ZinfosBlog

#balancetonsalaire "nou pas pé dimann charité"


#balancetonsalaire "nou pas pé dimann charité"
Elles estiment ne pas avoir le choix. Cinq femmes "cleaners" travaillant dans les écoles primaires ont entamé une grève de la faim au Jardin de la Compagnie. Elles représentent les 629 femmes "cleaners" qui réclament qu’elles soient toutes employées comme general workers et que leurs conditions de travail soient amendées.

Leurs revendications : un salaire décent, car elles perçoivent 37.5€ par mois.

Elles pensaient voir leur situation s’améliorer depuis les négociations fin août. Le ministère de l’Education devait les employer. Il était d’ailleurs censé solliciter l’aval du Conseil des ministres pour une dérogation afin que les "cleaners" âgées de plus de 48 ans puissent intégrer le service public. Jusqu'à la volte-face du ministre de l'éducation vendredi dernier qui tombe comme un coup de tonnerre. 

Plusieurs femmes "cleaners" se sont massées devant le Parlement en signe de manifestation et réclamant le Premier ministre. Pas sûre que le petit Pravind leur rende visite lors de cette grève. Puisqu'il part du principe que tout et toujours la faute des autres. Il avait sermonné les grévistes de la faim de SCBG et de Bramer Assets Management pour qu’ils mettent fin à leurs grève. « Si tou dimoune coumence fer la grève, bé couma pou roule péi la ? La grève pas ène solution ça ! Le problème ce ancien ministre qui ti éna responsabilité sa dossier la ine sauvé et péna cash pou paye bane dimounes la. »

 Pravind Jugnauth : «Mo pé amenn péi dans ene direction avec konviksion». Avec force et conviction : droit dans le mur !



Source : http://www.zinfos974.com/lamauricienne/balancetons...
Mardi 17 Octobre 2017 - 17:34
La Mauricienne
Lu 388 fois




1.Posté par A mon avis le 19/10/2017 00:29

Maurice, île paradisiaque !

.... Mais pas pour tout le monde !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter