MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

​Ce monde évolue trop vite..


Y compris dans le domaine pédagogique. 40 ans de carrière dans le milieu, de la plus petite porte à la plus grande, et 3/4 de siècle d'existence heureuse, je peux vous en parler.

Par Carl Joseph - Publié le Mercredi 21 Octobre 2020 à 10:15 | Lu 463 fois

​Ce monde évolue trop vite..
Jadis pour devenir enseignant, il fallait être formé. C'était un corps de métier avec ses règles et ses valeurs. Il fallait être formé... Et non pas avec monsieur tout le monde. Son employeur même s'en chargé, le recrutement était spécifique, la formation était spécifique. Les journées pédagogiques et les regroupements pédagogiques, sous la tutelle de Monsieur l' Inspecteur, s' intercalaient dans le calendrier scolaire de chaque année et bien avant les réservations de voyages pour les vacances.

Pas question, ensuite, de jouer au shérif en matière de pédagogie dans sa classe.

Pour s'adapter à son temps, on a supprimé toutes les étapes de la formation des enseignants: le concours de recrutement pour être remplacé par l'inscription à Pôle emploi, l'université au lieu du concours spécifique. Tout ceci dans un esprit d'ouverture à la vie, à la démocratisation. On fait avec le tout-venant.

Le suivi de la formation s'est vite retrouvé réduit à une peau de chagrin, les corps d'inspection pédagogique chargés d'accompagner l'enseignant au cours de sa carrière réduits au plus petit nombre... Nous vivions tous sous la crainte de l' inspection inopinée, l'inspecteur qui frappe à votre salle de classe et qui s'installe pour voir et évaluer le déroulé de votre cours, aujourd'hui annoncée 72 heures à l'avance selon un protocole administratif bien établi par les syndicats guerriers sur la question.

Un air de liberté s'est emparé du monde enseignant. Entre 2 à 3 inspections au cours d' une carrière,  l'enseignant est libre de ses agissements, de ses dires et de ses faits. Pour le meilleur et pour le pire... ça ne suffit pas, puisque j' ai lu des bannières en réclamer bien davantage encore: "Liberté pédagogique pour les profs".

La liberté comme tout le monde le sait, il faut savoir gérer.

Le Ministre de l' Éducation nationale, dans ses petits souliers en ce moment, son chagrin étouffé ferait bien d' y songer.




1.Posté par C.J. le 21/10/2020 12:24

Ma dernière mouture en remplacement du texte initial.

Ce monde évolue trop vite..
Y compris dans le domaine pédagogique.
40 ans de carrière dans le milieu, de la plus petite porte à la plus grande, et 3/4 de siècle d' existence heureuse, je peux vous en parler.
Jadis pour devenir enseignant, il fallait être formé. C' était un corps de métier avec ses règles et ses valeurs. Il fallait être formé...et non pas avec monsieur tout le monde. Son employeur même s' en chargeait, le recrutement était spécifique, la formation était spécifique.
Les journées pédagogiques et les regroupements pédagogiques, sous la tutelle de Monsieur l' Inspecteur, s' intercalaient dans le calendrier scolaire de chaque année et bien avant les réservations de voyages pour les vacances.
Pas question, ensuite, de jouer au shérif en matière de pédagogie dans sa classe. Il en était plutôt le berger . Il devait créer l' unité entre les élèves en évitant d' exclure, de diviser..en plus de la pédagogie il devait gérer les choses en bon père de famille.
C' est ce que retiennent de nous nos anciens élèves, croisés dans la rue, au hasard de la vie.
Pour s' adapter à son temps, pour un recrutement massif, on a supprimé toutes les étapes de la formation des enseignants : le concours de recrutement pour être remplacé par l' inscription à Pôle emploi, l' université au lieu du concours spécifique. Tout ceci dans un esprit d' ouverture à la vie, à la démocratisation. On fait avec le tout- venant.
Le suivi de la formation s' est vite retrouvé réduit à une peau de chagrin, les corps d'inspection pédagogique chargés d' accompagner l' enseignant au cours de sa carrière réduits au plus petit nombre...nous vivions tous sous la crainte de l' inspection inopinée, l' inspecteur qui frappe à votre salle de classe et qui s' installe pour voir et évaluer le déroulé de votre cours, aujourd'hui annoncée 72 heures à l' avance selon un protocole administratif bien établi par les syndicats guerriers sur la question. .
L' entretien qui suivait vous faisait subir une inquisition sur vos méthodes, votre avancée sur le programme et vos objectifs..pour la classe..ça pouvait se terminer par des félicitations comme par une remontée de bretelles. Tout ceci , circonstancié, écrit et noté dans le rapport d'inspection.
Un air de liberté s' est emparé du monde enseignant. Entre 2 à 3 inspections au cours d' une carrière, l' enseignant est libre de ses agissements , de ses dires et de ses faits. Pour le meilleur et pour le pire.. ça ne suffit pas, puisque j' ai lu des bannières en réclamer bien davantage encore:" liberté pédagogique pour les profs ".
La liberté comme tout le monde le sait, il faut savoir gérer.
Le Ministre de l' Éducation nationale, dans ses petits souliers en ce moment, son chagrin étouffé ferait bien d' y songer.

2.Posté par Lesseps le 21/10/2020 13:28

Et ces anciens finissent tous sur zinfos à donner des leçons :) ce monde n’évolue pas en fait, quand on vieillit on devient aigri ...

3.Posté par C.J. le 21/10/2020 17:15

@2....je ne donne pas de leçons..man...je compare les systèmes sans jugement..à vrai dire, j' ai pratiqué dans les deux systèmes ... le lecteur est libre de tirer ses conclusions comme vous le faites vous-même..mais il n'y a pas de médaille sans son revers..parfois, à force d' être trop libre, ça se transforme en bordel..rassurez- vous, je ne suis pas aigri,...parfois ça m' amuse qd ça se termine pas trop mal.

4.Posté par C.J. le 21/10/2020 17:51

@2C'est clair que ce ne sont pas les âges qui feront l' unité de la France d' aujourd'hui, ni les confessions pas plus que la cacophonie des idéologies....
Ainsi va la vie..

5.Posté par C.J. le 22/10/2020 06:33

@4 On peut écraser le contenu d' un disque dur, on efface pas la mémoire d' un être vivant...même si les émotions ne sont plus là..j' écris donc sans état d' âme , comme souvent d' ailleurs..je suis un " défroqué " de la pédagogie depuis fort longtemps.

6.Posté par polo974 le 22/10/2020 17:22

cj: plus facile de monologuer que de répondre aux autres (cf votre post précédent)...

7.Posté par klod le 22/10/2020 17:54

"son chagrin étouffé ferait bien d' y songer", c'st beau et sa sonne bien ……….

8.Posté par C.J. le 23/10/2020 10:21

@6 c' est une astuce de communication...

9.Posté par polo974 le 24/10/2020 09:16

8.Posté par C.J. le 23/10/2020 10:21
"""
@6 c' est une astuce de communication...
"""

C'est une façon de parler... ou de fuir ses propres écris...

10.Posté par C.J. le 24/10/2020 16:52

@9...c' est une astuce qu' offre " la communication " pour ne pas rester sur un sujet embarrassant ( ce qui n'est pas le cas là, je vs réponds d' une manière générale), auquel on a pas envie de répondre, ou parce que la question est trop pertinente (ce n'est pas le cas, non plus là) . Ça s' appelle " s' échapper du sujet "...ce sont les bases de la communication, tt le monde s' en sert à condition d' être informé...
Déjà là, j'ai fait ce qu'il ne faut pas faire en vs répondant..

11.Posté par C.J. le 24/10/2020 16:56

@9...en clair, on parle, on parle et on ne répond à l' attente du questionneur...noyer le poisson. Vs connaissez ?
On n' est pas obligé d'alimenter la curiosité de quiconque...sauf à se placer dans la soumission à l' autre.

12.Posté par polo974 le 25/10/2020 15:40

10.Posté par C.J. le 24/10/2020 16:52
"""
@9...c' est une astuce qu' offre " la communication " pour ne pas rester sur un sujet embarrassant ( ce qui n'est pas le cas là, ...) ...
"""


ah bon, tu ne trouves pas embarrassant ce que tu as écrit dans le billet précédent.
petit résumé:

""" L'idéal religieux ... qui a servi de socle pour "Le Siècle des Lumières" """
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lumi%C3%A8res_(philosophie)
""" Combattant l’irrationnel, l’arbitraire, l’obscurantisme et la superstition des siècles passés, ils ont procédé au renouvellement du savoir. """
Bref, Le Siècle des Lumières, ce sont les bases de la science. Tout le contraire des dogmes religieux dont ils se sont affranchis au tant qu'ils le pouvaient.

""" L' idéal de la laïcité est noble mais il ne doit pas faire perdre la raison au porteur de ce flambeau. """
En supposant que ce soit un idéal, pourquoi ne parler de perdre la raison que pour la laïcité qui se veut justement être le respect des croyances des autres.

""" @4.." contresens " ..
C' est une question d' interprétation. """
Non, ce n'est pas une question d' interprétation (ni de tolérance) c'est juste un contresens qui déboucherait direct sur un 0 dans une dissert de philo.

""" On a le droit de publier des contresens... """
Oui, mais ensuite, il ne faut pas trop s'étonner de se le faire (sèchement) remarquer...

""" Dire que ce j'ai écrit " est une connerie " est un jugement...pas un argument. """
Argutie fallacieuse, ça n'a jamais été présenté comme un argument.
Mais question jugement, il est bon. dur, mais juste...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes