Blog de Pierrot

Zinfos soutient les Sciences de l'Education

Samedi 5 Décembre 2009 - 12:26

Le climat social est tout sauf au beau fixe à la Réunion. Après la disparition confirmée de l'ARAST (1.200 salariés), celle annoncée de l'ADI, voila qu'on évoque maintenant la fermeture des Sciences de l'Education à l'Université.

Aves ses modestes moyens, Zinfos a décidé de soutenir et d'aider les étudiants et les enseignants qui souhaitent défendre leur filière. C'est pourquoi nous avons ouvert un Blog intitulé "Blog du collectif Sauvons les Sciences de l'Education", sur lequel ces derniers publieront régulièrement les nouvelles de leur combat.

Zinfos leur souhaite bonne chance...
Pierrot Dupuy
Lu 1763 fois



1.Posté par Garou le 05/12/2009 17:15

T'as raison, c'est de chance dont ces étudiants auront besoin, même si leur filière perdure :oD

2.Posté par étudiante M1 le 05/12/2009 19:18

Je me pose sérieusement des questions sur le contenu de ce nouveau master dont nous ne savons même pas le nom.
De plus, comment vont faire les étudiants pour faire leur M2, travailler sur leur mémoire et en plus passer les matières de M1, de ce nouveau master, sinon quoi ils n'obtiendront pas leur M2! Si on veut nous dire de façon implicite qu'on cherche à nous décourager, qu'on souhaite que la majorité des étudiants des Sciences de l'éducation abandonnent les bancs de l'université pour X raisons, on ne pouvez pas mieux le faire !
Je ne souhaite vraiment pas voir la fin des Sciences de l'éducation mais si ça devait arriver on leur montrera de quoi on est capable dans ce nouveau master non désiré !!!
Cependant, j'encourage les étudiants à se battre pour le maintien des Sciences de l'éducation.

3.Posté par mansour le 05/12/2009 21:14

J'ai fait part sur votre info précédente Mr Dupuy de mes interrogations et mes inquiétudes sur cette université'à travers mes simples lunettes de citoyens.
Liez la suppression des filières éducation à la fermeture de l'Arast est une analyse que je partage .
Bravo à Zinfos de soutenir ce mouvement d'étudiants.

4.Posté par William le 06/12/2009 12:00


Il y a des filières qu'il ne faut pas défendre à tout prix...
Il y a des cul de sac pour lesquels il faut mieux améliorer la signalétique pour ne pas que nos jeunes s'y retrouvent coincés !

Ce n'est pas forcément le cas de la filière "Sciences de l'éducation" ... quoique ...

5.Posté par raoul lucas le 06/12/2009 13:42

William:
Où sont les emplois à la Réunion?
Dans les métiers du social,de la formation d'adultes,et pour 4 ou 5 années encore dans les métiers de l'éducation.
C'est ce à quoi préparent les sciences de l'éducation .
Alors pourquoi les liquider justement parcequ'on ne veut pas que les réunionnais occupent les seuls emplois disponibles à La Réunion.
Vous etes le bienvenu samedi au colloque que nous organiserons.

6.Posté par Wiliam le 06/12/2009 17:06


Mr Raoul Lucas, vous faites les questions et les réponses... votre colloque (où ?, quand ?, qui? , quoi ?) ne servira à rien.
Je n'y perdrai pas mon temps.

Je pense que certaines filières risquent la liquidation, c'est peut-être parce qu'elles n'ont pas montré leur pertinence. Les besoins pour les métiers du social, de la formation des adultes et dans les métiers de l'éducation sont avérés, mais est-ce que la filière universitaire "Sciences de l'éducation" est adaptée à ces besoins ? Si oui, dites moi en quoi les étudiants sortis de ces filières sont plus qualifiés que ceux sortant de l'IRTS (par exemple) ou les formateurs expérimentés issus du monde professionnel ?
Je suis ouvert à vos arguments...

Mon argument est simple : ne pas tromper les étudiants sur le choix de leur filière ! ne pas les laisser s'engager dans une impasse ! ... et des filières cul de sac, il y en a un certain nombre qui doivent être supprimées ! c'est une question de bon sens...


7.Posté par Caton2 le 06/12/2009 19:25

Je rejoins le propos de William. Voici comment sont présentés les sciences de l'éducation sur le site de la Sorbonne : "Les cursus en sciences de l’éducation visent à la diffusion de connaissances à la fois théoriques et pratiques, à l’acquisition d’une culture générale en éducation et formation et au développement de compétences relatives à l’analyse de situations de terrain. Ce type de formation ouvre aussi bien aux métiers de l’éducation et de la formation qu’aux champs du social et des ressources humaines, ainsi qu’aux métiers de la recherche. Elles proposent en outre des formations professionnalisantes." C'est typiquement la présentation d'un cursus aux débouchés si flous et si multiples qu'ils font douter de sa pertinence. La suppression de cette filière n'est peut-être pas un drame. Ce qui fait problème, c'est que le président, en la supprimant, s'appuie sur un constat de carence dont il est responsable. C'est le laboratoire qui obtient la note C, pas seulement les étudiants. mais également le corps enseignant. Son rôle, bien compris, aurait été d'en analyser les causes, et d'y remédier. Mais bien sûr, les sciences de l'éducation, ce n'est pas une filière noble, comme les mathématiques. La supprimer n'enlèvera rien au prestige de son université et accessoirement ça emmerdera certains enseignants de ladite filière. Peu importe que des étudiants soient floués. Minable...

8.Posté par raoul lucas le 06/12/2009 22:30

William
Nous sommes sur plusieurs fronts et je suis obligé d'aller à l'essentiel,ce qui explique la formulation de mes propos.
1-Colloque
La décision a été prise jeudi pour une manif qui ne prendra sans doute pas le nom de colloque.
Le projet en cours de bouclage :toutes les infos seront sur le blog et dans les médias.
Le but étant d'expliquer et de débattre des enjeux de cette décision pour la formation à la Réunion.
2- Pertinence
20 ans d'existence une attractivité importante et maintenue malgré des campagnes de calomnies toujours anonymes .Pourquoi ces campagnes qui les alimentent c'est une partie de notre combat actuel.
Ce n'est pas la défense de nos postes d'enseignants titulaires que nous défendons ils sont garantis eux.
C'est une certaine politique de formation ET de la place de l'université à la Réunion que nous défendons et exposerons à cette manif de samedi.
3-Ne pas tromper les étudiants:
comment penser quand tant d'années on aurait pu tromper tant de gens,?.Interroger vous meme les ex-étudiants mais ne vous fiez pas aux rumeurs et autres calomnies .C'est d'ailleurs une part de la bataille actuelle et aussi un des objectifs du blog lutter contre cette pollution .
4-Gisements d'emplois à la Réunion:
liquider les S E c'est aussi rendre impossible à des jeunes réunionnais de préparer les concours de PE dans l'une des 2 académies où les recrutements sont nécessaires et pour des effectifs importants.Allez voir le Quotidien de samedi dernier et l'entretien du directeur de l'IUFM vous serez édifié !
5 Formateurs /irts/se
Un grand nombre de cadres pédagogiques de l'IRTS sont des TITULAIRES DES SE et ils pourraient vous expliquer pourquoi et en quoi les SE sont absolument nécessaires aujourd'hui pour les métiers du social.
C'est en sortant de l'IRTS que les travailleurs sociaux viennent chez nous trouver justement ce que ne peut pas leur offrir l'IRTS une capacité, pour faire simple, à traiter des besoins du social ,à les contextualiser ,à forger des outils d'intervention et d'analyse.
Meme raisonnement pour les métiers de la formation!
Exercer un métier technique ne fait pas de vous un formateur ni un responsable pédagogique ce sont des compétences autres que celles de votre "job" qui vous faut acquérir !
6-Sorbonne:
je ne peux pas répondre à leur place .Chaque équipe est responsable dans chaque univ ,qui est autonome, de ses maquettes pédagogiques .
Bienvenue sur le blog et aussi samedi!



Bien sur

9.Posté par Jeff de Bruges le 07/12/2009 15:11

"Ce qui fait problème, c'est que le président, en la supprimant, s'appuie sur un constat de carence dont il est responsable. C'est le laboratoire qui obtient la note C, pas seulement les étudiants. mais également le corps enseignant. Son rôle, bien compris, aurait été d'en analyser les causes, et d'y remédier."
Post 7
Chaton2...Les causes ne résident-elles pas dans le fait que les responsables de la filière ont pris la décision de ne pas se présenter à l'évaluation de l'A.E.R.E.S ? Et que les conséquences en étaient prévisibles à 100% ?

10.Posté par Caton2 le 07/12/2009 16:10

Pour quelle(s) raison(s) ne se sont-ils pas présentés, chien mordant?

11.Posté par an 974 le 08/12/2009 00:35

en 20 ans 6000 étudiants ont eu une licence des sciences de l'éducation ils sont insérés dans plusieurs secteurs social médico petite enfance enseignement
QUOI DE PLUS GLORIEUX DE VOIR TOUS CES LAUREATS
COMBIEN D'ETUDIANTS SORTENT DU PARCOURS ELITISTE IL Y A MEME PAS LA MOITIE DES SCIENCES DE L'EDUCATION.
JE DEFENDS LES SCIENCES DE L'EDUCATION CAR NOMBREUX de REUNIONNAIS SE SONT SERVIS DEDANS ET AUJOURD'HUI IL FAUT RENDRE HOMMAGE ET NON L'ENTERRER

12.Posté par amphi le 08/12/2009 05:07

9 et 10
lisez le blog du collectif vous aurez vos réponses !

13.Posté par Caton2 le 08/12/2009 12:19

Je l'avais lu!

14.Posté par maillot J.Pierre le 08/12/2009 21:20

Pour le maintien du cursus "sciences de l'éducation" à l'université de la Réunion

15.Posté par Reine le 08/12/2009 21:48

Merci à la filière des sciences de l’éducation, aux profs pour la transmission de leurs savoirs. Ils nous ont donné l’envie d’avancer, de mieux comprendre le monde qui nous entoure.
Groupement d’étudiants d’une même promo en lutte permanente pour trouver leur voie et du boulot. Après une année de licence en Science de l’éducation, les différents concours ont été une réussite, aujourd’hui nous travaillons tous dans l’enseignement et dans le médico social.
Au-delà de la politique de débauche actuelle, de filière cul de sac, de guéguerre des profs universitaires, il faut arrêter ce massacre.
Cette filière est une vraie chance pour chaque jeune « réunionnais, et autres que nous sommes ». LES APPORTS THEORIQUES, la VISION SOCIOLOGIQUE et les autres sciences qui en découlent ne nous rendent pas plus bête mais bien au contraire…. Citation de « Joël de ROSNEY le macroscope » :
S’élever pour mieux voir, Relier pour mieux comprendre, Situer pour mieux agir résume assez bien les apports de ces enseignements.
Un petit bourbon à l’école en fera de même pour peu qu’il veuille s’en sortir merci à son auteur…


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter