit 0,00415 %. Négligeable ? La demi-vie du CO2 dans l’atmosphère est de 200 ans: en imaginant ne plus en produire dès maintenant, nous aurions encore 315 ppm en 2120, soit plus que la moyenne de 280 qui existait de l’an 1000 à 1850, avec quelques fluctuations. L’augmentation aura été de 50 % en 170 ans. L’activité humaine, industrielle, agricole, les transports, a donc augmenté de 50 % la teneur atmosphérique en CO2 en 170 ans.

Deuxième point : le CO2 est un GES. L’infra-rouge lointain est en parti réfléchi par les molécules de gaz triatomiques ou diatomiques à condition que les deux atomes soient différents. Ainsi, le CO2, le CH4, les CFC, l’ozone (O3), sont des GES. L’azote (N2), ou l’oxygène (O2), non. L’eau (H2O), oui. Et c’est même le plus puissant. Seulement on ne peut pas durablement modifier la composition en vapeur d’eau de l’atmosphère terrestre, car la vapeur d’eau est en constant équilibre avec l’eau océanique. La vapeur d’eau ne modifie en rien le forçage radiatif.

Troisième point : l’effet de serre réchauffe la planète. La seule source énergétique externe dont on dispose est le rayonnement solaire. A l’acmé, la puissance envoyée est de 1366 W/m². Mais nous ne sommes pas toujours exactement en face du soleil, et il y a la nuit. En fait, en moyenne, chaque m² de surface terrestre reçoit environ 1/4 de cette valeur, soit 342 W/m². Cette énergie est réfléchie à 30% environ, c’est l’effet albédo, sous forme d’infra-rouge lointain, alors que le soleil nous envoie des rayonnements qui vont de l’ultra-violet à l’infra-rouge proche, en passant par la lumière visible. S’il n’y avait pas d’effet de serre, ce renvoi expliquerait une température à la surface d’environ -18°C. Ce n’est pas ce que nous constatons : +14°C. L’effet de serre est donc réel, incontestable, il n’y a aucun débat là-dessus. Pour mémoire, Mercure est moins chaude en surface que Vénus, bien que plus proche du soleil, car l’atmosphère de Vénus est composée à 96 % de CO2.
Donc : sur aucun des 3 points, le physicien n’a de doutes. Mais ce raisonnement qualitatif est insuffisant. Il doit être aussi quantitatif. Nous disions donc que l’énergie moyenne envoyée par le soleil est de 342 W/m² de surface. En tenant compte de l’effet diurne/nocturne. L’effet albedo qui diminue avec le réchauffement car les glaces polaires fondent en retranche encore 30 %, il n’en reste que 240W/m². L’ES lié au CO2 (un rapide calcul nous le confirme) est de +2W/m², et encore 1W/m² pour les autres GES. Donc l’ES est actuellement de 3W/m². 

Deux raisonnements des climato-sceptiques nous disent que : les paramètres de Milankovitch (mouvements rotatoires de précession ou d’inclinaison de le Terre par rapport à sa rotation ou à son axe, sous l’influence gravitationnelle de Jupiter et de Saturne) influent sur la climatologie terrestre : vrai, mais pour les saisons, pas pour la quantité d’énergie reçue du soleil, et de toutes façons les cycles sont de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’années, rien qui expliquerait le réchauffement actuel ; l’activité solaire : vrai, elle varie sur un cycle de 11 ans, avec une énergie qui varie de 1366 W/m² plus ou moins 0,5W/m². Soit, en divisant par 4 et en retranchant l’effet albédo, ± 0,1W/m². A comparer aux 3W/m² de l’ES : 30 fois moins. Négligeable.

Pour finir : quel est l’impact de 3W/m² en termes de température moyenne à la surface de la Terre ? Le calcul donne +1°C. Mais il y a la vapeur d’eau. Certes, on ne modifie pas durablement la concentration en vapeur d’eau de l’atmosphère. Mais si celle-ci se réchauffe, tout le monde sait que l’air chaud peut contenir beaucoup plus d’humidité que l’air froid. Il s’agit donc d’une rétroaction positive en ce sens qu’elle aggrave le réchauffement. De même que l’effet albédo ou que le méthane qui s’échappe du pergélisol. Ces effets d’emballement sont à l’origine de la climatologie vénusienne.

Il y a aussi des rétroactions négatives, dont le calcul global est difficile, et nécessite des modélisations de circulation générale que nous propose le GIEC. Il y en a au moins 42. Chaque modèle prévoit un réchauffement, pas toujours de même intensité. Il y a donc des incertitudes. Mais cela ne change pas le message : l’activité humaine augmente la teneur en CO2 de l’atmosphère ; le CO2 est un GES ; l’effet de serre augmente la température moyenne de la surface terrestre. Résultats : entre +3 et +6°c à la fin du siècle. C’est sûr, si l’on ne fait rien, on va morfler. Qui çà ? Nous. L’espèce humaine en premier lieu.

 




1.Posté par Sam974 le 05/01/2021 17:05

Bonne année à toi cher ami, bon retour parmi nous et encore un immense merci pour ton excellente implication. Le réchauffement climatique ne fait plus aucun doute, les compagnies d'assurance ne s'y trompent pas, et le nombre de réfugiés augmente sans cesse. On morfle déjà, la covid n'étant qu'un début d'avertissement

2.Posté par L'Ardéchoise le 05/01/2021 20:44

Assez amusant de lire en bas de votre intéressante et sérieuse analyse, bien documentée, comme d'habitude, le verbe "morfler"...
En même temps, bien trop d'humains donnent les bâtons pour se faire bastonner.
Et ne savent pas endosser ou ne veulent pas comprendre leur responsabilité dans la dégradation de la planète Terre et ce qu'ils vont laisser à leur progéniture .
Il est temps, grand temps, pour un réveil des consciences, cela semble hélas plus une utopie que la réalité.

3.Posté par A mon avis le 06/01/2021 22:55

Et encore, vous ne parlez pas de l'augmentation du taux de CO2 dissous dans les océans et de ses conséquences !

4.Posté par Qu'en est-il de la décision du Conseil de l'Ordre ? le 13/01/2021 10:44

Le docteur Bruno Bourgeon a été convoqué par le Conseil de l'Ordre pour ses propos anti-masques.
Qu'en est-il de la décision du Conseil?
A-t-il été suspendu ? Est-il toujours médecin ?
La suite svp

5.Posté par Bruno Bourgeon le 13/01/2021 20:55

Rassurez-vous, poste 4, je vais bien. Pas de Covid, pas de pendaison, pas de blâme. Rien. Ils n'avaient rien à me dire qu'à obéir à un commandement pyramidal de l'Ordre National. Ah si : ils m'on reproché deux lignes (sur les masques et les tests) sur la cinquantaine de pages que j'avais publiées au nom du Collectfi Covid Médecins 974, toujours actif, vous en entendrez parler le 30 janvier prochain. A bientôt. Mais ce n'est pas l'objet de cette publication.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes