MENU ZINFOS
Faits-divers

​Elle les accuse de viol collectif, l’un d’eux demande à être mis en liberté


Accusé d'avoir violé une jeune femme le 22 février 2018 à Saint-Pierre, un quadragénaire nie les faits et demande à être mis en liberté en attendant son procès devant la cour criminelle. Une demande à nouveau rejetée par la chambre d'instruction.

Par - Publié le Mardi 28 Juillet 2020 à 16:41 | Lu 6923 fois

L.P devrait être jugé devant la cour criminelle dans l’année. Accusé de viol, le quadragénaire demande à sortir de prison et être placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès. Mais les juges de la chambre d’instruction ont suivi l’avis de l’avocat général et le maintiennent en détention. 
 
Le 23 février 2018, une femme de 22 ans, alcoolisée et semblant être en état de choc, porte plainte pour viol en réunion. La veille, elle sort avec deux amis en boîte de nuit à Saint-Pierre. Mais en sortant de la discothèque, le videur, avec qui elle a l’habitude de discuter, lui propose une "after" chez lui avec un ami, L.P. Ses deux amis ne sont pas invités, L.P, ayant "beaucoup de drogues" chez lui, se méfie. "Fais attention et tu nous appelles si tu as besoin", lui lancent ses amis. 
 
Arrivée chez L.P, ils lui proposent à boire, de l’ecstasy et de la MDA ; elle accepte. Elle expliquera ensuite aux forces de l’ordre qu’elle ne pouvait plus bouger son corps et s’est retrouvée allongée sur le ventre, la robe relevée et la culotte baissée. Elle sent un homme, puis un autre. Alors qu’elle sent pouvoir maîtriser son corps, elle tente de se lever mais tombe par terre et elle se blesse à la tête. Ils descendent ensuite au rez-de-chaussée. Un couple d’amis arrive et la jeune femme leur annonce ce qu’il s’est passé. Ils sont dubitatifs. Surtout quand elle se met à danser avec L.P ; selon elle, pour "gagner du temps". Elle envoie des SMS à ses amis : "Help", "On m’a violée", vers 6h30 du matin. 
 
"Il y avait son ADN mais pas son sperme"
 
Transférée aux urgences du CHU de Saint-Pierre, la jeune femme porte des traces d’ADN de deux hommes différents dans sa culotte et son vagin. Elle présentait aussi un hématome sur la tête et des lésions vaginales. Des blessures concordantes avec sa version des faits.
 
Mais en garde à vue, et depuis, L.P nie les faits. "Je n’ai jamais été dans cette chambre", répète-t-il ce mardi devant la chambre d’instruction. En effet, L.P, après plus de deux ans de détention provisoire et plusieurs demandes de mise en liberté, a refait une demande en juillet. Alors comment son ADN se serait-il retrouvé sur la victime ? "C’était mon lit". La défense le rappelle : "Il y avait son ADN mais pas son sperme". 
 
L.P est néanmoins connu des forces de l’ordre, ayant déjà été condamné pour une affaire de stupéfiants, usage de faux, une autre affaire d’escroquerie et plusieurs conduites en état d’ivresse. Selon l’expert psychologue, il souffrirait de troubles psychopathiques, impulsivité, absence d’introspection et addictions. Il reste pour le moment en détention provisoire. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par wizzman le 28/07/2020 15:32

LP est présumé coupable....!

2.Posté par Jambalac le 29/07/2020 01:13

Qu'en pense DARMANIN ?

3.Posté par Targie le 30/07/2020 21:04

Des traces d'ADN de 2 hommes sur elle et ... Je n'ai jamais été dans cette chambre...c'est mon lit...L.P a prit aussi trop de drogue !!!
On ne le dira jamais assez " la drogue c'est de la M....e !!!

4.Posté par DD le 01/08/2020 20:56

ce nest pas sa chambre

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes