MENU ZINFOS
Faits-divers

​Ecstasy, cocaïne, zamal : Quand l’addiction devient un trafic


Comme entraîné dans un cercle vicieux de consommation et vente de stupéfiants, un homme se trouvait devant le tribunal correctionnel ce vendredi. Il a présenté honnêtement sa situation : il fallait vendre pour consommer.

Par SH - Publié le Vendredi 11 Décembre 2020 à 20:01 | Lu 3628 fois

S’agissait-il d’un véritable commerce ou d’un moyen de survie ? B.H, 32 ans, était devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis, jugé ce vendredi en comparution immédiate pour le trafic et l’usage de stupéfiants entre 2018 et 2020, à Saint-Gilles, Saint-Denis et Saint-Benoît. C’est un fêtard en fauteuil roulant que les forces de l’ordre avaient repéré en boîte de nuit. Pas le profil type du trafiquant de drogues. 
 
Son objectif premier n’était pas de se faire des tonnes d’argent et circuler en belles voitures. Son objectif, selon son avocate Me Chantal Laguerre, était d’avoir les moyens de répondre à sa propre addiction. De son AAH (Allocation aux adultes handicapés) mensuelle de 900 euros, 700 euros partaient dans l’ecstasy, la cocaïne et le zamal. "La seule solution était de vendre une partie. Il ne se faisait que de petits bénéfices. Il vivait très modestement", explique-t-elle.

En effet, selon les calculs des enquêteurs, si les quantités achetées et vendues étaient impressionnantes, le bénéfice ne l’était pas. "Presque toutes les affaires jugées en comparution immédiates sont liées à une addiction, que ce soit l’alcool ou les drogues. Ce n’est pas si simple que ça de s’en sortir; il faut de l’aide". 
 
La procureure a quant à elle reconnu le manque de schéma organisationnel et de sommes d'argent ou de quantités de drogues saisies, ainsi que l’honnêteté de B.H lors des auditions. "Mais cela ne signifie par qu’il n’y avait pas de trafic. Il parlait de "fonds de roulement" et "études de marché" et comptait une cinquantaine de clients réguliers", affirme-t-elle.

Mais aucun client ni fournisseur n’a pu être retrouvé : B.H n’ayant dévoilé aucun nom et ayant refusé de partager le code de déverrouillage de son téléphone aux enquêteurs. Et ce malgré l’interpellation de neuf autres personnes. Ne pas être une balance ? "Non, c’est parce que je fais mes courses tout seul, mes papiers tout seul et personne ne pourra assurer ma sécurité s’il y a des représailles", explique cet homme en fauteuil roulant. 
 
Les magistrats n’ont pas été amadoués pour autant et ont suivi les réquisitions de la procureure, à savoir une peine de 20 mois de prison dont 8 avec sursis et mandat de dépôt. Direction donc, ce soir, le centre de détention. 




1.Posté par Miaimle5 le 12/12/2020 10:36

Oui ce sui fait chier l etat c'est que tu te bousille la santé ou celle des autres mais de ne pas toucher sa part du gâteau...cela me fait penser à quelqu'un....le gateau

2.Posté par Lulu le 14/12/2020 06:52

bah c'est fatiguant aussi de bosser 35 heures pour pas grand chose, autant bénéficier de toutes les aides possibles et de faire commerce du zamal, c'est moins fatiguant et cela rapporte plus......! n'oubliez pas que l'ile compte 60% de miséreux .....il suffit de regarder au quotidien dans nos grandes surfaces et sur nos routes.....! à part cela nous sommes plus pauvre qu'à Mada.......!

3.Posté par Cologon Isabelle le 14/12/2020 16:22

Marmaille lé pas mieux-être honnête dans le travail?La du coup ou attiré à ou ttes problémes...et du coup ben Domenjod...je regrette que les professionnelles dans l'addiction n'ont pas pu aider ce Monsieur à se sortir de cet enfer...Mauvais comportements...Malheureusement on finit toujours par récolter ce que l'on sème.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes