MENU ZINFOS
Faits-divers

​"Mi sa coupe a ou, mi sa coupe a ou". Résultat : 10 jours d’ITT


Le tribunal judiciaire de Saint-Denis consacrait une nouvelle fois ce vendredi une audience de comparution immédiate entièrement dédiée à des faits de violences conjugales. Un jeune homme de 25 ans comparaissait pour la première fois de sa vie devant un juge pour avoir infligé pas moins de 35 jours d’ITT à sa compagne en plusieurs fois.

Par - Publié le Vendredi 4 Décembre 2020 à 19:48 | Lu 7637 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le 27 novembre dernier, Kevin I., 25 ans à peine, a bu, beaucoup bu. Lorsqu’ il boit, il se met à insulter, menacer de mort et lever la main sur celle qui l’accompagne depuis 9 ans. Comme l’indique la prévenue, cela arrive très souvent.

Cet après-midi, elle a son téléphone en main et, voulant le récupérer coûte que coûte, il lui brise les doigts en tentant de le lui prendre. La pauvre jeune femme, en plus d'avoir auparavant supporté des "mi sa coupe a ou, mi sa tue a ou", se retrouve cette fois avec une attelle et une ITT de 10 jours, alors qu'elle en avait déjà eu 25 par le passé. Lassée de le voir violent quand il boit, elle décide cette fois de porter plainte, espérant qu'il soit soigné. Il sera placé en garde à vue le 3 décembre puis déféré ce vendredi au tribunal. 

À la barre, il est tout penaud, la tête basse en reconnaissant les faits, il accepte de se faire soigner pour son problème d'alcool et de violence. Comme l’indique la partie civile, "ce qu’elle veut, c’est qu’il comprenne, qu’il prenne conscience de son problème lié à l’ alcool. C’est un bon mari et un bon père, mais elle veut que ça cesse".

La procureure est bien moins sentimentale : "Ces faits sont graves au regard de leur répétition. Il a du mal à se contrôler, à la moindre dispute ça dérape. Ces violences, coups de poing, de pieds et les fractures sont impardonnables. Cela fait des années que ça dure et il ne fait rien ! Je vous demande une peine de 18 mois de prison dont 9 assortis du sursis probatoire. Je demande également un mandat de dépôt pour la partie ferme."

La défense de Kevin I. met en exergue son absence de casier : "Il reconnait les faits. C’est la première fois qu’il passe devant cette juridiction, une peine de sursis intégrale serait appropriée, il n’est pas utile de décerner un mandat de dépôt dans son cas". Kevin I., malgré toutes ses excuses, est reconnu coupable des faits. Il est condamné à 18 mois de prison dont 16 mois de sursis probatoire. 

Afin qu’il puisse se remémorer que cette fois il est allé beaucoup trop loin, le tribunal décerne un mandat de dépôt à l'encontre du jeune homme pour les 2 mois de la partie ferme. Il repart la tête basse tandis que sa compagne, qui n’envisage pas de le quitter, éclate en sanglots à l’annonce de la décision du président.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Coco le 04/12/2020 21:20

Sacré final!
Elle va aller lui apporter son survêtement bien repassé toutes les semaines pendant les 2 mois d'incarcération
La suite au prochain numéro.

2.Posté par ZefBèf le 05/12/2020 00:08

2 mois de prison, à Noël il sera déjà dehors, larak va couler de nouveau à flot ce sera ptèt 20 ans de prison ferme.

3.Posté par dimension974 le 05/12/2020 01:07

J'veux des paillettes dans ma vie Kevin!!!

4.Posté par Choupette le 05/12/2020 03:34

Ce cas illustre très bien le sujet (page 9):

http://www.philap.fr/HTML/inconscient-sexuel/Annexes/dolto_interview_choisir_1979.pdf#page=8

5.Posté par almuba le 05/12/2020 06:38

Elle est malheureuse d'être séparée de son bourreau;
Dans quelques mois elle fera l'objet d'une marche blanche.

6.Posté par patpiman le 05/12/2020 07:26

2 mois en immersion, pour se familiariser à l incarcération à la vertu curative.... et les sanglots ! C est ainsi que se termine le premier épisode de « rhuméo et Juliette »....

7.Posté par Jukfkfj le 06/12/2020 17:13

Plusieurs versions des faits dans cette histoire .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes