MENU ZINFOS
Economie

​Agriculture : L’union sacrée de deux syndicats et de la chambre de l’agriculture face aux défis


Lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi matin, les présidents de la Chambre de l’agriculture, de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et des JA (Jeunes Agriculteurs) ont marqué leur union pour cette année 2022. Parmi les enjeux : les négociations autour de la convention canne et les ZNT (zones de non traitement).

Par Stéphane Pierrard - Publié le Jeudi 6 Janvier 2022 à 11:10

 L’année 2021 vient à peine de s’achever qu’il est temps pour l’intersyndicale FDSEA-JA et la Chambre de l’Agriculture de se projeter pour 2022 et les échéances importantes à venir. Emmenés par Dominque Gigan, le président fraichement élu, une vingtaine d’agriculteurs vêtus d'un polo blanc avec les inscriptions en vert FDSEA ont répondu présents à cette conférence de presse, devant la balance de Beaulieu. En vacances sur l’île, le président national des Jeunes Agriculteurs, Samuel Vandaele, était également présent. 

"On se retrouve aujourd’hui pour resserrer les liens. Dans le passé, cela a pu être tendu entre nos deux syndicats. On met tout ça de côté. Aujourd’hui, nous sommes prêts à travailler ensemble pour l’intérêt commun des agriculteurs. Nous devons batailler sur des sujets importants. La négociation de la convention canne est un enjeu très important. Ensemble, nous pouvons la réussir mais à condition de travailler dans la même direction avec la chambre", précise Guillaume Sellier, président des Jeunes Agriculteurs. "Avec un trio comme celui-ci (FDSEA, JA et Chambre de l’Agriculture), le jour où la machine sera en route, les autres seront inaudibles", abonde le président de la Chambre de l’Agriculture, Frédéric Vienne.

Une convention canne attendue
 
La saison de la canne à sucre s’annonce pour une seconde année consécutive mauvaise. Le nombre de planteurs diminue au fil des ans. Le document de la DAAF sur le recensement agricole traduit une diminution continue des surfaces agricoles depuis 2010. Le recensement de 2020 met en avant une diminution de 4000 hectares des surfaces agricoles. Aujourd’hui, il y a 6250 exploitations agricoles pour une surface totale de 38 650 hectares. La filière canne, pierre angulaire de l’agriculture réunionnaise, en pâtît particulièrement.  "Représentant 55 % de la surface agricole, la canne à sucre reste le pilier de l’agriculture réunionnaise mais, année après année, la sole cannière perd des hectares. Depuis 2010, ce sont 3000 ha qui ont disparu. En 2020, 21.350 ha de canne sont cultivés par 2730 planteurs", indique le document.
 
La nouvelle convention canne est donc primordiale pour la filière qui, depuis plusieurs années, combat pour sa survie. "Pour la dernière convention, l’industriel n’a pas tenu tous ses engagements. On est dans la même situation qu’en 2017. L’industriel n’a pas voulu faire évoluer le procès, malgré les 28 millions. Aujourd’hui, nous produisons 100.000 tonnes de sucre blanc qui ne servent à rien et sont concurrencées par celui de la betterave en Europe. La canne n’est exploitée qu’à 30%", avance le président de la Chambre d'agriculture.

Pour l’heure, une réunion s’est tenue fin novembre en préfecture. Des courriers ont été envoyés à plusieurs ministères, sans obtenir la moindre réponse. Le temps presse pour l’intersyndicale, et d’autant plus avec les élections présidentielles prochainement, car la position de l'Etat est préalable à toute négociation.

"Ne pas se laisser dominer par la loi métropolitaine"
 
L’autre enjeu est la loi sur les ZNT (zones de non traitement) qui est actuellement en consultation publique. Dans ces zones à proximité de zones habitées ou de cours d’eau, les agriculteurs doivent respecter des distances minimales sans application de produits phytopharmaceutiques en fonction du type de culture et du matériel qu’ils utilisent.

"Nous avons négocié un cadre fort et assez souple. On renvoie la balle pour que le charte soit adaptée à chaque territoire", avance Samuel Vandaele. Comme le rappelle Frédéric Vienne en lisant un courrier aux président des chambres d’agriculture, chaque territoire dispose d’une marge de manœuvre.  En effet, le décret donne aux organisations syndicales représentatives ou à la chambre départementale la capacité de proposer au préfet une charte d’engagements. "Il ne faut pas se laisser dominer par la loi métropolitaine", indique Dominique Gigan. "Pour les ZNT eau et riverain, il faut être force de propositions pour ne pas subir. Il faut proposer tout en incluant les mesures environnementales, on ne peut pas y échapper. On doit pouvoir garder nos pratiques sans être perdants sur toute la ligne", souligne Frédérique Vienne. Il rappelle que le foncier à La Réunion est problématique pour les agriculteurs également car le maillage est important sur de nombreuses surfaces agricoles, tout comme le relief de La Réunion qui doit être pris en compte. Une compensation financière par m2 perdu est envisagé ou encore une entretien manuel mais qui demande un coût. 
 
Ce mercredi matin à la balance de Beaufonds à Saint-Benoît, la devise de la Belgique "L’union fait la force" semble avoir trouvé un écho.
 
 




1.Posté par Défis 2022-2100 le 06/01/2022 11:23

Projet pour 2022-2100:
Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, , subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, , subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, , subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, , subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions, subventions, , subventions, subventions, subventions, Subventions, subventions,

2.Posté par Agri97440 le 06/01/2022 13:49

Rien que un band opportunistes et un band de gros égoïstes.

Si c zot y sa défend à nous , nous le foutu
Zot y prend tts terrain pou zot, ttes quota, ttes subvention, et zot les partout banque mairies et autres ...etc...
Ma pi confiance

3.Posté par Ruffine le 06/01/2022 19:38

"Ne pas se laisser dominer par la loi métropolitaine" va finir par devenir une marque de fabrique, kan zot la besoin fé passe in afère koça zot y dit pas. Néna aussi "Nous sommes au temps des colonies", ki ça y doute encore que néna l'ingérence de la France à la Réunion et ke c les collectivités territoriales ke na la main mise su toute, "intérêt commun des agriculteurs"???? zot lé même pas foutue défend le bande zagriculteur devant TPBR zoreil y plie à zot en deux, y plie la bec devant zoreil , à moins ke............dis pas moin té voulue et ke c le créole ki coke le créole. AHAHAHAHAHA té directeur chambre agriculture répon à courrier là, PRISE DE CONSCIENCE/SANS REACTIONS ON EST TOUS COUPABLES.

4.Posté par lol le 06/01/2022 20:03

la chasse aux subventions! a quand la transparence sur les bénéficiaires des aides européennes à l'agri et des subventions?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes