MENU ZINFOS
Social

​Crise Canne : Nouvelle réunion décisive ce mardi


Après des semaines de négociations, l’intersyndicale des planteurs et les industriels seront de nouveau autour de la table des négociations ce mardi matin pour tenter de trouver un accord et procéder à la signature de la convention canne 2022-2027.

Par SF - Publié le Mardi 5 Juillet 2022 à 06:32

Voilà une semaine que les planteurs sont installés dans les jardins de la préfecture et aucun accord n’a été trouvé avec les industriels de la filière, malgré “quelques avancées” relevées par l’intersyndicale des planteurs, réunissant la CGPER, FDSEA, Jeunes Agriculteurs et l’Upna.

Toujours mobilisés, les planteurs attendent beaucoup de ce nouvel échange avec Tereos avec qui le dialogue semble rompu.

Enchaînant les réunions en préfecture en présence de Jacques Billant, l’intersyndicale des planteurs a fait part de sa déception quant au silence du groupe coopératif sucrier face à leurs revendications. De son côté, l’industriel réclame toujours un filet de sécurité de l’Etat avant d'envisager des négociations techniques sur les prix d'achat de la canne.

Les syndicats ont échangé jeudi dernier avec Albioma sur la revalorisation du prix de la bagasse et obtenu des promesses encourageantes de la part du producteur d’énergie.

"Albioma nous propose de mettre une enveloppe sur la table. On attend de voir quel est le montant de cette enveloppe", a indiqué Pierre-Emmanuel Thonon, co-président du Comité paritaire interprofessionnel de la canne et du sucre à l’issue des discussions.

Le lendemain, c’était au tour des rhumiers de prendre part aux négociations et d'engager des discussions autour de la revalorisation de la mélasse demandée par les planteurs. Après plus de trois longues heures d’échanges, la délégation de planteurs a quitté la préfecture insatisfaite du contrat de performance proposé par les rhumiers, saluant tout de même un nouveau geste financier de l’Etat. 

"Pour toutes les cannes qui auront un taux de fibre supérieur à 15,43, on aura une bonification de la tonne de canne de 3 euros”, a indiqué le co-président du CPICS à la foule mobilisée dans le square Labourdonnais.

Cet encouragement ne suffit pas aux planteurs qui se disent prêts à poursuivre la mobilisation jusqu’à obtenir gain de cause“N’ a encore un gros point à voir sur la canne longue machine, n’a encore un gros point à voir avec Tereos sur la répartition des bénéfices, n’a encore un gros point à voir avec les rhumiers, donc lé pas fini”, a expliqué Pierre-Emmanuel Thonon, tout en remerciant une nouvelle fois l’État de son accompagnement. Un autre rendez-vous entre l’intersyndicale et les distilleries est déjà fixé ce mercredi.





1.Posté par r2d2 le 05/07/2022 06:42

ne coupez pas les cannes cette année.

2.Posté par C3PO le 05/07/2022 09:31

D'accord avec post 1.
Ne coupez pas la canne, ça nous fera des routes moins dangereuses...

3.Posté par Gogo le 05/07/2022 12:20

Imaginons ils obtiennent gain de cause. Et les transpoteurs leur bloquent le passage. Va t-on assister à un combat tracteur contre camion digne des transformers ? Qui sortira gagnant ? La suite au prochain épisode.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes