MENU ZINFOS
Société

​"Ça déménage" : Un déménagement rapide et gratuit pour les femmes victimes de violences


L'association CEVIF collabore avec la société AGS Déménagement pour permettre aux femmes victimes de violences conjugales de pouvoir déménager dans l'urgence et sans frais.

Par Soe Hitchon - Publié le Mardi 9 Mars 2021 à 01:33

Philippe Giordanella, directeur d'AGS à La Réunion. La société spécialisée dans les déménagements contribue à permettre d'éloigner rapidement et gratuitement les personnes victimes de violences conjugales
Philippe Giordanella, directeur d'AGS à La Réunion. La société spécialisée dans les déménagements contribue à permettre d'éloigner rapidement et gratuitement les personnes victimes de violences conjugales
Il est menaçant, voire violent. Elle a peur pour sa vie et celle de ses enfants. La police lui suggère de déménager et une association l’aide à trouver un logement d’urgence. Mais la précipitation et la peur ne lui ont permis que de s’emparer du strict minimum : le reste de ses affaires sont toujours au domicile familial. Y retourner la mettrait en danger.
 
C’est pour cela que le CEVIF, le Collectif d’élimination des violences intrafamiliales, travaille en partenariat depuis 2019 (suite au triple infanticide de la Rivière-des-Galets) avec le groupe AGS Déménagement pour récupérer les affaires de ces femmes et leur permettre de rester en sécurité. Objectif : qu’elles puissent quitter les lieux gratuitement et le plus rapidement possible. Pour le CEVIF, le déménagement s’inscrit, comme la rupture, dans cette "fenêtre de tous les dangers".
 
Ce lundi 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, a été l’occasion pour la sous-préfète en charge de la cohésion sociale Camille Dagorne, de remettre 5000 euros à la société et l’association. Un coup de pouce destiné à renforcer leur action mais aussi et surtout un éclairage sur leur collaboration en faveur de ces publics pris au dépourvu.

Des témoignages qui confirment l'intérêt de ce protocole
 
"Le CEVIF nous appelle une fois que tout est réglé et le lendemain on peut procéder au déménagement. On trouvera toujours une place", assure le directeur d’AGS Déménagement, Philippe Giordanella. Depuis 2019, la société a procédé à 7 déménagements, dont un en janvier dernier. Une initiative qui débute à La Réunion mais qui pourrait être adoptée ailleurs. "C’est notre cœur de métier, ce que l’on sait faire et c’est quelque chose qui nous permet de passer vite à l’action".
 
La vidéo d’une victime ayant bénéficié du protocole "Ça déménage" a été diffusée avant la remise du chèque. "Quand j’ai déménagé, j’ai quitté mon passé pour me reconstruire, raconte-t-elle, j’ai décidé de m’en sortir. Traverser l’île avec ses affaires ça coûte cher, je suis très reconnaissante", affirme cette bénéficiaire prise dans le tourbillon d'un conflit conjugal.

L'action combinée du CEVIF et d'AGS a été saluée par Camille Dagorne, sous-préfète en charge de la cohésion sociale (troisième en partant de la gauche)
L'action combinée du CEVIF et d'AGS a été saluée par Camille Dagorne, sous-préfète en charge de la cohésion sociale (troisième en partant de la gauche)




1.Posté par Ouais... le 09/03/2021 19:52

On aurait plus vite fait, de créer un service de gros bras, qui interviendrait auprès des partenaire violents. Dans un but pédagogique, bien sûr utilisation d arguments frappants... Non on peut pas, on est en France...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes