MENU ZINFOS
Faits-divers

​Correctionnelle : Le comportement irrespectueux du violent lui coûte sa liberté


Collé à sa femme malgré l'interdiction de contact et les mises en garde des policiers, le prévenu violent du tribunal correctionnel de Saint-Denis a reçu un billet aller simple pour la prison.

Par - Publié le Vendredi 18 Décembre 2020 à 16:54 | Lu 2205 fois

Jean-François M. ne pensait peut-être pas finir en prison ; d’où son comportement indiscipliné pendant et après son procès. Ce vendredi, il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des violences et menaces sur sa compagne. Des agissements qui seraient une habitude, au vu de son casier judiciaire (viol puis violences). 
 
Le 4 octobre dernier à Saint-Denis, il l’a en effet coursée avec un couteau à la main. Elle appelle la police qui le cherche, le trouve, lui court après avant qu’il ne se cache sous une voiture. Malgré ses coups de pieds, insultes et menaces, ils parviennent à le tirer par les jambes et le menotter. Mais cela n’empêche pas le violent de 38 ans, fortement alcoolisé, de continuer à donner des coups et menacer un policier de mort. En garde à vue il affirme ne se souvenir de rien. Mais au fur et à mesure que l’alcool s’évapore, Jean-François M. avoue les faits. 
 
Il est alors placé sous contrôle judiciaire et tout contact avec la victime - sa compagne et la mère de ses deux enfants - est interdit. Mais ça, il n’a pas l’air de s’en soucier car il arrive au tribunal avec elle et reste assis à ses côtés malgré la demande des policiers de les voir éloignés. La femme, sans surprise, ne porte pas plainte et ne se constitue pas partie civile. Mais il affirme sans hésitation aucune, que ces deux derniers mois, l’interdiction a été respectée. 
 
Alors que les magistrats se sont retirés pour délibérer, le couple attend dans la salle d’audience. Les policiers le surveillent de très près. Il adresse la parole à sa compagne, un policier le réprimande. Il marmonne dans sa barbe, puis tente de rediscuter avec elle. Les policiers perdent patience après plusieurs sommations et le prévenu est finalement soulevé du banc et jeté dehors. 
 
Il est autorisé à rentrer dans la salle pour la décision des juges : deux ans de prison avec mandat de dépôt. Direction le centre pénitencier. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par ROBOCOP le 18/12/2020 17:25

joyeux noel , bonne annee , joyeuses paques et bon Saint Valentin , on se reverra au parloir si Dieu le veut

2.Posté par Rouloulou le 19/12/2020 08:51

Bon retour en 2023🎃

3.Posté par Dadou le 19/12/2020 13:17

Elle ira lui rendre visite et a sa sortie va l’accueillir ! Sauf di entre temps elle ne retrouve un nouveau !

4.Posté par LesJugesQuittentLeNavire le 19/12/2020 14:00

et la grosse raclure qui va l'attendre à sa sortie de prison pour reporter plainte contre lui 3 mois plus tard ....

5.Posté par Portois la kour le 19/12/2020 18:38

Peine logique. Ce qui l'est moins c'est madame qui ne porte pas plainte et qui l'attendra à la sortie. Sauf prise de conscience elle finira sous un drap blanc.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes