Economie

i974.event : Le monde de l'entreprise face aux réseaux sociaux

i974.event organise des ateliers et des conférences demain, à l'hôtel le Saint-Denis, afin de réunir les acteurs et professionnels du web de La Réunion mais aussi le grand public. Organisées depuis 2007, ces rencontres ont pour but "d'humaniser des contacts établis sur le web". Pour cette 8ème édition, l'accent est mis sur l'influence des réseaux sociaux sur les marques et la gestion de l'e-reputation.


"Auparavant l'innovation venait du monde des entreprises vers l'individu. Aujourd'hui, l'individu a pris le pouvoir et c'est l'entreprise qui a du mal à suivre", explique Patrick Barrabé, consultant en e-réputation. Les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus prépondérant pour l'image des entreprises qui n'ont pas forcément conscience de son influence.

Gérer "sa réputation numérique"

A l'heure de l'essor des TIC, on parle "d'hyperconnectivité". L'internaute partage ses contenus sur Internet mais surtout donne son avis sur tout. La gestion de sa visibilité pour une entreprise devient un enjeu important. D'où la nécessité de gérer "sa réputation numérique". Patrick Barrabé parle "d'éco-système numérique" qui, à son sens, est générateur de valeurs ajoutées. Il considère que "tout est lié sur le net" et fait une comparaison avec la biologie : Internet est selon lui "une chaîne de compétences et de valeurs".

E-tourisme : Le "widget", un phénomène en plein essor

Même si les entreprises réunionnaises sont "en retard" en terme de communication numérique, le e-tourisme a de l'avenir. Actuellement, l'outil de communication qui se développe est "le widget", (contraction des mots window et gadget). Cette application interactive permet d'échanger en temps réel des informations sur une service ou un produit. Un outil qui a le pouvoir de faire décoller une marque ou au contraire de la tuer... Un risque réel assure Laurent Dijoux ,consultant en web marketing, qui regrette que les entreprises à La Réunion ne connaissent "la veille technologique".

Gilles Granger est expert en e-tourisme sur l'île sœur, "un peu en avance" sur La Réunion en matière de nouvelles technologies. Selon lui, "80 à 85% des personnes réservent leur voyage sur le net". C'est dire le marché qu'il y a à prendre pour les agences de voyage, l'office du tourisme, les tours opérator... "Deux groupes hôteliers ont déjà des applications i-phone. La plupart d'entre eux ont des comptes twitter", insiste l'expert.

L'île de La Réunion, futur Silicon Valley ?

L'île de La Réunion, futur Silicon Valley ? La balle est dans le camp des entreprises. Rendez-vous demain à l'hôtel le Saint-Denis dès 8h30 dans la salle Bourbon pour les conférences publiques et la salle Papangue pour les ateliers qui s'adressent aux professionnels. Gilles Granger tiendra lui une conférence sur l'e-tourisme. Patrick Barrabé proposera un atelier sur l'enjeu de l'e-réputation. Christophe Lao Thiane, consultant web expliquera en quoi consiste l'e-business en ligne. Et enfin, Laurent Dijoux parlera des réseaux sociaux et du business avec twitter.
Mercredi 19 Mai 2010 - 17:24
Karine Maillot
Lu 2853 fois




1.Posté par dimistroph le 19/05/2010 21:41
Pas mal cet évènement, je découvre.
Et monsieur Barrabe. Quels est son e-reputation ? C'est qui ? Je connais pas ... Bof

2.Posté par melomane le 19/05/2010 23:33
Belle initiative,les thèmes sont intéressant surtout le e-tourisme .

3.Posté par cthulhu le 20/05/2010 11:03
Un widget : un gadget. Une entreprise va assurer son plan de communication sur un gadget. Un peu mince comme innovation. Ces experts me font penser aux charlatans vendeurs de potions miraculeuses. Et je ne vois rien d'interactif dans le fait de recevoir des informations sur un service ou un produit. Ils nous font confondre communication et diffusion.

Pareil pour twitter. Poster en continu des phrases de moins de 140 caractères dans l'espoir de se faire remarquer sur le réseau. bof... Pas très fascinant. Du matraquage publicitaire comme à l'ancienne sur les écrans de télévision et à la radio. Rien de vraiment innovant.

En résumé, ces intervenants n'ont rien à proposer en dehors du modèle publicitaire traditionnel qui nous prend pour des débiles depuis des générations. Il est temps pour les entreprises qui veulent s'afficher sur le web de comprendre qu'elles auront à faire face à la critique des internautes quant à la qualité de leurs services ou de leurs produits.

La problématique, au-delà de l'usage des applications sur internet, c'est comment gagner la confiance et surtout l'intérêt de ses potentiels clients que sont les internautes d'aujourd'hui et de demain.

4.Posté par sokoman le 24/05/2010 22:39
La Réunion pourrait devenir une "Silicon Valley", mais uniquement si les business angels font confiance aux réunionnais, ce qui est loin d'être le cas. Il existe déjà des compétences très pointues localement, mais la couleur dérange (pourquoi ?). Il y a un manque de confiance dans les compétences locales, et de plus un autre problème : Celui de la mondialisation, qui permet difficilement de concurrencer les pays "émergents". Ce qui manque à notre île pour qu'elle se développe et que les emplois se créent :
- Des restrictions drastiques au niveau de l'accès à des fournisseurs extérieurs
- Des projets locaux acceptés (il y en a mais ils restent en suspens)
- De la confiance de la part des business angels et des groupes de financement
- Du temps et des ingénieurs (il y en a mais ils ne sont pas motivés par les faibles salaires sur l'ile, jusqu'à 2 fois moins qu'en métropole !)

5.Posté par Jonathan Gravier le 25/05/2010 10:43
Si l'on compare le niveau local à celui de nos confrères de la Caraïbes ont est pas trop mal. Vraiment.

Il manque un évènement sérieux à la Réunion, qui ne soit pas une foire commerciale tel que Cyberetic. Un évènement ouvert sur le monde (avec Internet nos client, c'est le monde) qui permettrait de vraiment échanger entre nos confrères de la zone Océan Indien (Afrique du Sud) et Europe.

Un évènement à l'image de l'UCOI (un excellent event au passage), avec un peu moins de littérature économique (bla bla) mais plus axé business tels que des évènements Leweb Paris ou Emarketing paris.

Enfin, j'étais présent à un des ateliers de l'évènement ; "Écosystème numérique dans une économie en mutation". J'étais quand même assez surpris, voire gêné de ne pas rencontrer ceux qui représente la filière TIC à l'île de la Réunion, à savoir l'ARTIC, présidé par M. Yann de Prince. Ils représente la filière TIC dans son ensemble et leur présence n'aurait pas été de trop. Bof, déçu sur ce coup là.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales