MENU ZINFOS
Economie

​Chômage : Ce qui attend les demandeurs d’emploi


Le chef du gouvernement l'a annoncé lors de sa dernière allocution : les contrôles seront renforcés auprès des demandeurs d'emploi à compter du 1er décembre. Ces derniers doivent justifier de leur recherche active d'un poste.

Par Sophie Fontaine - Publié le Mercredi 1 Décembre 2021 à 06:26

Lors de sa dernière adresse aux Français, Emmanuel Macron a mis en garde les allocataires sur la recherche d’emploi : "Les demandeurs d'emploi qui ne démontreront pas une recherche active d'emploi verront leurs allocations suspendues."

Contrôler davantage les demandeurs d'emploi

Ces contrôles ne sont pas une nouveauté et font déjà partie des missions du Pôle emploi. Ce qui change “c’est que les demandeurs qui n’auront pas démontré de recherches actives vont se voir suspendre leurs allocations”, explique Angélique Goodall, directrice du Pôle Emploi. 

Le gouvernement table sur 25 % de contrôles supplémentaires dans les six prochains mois, sur tout le territoire, y compris à La Réunion.

"Concrètement, les demandeurs d’emploi doivent pouvoir démontrer qu'ils répondent aux offres qui correspondent à leur profil, qu’ils participent à des prestations que nous pouvons leur proposer pour améliorer leur recherche d'emploi", ajoute la directrice.

Si nous constatons qu’une personne ne s’inscrit pas dans des recherches actives, nous pourrions être amenés, et c’est le cas parfois, à suspendre ses allocations”.

Sanctionner ceux qui ne remplissent pas leurs devoirs

En matière de contrôles, deux actions sont menées. La première, qui relève des conseillers, consiste à vérifier s’il n’y a pas de manquement de la part du demandeur. “S’il n’y a pas de motif valable, nous pouvons acter ce manquement par une sanction”.

La deuxième action relève de l'action d’une équipe d’une quinzaine de conseillers à La Réunion, mandatée par Pôle emploi, “qui consiste à contrôler des demandeurs d’emploi” et comprendre pourquoi ces derniers ne parviennent pas à retrouver du travail dans l’un des secteurs porteurs.

Cette action vise des profils particuliers, “ceux qui sont à la recherche sur des métiers en tension”. Ces secteurs représentent 75% des offres d’emploi à La Réunion, soit l’hôtellerie, la restauration, le commerce, le transport logistique, la santé et l’action sociale et le BTP. 

Angélique Goodall se veut rassurante : “Sanctionner à tout va, ce n’est absolument le but. Notre objectif est de remobiliser la personne”. Elle assure également que le pourcentage d’inscrits sanctionnés est très faible.

En 2019, sur les 8000 contrôles réalisés, moins de 2% des demandeurs ont été radiés.

À noter qu’à partir du 1er décembre, les allocataires devront avoir travaillé 6 mois, contre 4 actuellement, pour bénéficier d'une allocation chômage. "La dégressivité s'appliquera au-delà du sixième mois et non plus du huitième, pour les salaires de plus de 4500 euros", a précisé la ministre du Travail.


 
 




1.Posté par Inconnu 974 le 01/12/2021 14:42

Et tous les mahorais qui ne travail pas ont fais comment

2.Posté par Squid le 01/12/2021 16:03

Ils ont qu'a traverser la rue pour montrer qu'ils cherchent du travail

Vous êtes routier ?
Devenez plongeur à 47.5km aller de chez vous

3.Posté par Jean le 01/12/2021 18:13

Gouvernement de voleurs! Les chômeurs ont cotisé pour obtenir en cas de chômage ces allocations. Il ne s'agit pas d'un droit mais d'un dû ! Comment expliqué qu'une personne qui a travaillé donc cotisé 20 ans ne bénéficie que de 2 ans d'allocations? Voler le peuple et fragilisé les plus faibles voilà le gouvernement macroniste.

4.Posté par Caf le 02/12/2021 06:27

Post 1 tu as raison tous les reunionnais qui bossent pas?comment on fait?autonomie?

5.Posté par Spark Irene le 02/12/2021 10:32

Petit rappel quand aux droits ouverts : ils le sont car nous cotisions avant le 01.01.2019 2.4% de notre salaire -soit un smic à l'année. Depuis 2019, seule la CSG, acte de solidarité nationale à hauteur approximative de 10%. Le reste est constitué d'emprunts !! Alors stop aux ronchons.

Ensuite, le "flicage" non mais le contrôle oui. Comme dans un contrat de travail il y a des droits et des devoirs.

Enfin, une action dans son projet professionnel peut être impacté par des soucis quotidien : budget alimentaire, transports, logements amoindris. Je ne vous parle pas du budget santé, loisirs et surtout la valeur que l'on se donne peut être diminuée par les jugements, critiques et l'objectification du professionnel offrant ses services.

Alors au lieu de critiquer penser :"comment je peux agir à mon niveau ?".

6.Posté par Cariot le 02/12/2021 12:47

à 59 ans j'ai été licenciée l'année dernière c'est difficile de trouver un emploi et les jeunes ils font quoi j'avais travailler 10 ans et j'ai commencer à travailler depuis l'âge de 18 ans

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes