MENU ZINFOS
Faits-divers

​ Correctionnelle : Trois quinquagénaires accusés d’avoir profité de prostituées mineures


Moralement critiquable, le comportement de ces hommes était-il aussi illégal? Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a jugé que oui.

Par - Publié le Vendredi 18 Décembre 2020 à 18:26 | Lu 4729 fois

La scène dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi était quelque peu caricaturale. Trois hommes, l’un jugé pour proxénétisme de mineures et les deux autres soupçonnés d’en avoir profité, étaient face à trois magistrats et la procureure, toutes des femmes. Une première pour ces quinquagénaires angoissés aux casiers judiciaires vierges. 
 
Les faits remontent à 2013 à Saint-Benoît. Plusieurs adolescentes de 16 ans ont tendance à fuguer d’un foyer où elles ont été placées. Des vies remplies de détresse qui ne s’améliorent pas lorsqu’elles s’enfuient et croisent le chemin de JMS. Elles passent souvent plusieurs nuits chez lui. Il les dépanne de quelques euros, les emmène chez le coiffeur, leur procure des cigarettes et leur prête son téléphone. "Elles sont très malignes", a-t-il déclaré devant les juges. Le souci, c’est que malgré le fait qu’il se dise  avoir été "sous pression", il couche aussi avec quatre d’entre elles. Prétextant ne pas connaître leur véritable âge (malgré le fait qu’il en ait ramené une au foyer pour mineurs) et avoir eu des rapports consentis, JMS n’a pas été contredit devant le tribunal car les deux filles qui s’étaient constituées partie civile n’étaient pas présentes et très difficiles à contacter, selon la juge. L’une d’elles aurait néanmoins avoué aux enquêteurs avoir été enfermée et menacée "d’avoir de mauvais clients", si elle ne couchait pas avec son hôte. 
 
Des relations oui, mais pas de proxénétisme. C’est ce qu’assurent les deux autres hommes aux postes à responsabilité, mariés, avec des enfants. Ils auraient rencontré ces "amies" de JMS mais n’auraient pas suspecté leur minorité ni leurs intentions. "Elle vous avait pourtant dit qu’elle entrait en lycée professionnel, ça ne vous a pas alerté ?, demande la présidente d’audience. – Non, je supposais que si elle venait chez moi, elle était majeure". Et la rémunération ? Des sommes qui variaient et qui étaient payées après l’acte, sous d’autres prétextes. 
 
Pour l’avocat d’un des "clients", Me Jean-Christophe Molière, "il n’y a infraction que s’il y a eu prostitution". Sans tarif ni paiement en amont, il n’y aurait donc aucune preuve d’argent contre relation sexuelle. 
 
Une triste histoire pour ces filles qui ne se sont plus manifestées. JMS a été condamné à un an de prison avec sursis, le deuxième à 4 mois avec sursis et le troisième à une amende de 1000 euros. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes