Lieu de vérité pour la belle et la bête.
Entre deux bières, trois bouchons et sur Antenne Réunion replay, je me dois de regarder l’événnement du moment. Pas le procès du petit Mathéo mais l’émission consacrée à Didier Robert, président de la Région Réunion (et qui bruisse sur les réseaux sociaux comme une « campagne de communication », « déroulement d’un tapis rouge » d’une chaîne locale pour DR.) donc me voilà installée devant l’émission... Durée 45 minutes !

Tiens ? Didier a grossi ? Tout le monde à La Réunion l’appelle Didier (et moi aussi d’ailleurs), il a grossi (non pas parce qu’il mange trop, mais parce qu’il a fait beaucoup de sports quand il était jeune) Et quand on prend de l’âge et on fait de la politique… on finit par prendre du poids dans les deux sens du terme.

Yolande, ses lunettes lui vont très bien, sa coiffure aussi. Elle s’est habillée en bleu, (très jolie robe seyante). Très très bonne idée d’assortir la couleur de sa robe à la couleur du parti politique de Didier. Cela aurait été malpoli de sa part de s’habiller en rouge ou en rose…
 
Et c’est parti pour Didier : son passé, son présent, son avenir, son équipe, sa femme, ses projets, ses désirs, ses adversaires, ses amis… J’écoute, je ne zappe pas, je n’avance pas le replay.
 
Didier parle comme un dossier bien ficelé…. Il connaît tout sur le bout des doigts… Il a fait des études… Soit-dit-en passant, c’est un des premiers hommes politiques réunionnais qui a eu un tel parcours pour remporter le poste de président de région. Il n’est pas le fils de, issu de famille « normale », il est parti de La Réunion pour mieux revenir… Il est profondément attaché à son île… Ce que j’aime bien, c’est qu’il a un discours….euh comment dire… Je ne sais pas trop comment définir ses réponses parce que tout est clair, net et précis…

Il dit aussi que le milieu politique est très violent et il est (et restera) intransigeant sur les projets de La Réunion ; Il n’a pas « totoché le père » il a juste pris sa place… Il a eu l’humilité et l’intelligence de demander à Nassimah de travailler avec lui et cette dernière a demandé un poste de vice-présidente et quelques postes pour ses proches….et maintenant tout le monde regarde dans la même direction…que Didier
 
Droit dans les yeux, il a dit à Yolande qu’il n’y avait pas de magouilles sur la NRL et que le chantier sera terminé en tant voulu… Et moi aussi, je le crois… parce que personne jusqu’à maintenant n’est allée faire un tour dans l’avenir pour savoir ce qui va se passer et quand bien même…il y a une enquête d’envergure… mais bon tout le monde sait que policiers et gendarmes (et quelquefois la presse) aiment chercher la « p’tite bête » et finissent par trouver « panama’s paper »….
 
Bref, sur la scène politico-médiatique Didier et Yolande nous ont offert un très beau moment de « positive attitude pays»... La belle et la bête de scène… Ah maman, j’ai eu peur, très très peur quand on a inséré les fantômes du passé dans l’émission !
 
Ah chouette, il va y avoir un monorail entre Sainte Marie et Saint Denis… c’est dans les projets…. Mais perso je trouve que cela va faire beaucoup avec les 2000 ou 4000 bus qu’il nous avait promis en 2010 ? Mais où sont passés ces fameux bus ?
 
Didier est un homme du présent et à sa place. Il se laisse porter par les évènements. Pour l’instant il a un boulevard devant lui : que dis-je une autoroute… et ce n’est pas Thierry Robert, son adversaire du moment qui va le sortir de là… parce que Thierry (même s’il a grossi lui aussi) est trop enclin aux bavardages… A l’école politique réunionnaise : Didier fait figure d’un bon élève, travailleur, intelligent, dynamique et Thierry est un élève bavard, dissipé, ne fait que chercher des poux à Didier…
 
Un carton rouge tout de même au preneur du son de l’émission : Didier devrait intervenir auprès du PDG d’Antenne parce que cela est inadmissible que le son soit aussi pourri dans la seconde partie de l’interview… Je suis sûre qu’il doit être un communiste…(le preneur de son bien entendu !) Du coup, comme toute La Réunion est sous contrôle avec Didier et Yolande, j’ai  baissé le son et j'ai mis la chanson de Céline Dion et de Garou : sous le vent et cela donne :

Garou (Didier)
Et si tu crois que j’ai eu peur, c’est faux,
Je donne des vacances à mon cœur un peu de repos
Et si tu crois que j’ai eu tort, attends
Respire un peu le souffle d’or qui me pousse en avant
et c’est comme si j’avais pris la mer
J’ai sorti la grand’voile et j’ai glissé sous le vent
C’est comme si je quittais la terre…
J’ai trouvé mon étoile je l’ai suivie un instant

Garou et Céline (Didier et Yolande) Sous le vent
Céline (Yolande) Si tu crois que c’est fini : jamais
C’est juste une pause un répit après les dangers
Si tu crois que je t’oublie : écoute
Ouvre ton corps au vent de la nuit
Ferme les yeux…
Et fais comme si j’avais pris la mer
J’ai sorti la grand’voile
J’ai glissé sous le vent

. Lalalalalalalalalala

C’est super de regarder Lieu de vérité avec Didier et Yolande et le son de cette chanson : vous devriez essayer !!!.

Bon, je donne une décennie à Didier pour devenir président de la République… Et pourquoi pas ? Pourquoi on aurait seulement des miss, des animateurs de tv, des sportifs, des ministres ou secrétaires d’état réunionnais qui réussissent en métropole…

Didier : ça lé à nous ça...


Allez tous en chœur : Didier, président… Didier président

Bon j’arrête là mon billet parce que j’ai fini mon pack de dodo, mes bouchons et je suis au romarin jet…hic
 
Rédigé par Gilette Aho le Samedi 30 Avril 2016 à 14:51 | Commentaires {2}
Être à la hauteur…

Être à la hauteur d’une fonction, d’un mandat confié par le peuple. Seront-ils capables ? Capables de s’approprier une cause et par là-même faire avancer le dossier les violences faites aux femmes ?

Je m’explique : à chaque fois qu’une femme tombe et meurt sous les coups d’un homme, associations, élus et tout le tintouin (moi-aussi d’ailleurs) nous nous mettons à « la queue leu leu » pour crier haut et fort notre « colère », notre « indignation », notre « plus jamais ça » et bla bla bla… Et comme un feu d’artifice qui se termine, après les funérailles, nous regagnons bien au chaud canapés, bureaux, smartphones et familles en attendant le meurtre de la prochaine…

Je lis sur Zinfos (Meilleur site d’informations en ligne de La Réunion : cest pas moi qui le dit c’est un copain journaliste anglais qui me l’a répété)Donc je lisais sur Zinfos qu’un projet est en cours : des assises sur les violences faites aux femmes. L’action est noble. Se réunir, dialoguer et prendre les décisions qui s’imposent… Quoi que dans notre société bien française, les décisions sont à la charge de l’État. Et par les temps qui courent, l’État a la tête ailleurs…

Et si ces décisions étaient prises en compte par nos sept députés et discutées à l’Assemblée nationale et par là-même d’une seule et même voix pour une seule et même cause : celle des femmes de La Réunion, de l’hexagone… ?

Et si Thierry Robert avec toute sa passion (sans son inconstance)
Et si Huguette Bello avec toute son expérience (sans son affabilité)
Et si Monique Orphée avec toutes ses convictions (sans sa modestie)
Et si Ericka Bareight avec tout son réseau (sans sa versatilité)
Et si Jean Jacques Vlody avec toute sa technicité (sans son dédain)
Et si Patrick Lebreton avec son habileté (sans son absolutisme)
Et si Jean Claude Fruteau avec sa sobriété (sans son absentéisme)

Bref si nos sept députés (de GAUAUAUAUAUAUAUAUAUCHE) faisaient pour une fois, juste une fois, front commun pour la même cause, celle des violences faites aux femmes, on pourrait dire que La Réunion, nos députés sont à la hauteur de nos attentes : celles des citoyens qui votent pour eux.

Et comme dit Mme Aude, la voix de la sagesse réunionnaise : pas capa lé mort sans essayer… Amen…
Rédigé par Gilette Aho le Mardi 12 Avril 2016 à 07:57 | Commentaires {4}
abaya chic et moderne
abaya chic et moderne

Toutes les femmes le savent : la mode se démode…

Pourtant une nouvelle polémique fait le buzz depuis quelques semaines : la mode islamique serait en voie de développement.

C’est quoi exactement la mode islamique ? C’est le port d’un voile (plus connu sous le nom de hijab dans le monde oriental) ainsi qu’une grande tunique (plus connu sous le nom d’abaya)

Alors me direz-vous où est le scandale qui a fait monter au créneau la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol ? Je la cite : il y a des femmes qui choisissent, il y avait aussi des nègres américains qui étaient pour l’esclavage….(hum, hum). Je crois que ces femmes sont pour beaucoup d’entre elles des militants de l’islam politique… Et bla bla bla bla bla bla bla….Et de poursuivre « du contrôle social du corps des femmes »….

Est-ce le mot « islamique » est-ce le voile, la tunique… Qui fait le buzz ? Il est possible de changer les mots.  Pour certaines jeunes femmes juives, chrétiennes, il est question de « mode pudique » ou encore de « modest fashion » cette volonté de se couvrir élégamment pour sortir de l’enfermement et de la ressemblance à la burqua…

Moi, je suis pour…

Parce qu’entre nous, les femmes, mettre de la couleur, dessiner et de revoir le hijab, l’abaya ou même la burqua est aussi un message pour toutes les femmes soumises et prisonnières de la domination masculine et religieuse de certains pays. En disant haut et fort :

- mes jambes, mes bras, mes cheveux sont couverts, j'ai rajouté des petites touches de couleurs pour les jours où je suis gaie...
-
Ou encore,
c’est une nouvelle matière plus légère et moins salissante pour les travaux domestiques…


En attendant, toutes les femmes du monde sont libres chaque matin de choisir : un hijab : parce que mes cheveux sales et un abaya parce que j’ai pris des kilos…

On se lâche le week-end en enfilant des vêtements larges… Rien ne nous empêche d’en faire de même dans la semaine et sur la voie publique…Et soit dit en passant : elles étaient habillées comment les européennes au Moyen-âge ? 

Alors la mode islamique, je suis pour en attendant qu’elle se démode ! 
Rédigé par Gilette Aho le Dimanche 3 Avril 2016 à 11:40 | Commentaires {2}
1 2 3 4 5 » ... 83